Un jour vous réaliserez que rentrer à la maison et dîner en famille est la plus belle chose de la vie

Obnubilés par nos rêves et prisonniers d’un rythme de vie effréné, nombre d’entre nous subissent leur vie plutôt que de la vivre pleinement. Ils sont ainsi spectateurs des jours qui défilent, des moments d’amour qui passent et du bonheur à saisir qui, en raison de leur inconscience, leur glisse entre les doigts. Happés par les sempiternels hauts et bas de la vie en société, ils en oublient de chérir le moment présent et passent à côté d’une source inéluctable de bonheur: la famille.

Le bonheur en famille. Un concept tellement simple et pourtant, nous sommes nombreux à le sous-estimer et à le prendre pour acquis. En pensant que nos proches seront constamment présents, nous faisons subir à leur valeur une dépréciation forcée. Un geste que nous regretterons indubitablement le jour où nous serons confrontés à la peine de leur absence…

Ce que nous avons de plus précieux, c’est le temps…

Prisonniers de nos calendriers et aliénés par notre vie sociale, nous traversons la vie conditionnés par les tic-tac d’une horloge suisse qui, dans le plus grand des paradoxes, ne laisse en réalité aucune place au temps. Le temps de faire une pause, le temps de se montrer reconnaissants, le temps de tout mettre en arrêt et de réaliser que nous avons, tout compte fait, tous les ingrédients pour être heureux.

Nous entamons alors notre périple social, professionnel et personnel avec des heures en moins sur le compteur. Nous courons à reculons, dans l’espoir de réussir un jour à rattraper notre retard pour atteindre l’Eldorado du bonheur, en vain. Car bien que nous soyons déterminés, courageux et téméraires, nous passons à côté d’un principe fondamental: le bonheur n’apparaît que lorsqu’on apprend à apprécier ce que l’on a.

Le bonheur, ça commence à la maison

La famille parfaite n’existe pas et peu de personnes pourraient affirmer le contraire. D’ailleurs, Robert Neuburger, psychiatre et thérapeute familial, estime que si toutes les familles possèdent une certaine vision de l’idéal, elles ont aussi une vision de la norme et sont donc conscientes des différences qui font la particularité de chacune. De ce fait, les conflits, les divergences d’opinion et les querelles entre proches ne peuvent être choisis comme prétexte pour justifier notre indifférence. En effet, l’amour familial est un concept polysémique qui inclut de nombreux sentiments. Selon le psychiatre Serge Hefez,              « vouloir nier cette dimension des êtres humains entre eux, c’est vivre en désaccord total avec ses émotions, et cela rend fou ».

La famille, c’est le dernier refuge

En réalité, nous n’avons aucune excuse pour justifier notre absence d’engagement envers la famille. Cette dernière est le refuge ultime, la planche de salut qui nous sauve de toute menace extérieure. Véritable socle et pilier quotidien, elle nous apporte réconfort, sécurité et bienveillance en toute occasion. L’apprécier à sa juste valeur, c’est assurer les fondations de notre bonheur et se construire une structure solide pour faire face aux aléas de la vie.

Les plaisirs simples de la vie

Aujourd’hui, nous sommes tellement axés sur certains plaisirs matériels de la vie que nous en oublions l’importance et la nécessité de passer du temps avec nos proches. Pourtant, nous n’avons pas nécessairement besoin de fournir des efforts considérables pour profiter de leur présence, seulement de réaliser notre chance de les avoir et d’ouvrir notre coeur au bonheur qu’ils nous apportent.

Ainsi, il s’agit principalement de profiter des petits plaisirs de la vie et des moments d’intimité à leur côté. Autour d’un bon repas le dimanche, en pyjama affalés sur le canapé devant un film, ou en dînant ensemble après le travail, nous cédons à la distraction et ne mesurons pas réellement l’ampleur de ce que nous avons. Ces moments partagés sont tellement simples et pourtant, ce sont eux qui contribuent à construire notre bonheur au quotidien. Sans le réaliser, c’est une bouffée d’air frais que nous prenons à chaque fois que l’on se retrouve en leur présence. Que l’on discute de sujets sérieux, qu’on s’amuse ou même qu’on se dispute, ce n’est qu’une fois qu’ils disparaissent que nous réalisons qu’en réalité, ils nous apportaient bien plus que la valeur que nous leur accordions.

Si vous avez la chance d’avoir votre famille à vos côtés, ouvrez les yeux, prenez-les dans vos bras et apprenez à apprécier chaque moment que la vie vous offre ensemble.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close