x

Un médecin à découvert un vaccin qui protège de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est transmise par la piqûre d'une tique à pattes noires infectée, communément appelée «tique du cerf» ou «tique du chevreuil». Le traitement de cette maladie est normalement à base d’antibiotiques et peut s’étendre sur une longue durée. Cependant, prévenir est toujours mieux que guérir, et ce médecin affirme avoir trouvé la bonne solution pour se protéger de la maladie de Lyme de manière efficace !

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est causée par quatre principales espèces de bactéries: Borrelia burgdorferi, Borrelia mayonii, Borrelia afzelii et Borrelia garinii. Borrelia burgdorferi et Borrelia mayonii causent la maladie de Lyme aux États-Unis, tandis que Borrelia afzelii et Borrelia garinii sont les principales causes de la maladie de Lyme en Europe et en Asie. D’ailleurs, 27 000 cas de maladie de Lyme sont signalés chaque année en France et leur nombre augmente.

Vous êtes plus susceptible de contracter la maladie de Lyme si vous habitez ou passez du temps dans des zones herbeuses et très boisées où les tiques porteuses de la maladie prospèrent. Il est important de prendre des précautions dans les zones où les tiques sont répandues.

Les signes et symptômes de la maladie de Lyme varient et apparaissent généralement par étapes.

Signes et symptômes

Une petite bosse rouge apparaît souvent sur l’endroit de la piqûre d’une tique et disparait en quelques jours. Ceci est normal après une piqûre de tique et n’indique pas la maladie de Lyme.

Cependant, ces signes et symptômes peuvent se manifester dans un délai d’un mois après l’infection :

  • Eruption cutanée : De 3 à 30 jours après une piqûre de tique infectée, une zone rouge peut apparaître. L’éruption cutanée se développe lentement au fil des jours et peut s’étendre à 30 cm. Certaines personnes développent cette éruption cutanée à plusieurs endroits de leur corps.
  • Symptômes pseudo-grippaux : La fièvre, les frissons, la fatigue, les courbatures et les maux de tête peuvent accompagner l’éruption cutanée.

En l’absence de traitement, de nouveaux signes et symptômes d’infection de la maladie de Lyme pourraient apparaître dans les semaines ou les mois suivants. Ceux-ci incluent :

  • L’éruption cutanée apparaît dans d’autres zones du corps.
  • Des douleurs et un gonflement graves des articulations sont particulièrement susceptibles d’affecter les genoux, mais la douleur peut changer d’une articulation à l’autre.
  • Des semaines voire des mois près l’infection, vous pourriez développer une inflammation des membranes entourant votre cerveau (méningite), une paralysie temporaire d’un côté du visage, un engourdissement ou une faiblesse des membres et altération des mouvements musculaires.
  • Les signes et symptômes causés par la bactérie Borrelia mayonii peuvent également inclure des nausées et des vomissements.

Quel est ce remède pour protéger de la maladie de Lyme ?

Dernièrement, il y a eu de nouveaux progrès qui pourraient offrir une protection à 100% contre la maladie de Lyme.

Les scientifiques de la faculté de médecine de l’université du Massachusetts à Boston, ont fait d’énormes progrès dans le développement de médicaments sous la forme d’un vaccin saisonnier pour prévenir la maladie de Lyme, appelé Lyme pre-exposer prophy-laxis ou Lyme prep.

Selon le Dr Mark Klempner, vice-chancelier exécutif de Massbiologics et professeur de médecine à la faculté de médecine de l’université du Massachusetts, avec d’autres chercheurs, il a perfectionné l’anti-corps qui empêche de transmettre la maladie de Lyme. Mais il ne s’agit pas d’un vaccin, car le système immunitaire produit une multitude d’anticorps.

Le Dr Mark Klempner, a déclaré, que lors de leur étude, ils avaient isolé un anticorps humain unique, de sorte que lorsqu’une tique pique, cet anticorps tue les bactéries avant que la maladie de Lyme puisse être transmise. Une injection unique de l’anticorps au printemps pourrait durer tout l’automne, lorsque les tiques sont les plus actives.

Les chercheurs ont pris des tiques qui transportent la bactérie, les ont mises sur un petit rongeur, puis ils lui ont donné cet anticorps. Ce dernier a été efficace à 100% pour empêcher la transmission de la maladie. Alors ils pensent que chez une personne, une quantité comparable d’anticorps aura une grande marge de protection contre la maladie de Lyme.

Cette injection pour prévenir la maladie de Lyme ne présente pratiquement aucun effet secondaire indésirable, mais plusieurs essais sont encore nécessaires. D’ailleurs, le vaccin de la maladie de lyme ne pourra pas être possible avant cinq ans, comme déclaré dans un article du journal « Le Monde ».

Cette découverte ouvre la porte vers de nouvelles perspectives quant à la prévention de la maladie de Lyme, ce qui est très prometteur pour l’avenir ! N’hésitez pas à partager cette bonne nouvelle !

Contenus sponsorisés
Loading...