Un manque de sexe peut rendre votre vagin déprimé d’après une étude

Un manque de sexe peut rendre votre vagin déprimé d’après une étude


Un manque de sexe peut rendre votre vagin déprimé d’après une étude

Nous nous accorderons tous à dire qu’une vie sexuelle active et épanouissante comporte divers bienfaits pour notre moral et notre santé. D’ailleurs, l’activité sexuelle stimule la production des endorphines qui sont des substances bénéfiques pour l’organisme ; elles favorisent la relaxation et la diminution du stress. S’abstenir d’avoir des relations sexuelles pour une raison ou pour une autre, peut avoir des conséquences fâcheuses, notamment chez la femme, et conduire à une atrophie vaginale.

La pratique d’une activité sexuelle est bien évidemment bienfaitrice pour le moral et notre santé en général. Chez les femmes, ceci permet aussi d’accroître la sécrétion d’ocytocine, qui est une hormone bénéfique pour les seins, ainsi que de substances lubrifiantes permettant au vagin de garder sa souplesse. En revanche, s’abstenir de rapports sexuels pendant une période relativement importante peut au contraire, avoir des effets néfastes sur notre santé mentale et physique, comme cela peut être le cas  avec une atrophie vaginale.

L’atrophie vaginale, c’est quoi ?

Avec l’âge, les niveaux d’œstrogène chutent et en particulier quand une femme atteint la ménopause. Ce qui implique que les parois intérieures du vagin deviennent sèches et les cellules qui le maintien humide deviennent peu extensibles et atrophiés. Ce contexte est plus communément appelé atrophie vaginale. Elle peut également être provoquée par une ablation des ovaires, une radiothérapie pelvienne ou une chimiothérapie qui créent une insuffisance ovarienne. Les symptômes provoquent irritations et démangeaisons, sécheresse vaginale accompagnée de sensations de brûlures, diminution de la lubrification vaginale, douleurs lors des rapports sexuels. 

Le vagin peut donc, et notamment dans le cadre d’une abstinence sexuelle défaillir et donc s’atrophier s’il n’est pas suffisamment stimulé grâce à des rapports sexuels réguliers.

Louise Mazanti, une sexothérapeute basée à Londres, a déclaré : « Il est très important que nous ayons une vie sexuelle saine avec un partenaire ou avec nous-mêmes. »

Une des clés pour maintenir un vagin en bonne santé est un apport d’un flux sanguin régulier dans cette zone particulière. Et, quoi de plus stimulant que des rapports sexuels ? Et qui plus est conduisent à l’orgasme ? L’augmentation du débit sanguin pendant les rapports sexuels augmente l’apport d’oxygène dans le  vagin, ce qui aboutit à la formation d’un tissu sain et lubrifié moins susceptible d’être enflammé ou sec. Car selon la sexologue, si les cellules manquent d’oxygène, elles n’ont aucune capacité à éliminer les déchets du tissu et donc conduire à une atrophie vaginale.

Comment traiter une atrophie vaginale ?

Une étude sur le dépistage et la prise en charge de l’atrophie vaginale démontre que la pratique régulière d’activités sexuelles devrait être favorisée en vue d’assurer le maintien de la santé vaginale. La pratique continue et régulière de coïts vaginaux offre une certaine protection contre l’atrophie urogénitale, vraisemblablement en raison de l’accroissement du débit sanguin vers les organes pelviens. Il a également été démontré que la masturbation entraînait l’accroissement du débit sanguin génital chez les femmes ménopausées, ce qui peut contribuer au maintien de la santé urogénitale. 

Outre la pratique régulière de rapports sexuels et une hygiène intime irréprochable, il existe plusieurs solutions pour traiter l’atrophie vaginale.

Des lubrifiants pour soulage les symptômes de la sécheresse

Les lubrifiants vaginaux sont tout indiqués pour les femmes souffrant de sécheresse vaginale tout autant que les lubrifiants à base d’eau, sans glycérine, qui contribuent à réduire l’inconfort pendant les rapports sexuels.

Des crèmes hydratantes contenant des œstrogènes

Normaliser les niveaux d’œstrogènes localement en utilisant localement des crèmes hydratantes. Votre médecin traitant pourra vous les prescrire car ces crèmes qui sont disponibles sur ordonnance soulagent les symptômes de l’atrophie vaginale. 

Conséquences de l’abstinence sexuelle sur la santé

En tout état de cause et même s’il arrive que volontairement ou non, on ralentisse ou mette en stand-by notre vie sexuelle, celle-ci a toute son importance autant pour le mental que pour le physique. Le sexe est un besoin humain naturel et cultiver l’abstinence sexuelle sur une longue période peut tout autant affecter l’équilibre mental en générant un manque de confiance en soi, voire de la frustration, que causer des problèmes de santé comme nous avons pu le voir avec le cas de l’atrophie vaginale.


Loading...