Un manque de sexe peut nuire à la santé de votre vagin selon les experts

Tout le monde le sait, le sexe est essentiel pour la santé mentale et physique. Mais vous pouvez être débordée par le travail, fréquemment en déplacement ou sous un traitement spécifique qui nuit à votre désir, votre vie sexuelle est un sujet pour lequel vous devez consacrer plus de temps. Alors mesdames faites attention car un manque de sexe peut nuire à la santé de votre vagin selon les experts.

Notre génération est souvent associée à un mode de vie instable ou on multiplie les relations dans la quête du désir, pourtant ceci n’est pas vrai ! Nous avons de moins en moins de rapports sexuels de nos jours, des scientifiques ont d’ailleurs montré que les millenials (ceux qui sont nés dans les années 90) ont moins de relations sexuelles que les générations qui les ont précédées, les personnes nées dans les années 90 étant deux fois plus susceptibles de devenir sexuellement inactives au début de leur vingtaine que les générations précédentes.

Moins de sexe, moins de tracas ?

Certains scientifiques pensent que cette abstinence sexuelle est un changement positif, car elle va  contribuer à réduire la propagation des maladies sexuellement transmissibles et le risque de grossesses non désirées. Mais les chercheurs préviennent maintenant qu’un autre aspect important doit être pris en compte.

Selon Dr Louise Mazanti, sexothérapeute à Londres, quand les cellules de la paroi vaginale ne reçoivent pas suffisamment de flux sanguin et d’oxygène, elles ne peuvent pas éliminer les déchets et les toxines des tissus, ce qui peut provoquer une atrophie vaginale, ceci a été relayé par un article dudailymail.

Qu’est-ce que l’atrophie vaginale ?

L’atrophie vaginale est une affection fréquente, mais traitable, qui amincit la paroi vaginale. Les symptômes courants incluent les brûlures, les démangeaisons, la difficulté à uriner et les douleurs pendant les rapports sexuels.

Et bien que cela puisse être un problème pour les femmes de tout âge, il est plus susceptible d’affecter les femmes qui traversent une période de ménopause. Selon la Mayo Clinic, l’atrophie vaginale peut également se produire chez les femmes traitées pour un cancer, en particulier chez celles qui ont reçu un traitement hormonal pour le cancer du sein.

En effet, le corps produit moins d’œstrogènes que la normale, ce qui a un effet sur le comportement de la paroi vaginale. Les rapports sexuels vont permettre une augmentation du flux sanguin dans votre appareil génital quand vous retrouvez votre libido.

Une étude du diagnostic de l’atrophie vaginale et son traitement a confirmé que des rapports sexuels fréquents sont favorables pour la prise en charge de la maladie et le maintien de la santé vaginale chez la femme.

Maria Sophocles, gynécologue et directrice médicale au Women’s Healthcare de Princeton dans le New Jersey, a déclaré que le sexe favorise la santé des cellules de collagène et d’élastine et maintient le flux du sang dans la région.

D’autres choses peuvent arriver à votre corps quand vous arrêtez d’avoir des rapports sexuels !

Vous pourriez vous sentir plus anxieuse ou stressée

Le sexe aide les gens à se défouler. Dans une étude publiée dans Biological Psychology, des chercheurs écossais ont constaté que les personnes qui s’abstiennent de sexe ont de la difficulté à faire face aux situations stressantes telles que parler en public, par rapport à celles qui ont eu des rapports sexuels au moins une fois sur une période de 2 semaines.

Vous pourriez devenir plus susceptible d’attraper un rhume

Il est vrai qu’avoir moins de relations sexuelles peut réduire votre exposition aux germes, mais malheureusement, vous éviterez également une batterie de bienfaits sur votre système immunitaire. Dans une étude de 2004, des chercheurs de l’Université Wilkes-Barre en Pennsylvanie ont découvert que les personnes ayant des rapports sexuels une ou deux fois par semaine bénéficiaient d’une augmentation de 30% de l’immunoglobuline A (IgA) par rapport à celles ayant des rapports sexuels rarement ou jamais. L’IgA est une protéine anti-infectieuse et l’une des premières lignes de défense de l’organisme contre les virus, tels que ceux associés au rhume, selon les auteurs de l’étude.

Les sujets relatifs à la santé sexuelle des femmes sont encore largement tabous dans plusieurs sociétés. Ceci est encore perpétué par les mythes selon lesquels les femmes veulent moins de sexe ou que l’orgasme féminin est presque impossible. Maintenant que vous l’avez compris, le sexe vous fait du bien donc n’hésitez pas à communiquer autour de votre vie sexuelle pour le bien-être de tout le monde.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close