Un mannequin avec une énorme poitrine affirme qu’elle n’arrêtera jamais la chirurgie

Certaines femmes, adeptes de la chirurgie plastique, n’hésitent pas à dépenser des sommes faramineuses pour obtenir le physique de leur rêve. Dans une société où les diktats beauté engendrent une pression chez la gente féminine, il n’est pas rare qu’une personne ait recours à une opération en vue de ressembler à la star qu’elle admire le plus ou pour lutter contre certains complexes qui la gênent. Mais parfois, la chirurgie esthétique devient une véritable addiction qui contraint la victime à renouveler des opérations en vue de corriger le moindre défaut visible sur son corps ou son visage. Dans un témoignage relayé par The Sun, un mannequin de 42 ans succombe à la fièvre de la chirurgie esthétique et déclare ne pas vouloir cesser d’augmenter le volume de sa poitrine. 

De plus en plus de femmes font appel à la chirurgie esthétique pour lutter contre les signes de l’âge, les complexes physiques ou encore pour améliorer certains aspects d’elles-mêmes. Souvent, ce besoin de se rapprocher de la perfection, de plaire et de susciter l’admiration d’autrui, cache une incapacité à s’accepter et un manque de confiance en soi. Mais la beauté étant en quelque sorte idéalisée dans la société d’aujourd’hui, il semble difficile pour certaines de ne pas succomber à cette tendance. Foxy Ménagerie, 42 ans, a déjà une poitrine pour le moins volumineuse. Pourtant, elle n’envisage pas d’arrêter la chirurgie plastique.

À la recherche d’une silhouette parfaite

Après avoir divorcé six ans auparavant, Foxy a décidé de changer son aspect physique pour obtenir l’image “parfaite”. Afin d’augmenter le volume de sa poitrine, la femme a eu recours à la chirurgie esthétique et a eu des implants mammaires.

foxy1

Mais malgré son bonnet Z qui lui vaut une poitrine presque encombrante, la femme n’a pas l’intention de s’arrêter là. En effet, elle déclare vouloir agrandir ses seins encore plus pour avoir un effet encore plus volumineux.

foxy2

“Dans une certaine mesure, oui, je suis un peu obsédée par la chirurgie, simplement parce que j’aime vraiment le résultat, confie la quadragénaire. Pour elle, le plaisir de regarder la nouvelle personne qu’elle devient après une opération chirurgicale est immense.

foxy3

Néanmoins, la femme ne nie pas les difficultés qu’elle rencontre au quotidien à cause de la taille de ses seins. Elle explique qu’elle a du mal à cuisiner en raison du volume de sa poitrine et que pour mettre ses chaussures, elle n’arrive pas toujours à se pencher ; il lui arrive même de tomber lorsqu’elle descend les escaliers.

Une enfant timide qui a retrouvé confiance en elle grâce à la chirurgie

La fièvre addictive qu’elle a développée au fil des années peut trouver son origine dans l’enfance. Foxy révèle avoir été très timide à l’école, se faisant toute petite pour éviter de subir le regard des autres. “Je ne parlais pas du tout et j’étais assez simple, jusqu’à ce que je sois devenue adolescente et que j’ai commencé à faire du mannequinat”, a-t-elle annoncé. Elle raconte qu’en grandissant, elle s’est mariée et a mis fin à sa carrière de mannequin. Mais après son divorce, la femme a trouvé refuge dans la chirurgie plastique.

foxy4

“Les chirurgies ont vraiment eu un impact sur ma confiance personnelle parce que c’est le look que je recherche. Il m’a fallu beaucoup de temps pour en arriver là”, a révélé Foxy. Grâce à sa nouvelle apparence, la femme a senti qu’elle attirait le regard des autres.

foxy5

“Cela ne me dérange jamais vraiment à moins que quelqu’un ne franchisse la ligne et ne devienne impoli”, a expliqué la femme. Néanmoins, elle considère que la plupart sont juste curieux face à son apparence et cherchent à en savoir davantage. La femme, qui était réservée dans son enfance, est à présent avide de nouvelles rencontres.

foxy6

Même si les parents de Foxy ont du mal à comprendre sa transformation physique, elle reçoit le soutien de ses amis et de ses fans sur les réseaux sociaux. “Je ne sais pas si je serai un jour satisfaite de mon apparence”, a déclaré la femme, indiquant qu’elle prévoit encore de faire d’autres opérations chirurgicales.

La psychologie derrière la chirurgie plastique

Paul Cohen Jonathan, chirurgien esthétique et ancien chef de clinique à la faculté de Paris, explique que derrière une demande de chirurgie plastique, on retrouve souvent des failles psychologiques. Ces dernières peuvent émaner d’une histoire familiale, amoureuse, ou encore professionnelle et engendrent une sorte de souffrance interne. Comme l’explique le psychanalyste Claude Halmos, “Si on cherchait ce qui sous-tend leur demande, on trouverait sans doute des souvenirs d’enfance, des paroles, des non-dits”. Ainsi, la volonté de changer une partie de leur corps ou de leur visage puise son origine dans le besoin de s’accepter et d’avoir une image positive d’elles-mêmes.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close