x

Un jeune homme de 21 ans atteint de fibrose kystique bat le coronavirus et envoie nous un message

C’est indéniable, de par la frayeur qu’il inspire, le mot « coronavirus » met à genoux plus d’une personne. Et pendant qu’il est de compréhension commune que ce fléau touche majoritairement des personnes dites à risque, il n’en n’a pas été moins dangereux pour des cas sans antécédents médicaux en particulier. Toutefois, bien que le bilan mondial soit présentement porteur d’un climat de plus en plus anxiogène, il ne faudrait toutefois pas ignorer les différents rayons d’espoirs. L’un d’eux est un jeune patient de Londres ayant vaincu le virus alors qu’atteint de problèmes de santé non négligeables. Voici le cas de Daniel rapporté par nos confrères du journal The Sun.

Pourtant en proie à trois malaises qui ne sont autres que le coronavirus, une mucoviscidose et des poumons « fonctionnant à 25% », il a fallu à Daniel James-Lacey Mclnerney deux semaines à hôpital et une mise en quarantaine pour qu’il se remette sur pied. Un cas qui fait réfléchir sur l’importance de prendre les mesures de confinement au sérieux tout en mettant en lumière l’efficacité de cette démarche essentielle.

« Je veux donner aux gens de l’espoir »

Au tout début, le jeune homme de 21 ans était « absolument terrifié » après avoir contracté la maladie du Covid-19 lui faisant imaginer le pire.

Dans une déclaration au Daily Express il confie : « Je sais que les personnes dites ‘à risque’ au Royaume-Uni ont peur de ce qui se passe, mais je veux leur donner un peu d’espoir ». Il confie par la suite ne pas savoir de quelle source, ni de quelle manière, ni pourquoi il a pu contracter le coronavirus mais l’essentiel est qu’il ait pu l’affronter et le combattre.

En faisant état de sa condition vulnérable, Daniel crée un parallèle non négligeable et rassure en affirmant que « si quelqu’un dont les poumons travaillent à seulement 25%, affaibli par la fibrose kystique, peut vaincre le Covid-19 », beaucoup plus de personnes le pourraient.

daniel james

Une faible santé

A seulement 4 ans, le jeune anglais de Camden était déjà diagnostiqué de la mucoviscidose, appelée aussi fibrose kystique.

Le 5 mars dernier, Daniel s’est souvenu avoir ressenti un malaise au niveau de la poitrine couplé d’un épuisement. C’est alors qu’il s’est résolu de contacter l’unité des fibroses kystiques.

Compte tenu de sa condition, il était plus qu’évident pour le jeune homme de se mettre en quarantaine chez lui puisque considéré comme une personne « à risque » en raison de sa mucoviscidose.

Le 9 mars, il a été pris à l’hôpital de St Bartholomew et c’est le 10 mars que les signes se sont manifestés en la forme d’une grippe et ce de façon terrible.

daniel james fibrose kystique

Le jour du test positif

Le jour du test pour le Covid-19, il a appris avoir contracté le virus mortel. Etant conscient de son état de santé, Daniel pensait que le coronavirus allait donner un coup de grâce à sa condition déjà bien affaiblie.

On peut sans réserve dire que le jeune homme a vécu une situation qui glace davantage le sang surtout quand on lit la conclusion de sa déclaration : « Dans la salle à côté de la mienne, dans l’unité des soins intensifs, j’ai pu entendre un homme dans les 70 ans sous ventilateur à cause du Covid-19. Ça m’a brisé le cœur ».

daniel james maison

Mû par une nature tendre, Daniel a ressenti une culpabilité caractéristique des survivants et a donc demandé à être déplacé de l’unité des soins intensifs pour laisser la place à ceux dont l’état est plus grave que le sien.

Aujourd’hui, Daniel s’en tient avec les honneurs et prouve au monde l’importance de deux éléments non contradictoires et complémentaires : Ne pas céder à la panique et ne pas croire que les personnes « à risque » devraient brandir le drapeau blanc en signal de défaite avant le combat.

Rappel des symptômes du Covid-19

Les signes inhérents au coronavirus se doivent d’être connus afin d’endiguer sa propagation et contribuer pour vous, vos proches et pour le monde entier à éviter le pire des scénarios. En cela et sans céder à la panique, c’est sans équivoque qu’il faut respecter les mesures prises par le gouvernement et être circonspect face aux signes avant-coureurs. En voici d’après l’OMS :

– Une toux sèche
– Perte du goût et de l’odorat
– Une fatigue extrême
– Un écoulement du nez
– Une fièvre
– Une dyspnée

Contenus sponsorisés
Loading...