Un homme vit dans la peur car il reçoit des pizzas depuis 9 ans sans les commander

Si la grande majorité est heureuse de voir le livreur de pizzas approcher de sa porte, il en est tout autre pour cet homme. Pire encore, il en est véritablement terrifié. Et pour cause, cela fait 9 ans qu’il en reçoit sans les demander tous les jours. Découvrez l’histoire de ce harcèlement qui le fait trembler de peur et qui devient une véritable énigme.

Relayé par nos confrères de RTL, le témoignage de cet homme relate une affaire insolite toujours non résolue par la police. Il reçoit depuis près d’une décennie des livraisons de pizzas non commandées.

Jean Van Landeghem

Jean Van Landeghem reçoit des pizzas depuis 9 ans. Source : RTL

Des livraisons étranges

Jean Van Landeghem, un belge de 65 ans, reçoit non seulement des pizzas mais aussi toutes sortes de plats à son palier. Chaque jour, la sonnerie retentit pour une livraison de nourriture qu’il n’a même pas demandée. Un harcèlement qui dure depuis plus de 9 ans. Du premier jour de cette commande mystère, il a un souvenir précis : « Tout à coup, un livreur de pizzas m’en a tendu un tas. Le fait est que je n’avais rien demandé » se souvient-il. Une réminiscence qui se répétera jusqu’à ce que cela devienne une habitude qui le terrorise jusqu’à ce jour.

Des commandes via une application

« Au début, on pensait que c’était une simple erreur dans l’adresse qui leur avait été donnée » raconte-t-il. Il ajoute qu’ensuite il a contacté le restaurant en question qui l’a informé qu’il s’agissait de la bonne adresse. Lorsqu’il a contacté l’enseigne pour la première livraison, il a commencé à recevoir encore plus de commandes. Pizzas, kebabs, hamburgers sont autant de plats qui lui sont parvenus sans qu’il en ait émis la volonté. Les livreurs n’ont depuis pas cessé de se rendre à son domicile depuis 9 ans déjà. « Ils arrivent à toute heure, en semaine ou pendant le week-end. Ces commandes proviennent d’une application mais aussi de magasins du quartier », précise cette victime de harcèlement qui est parfois dérangée à deux heures du matin. Comme Jean, cette femme subit du harcèlement mais de caractère sexuel sous son propre toit.

« Je commence à trembler lorsque j’entends une moto »

Depuis le début de ces livraisons non sollicitées, le Belge vit dans la peur et refuse les commandes à chaque fois. Il raconte qu’il n’arrive plus à dormir depuis cet événement. « Je commence à trembler à chaque fois que j’entends une moto dans la rue », confia-t-il. A chaque fois qu’il entend la sonnerie, il pense qu’il va encore et encore se faire livrer des pizzas. « Une fois, 10 livreurs se sont présentés chez moi et l’un deux en transportait 14 », se rappelle l’homme en proie à ce mystère. « Ce n’est pas simplement le harcèlement qui me dérange, cela coûte de l’argent aux restaurants et ensuite ils doivent jeter la nourriture » regrette-t-il. Depuis ce harcèlement, Jean dit ressentir une peur panique des pizzas et n’en avoir jamais commandé depuis ces évènements.

Jean Van Landeghem1

Jean raconte qu’il a une véritable phobie des pizzas depuis ce harcèlement. Source : Pixabay

La police ne connaît toujours pas le coupable

Jean Van Landeghem n’est pas seul à souffrir de ce harcèlement quasi quotidien. Son ami et voisin en est également victime. Heureusement, les deux le prennent maintenant avec dérision. « Parfois, nous les recevons le même jour. Lorsque cela se produit, nous nous informons mutuellement d’une livraison susceptible de se produire à un moment donné » relativise le phobique des pizzas. Malgré une plainte des deux victimes à la police, le coupable n’a toujours pas été identifié malgré l’enquête. Jean est tellement furieux de ces 9 ans de livraisons constantes qu’il se déclare prêt à se rendre justice lui-même. « Je ne supporte plus. Si je trouve celui qui m’a dérangé, disons que ce ne sera pas son meilleur jour » fulmine-t-il. Si, contrairement à cet homme harcelé, ce fait divers vous a donné envie de ce fameux plat italien. Il existe une recette diététique au chou-fleur aussi délicieuse que la classique.

Une histoire similaire

Comme Jean, cette femme se faisait livrer des pizzas qu’elle n’avait pas commandées. Seule différence avec le Belge : elle connaissait le coupable. Il s’agissait de son ex-mari qui ne semblait pas se remettre de leur rupture. Depuis, le harceleur a reçu une peine d’emprisonnement d’un mois pour ces livraisons mais aussi pour tous les messages de menaces avec un autre numéro. L’homme espionnait également sa femme depuis un café devant son domicile. Après plusieurs plaintes de la victime, il a été puni par la loi. Parfois les victimes de ce délit se font justice elles-mêmes. Cela a été le cas pour cette femme qui a donné la réponse parfaite à cet homme très insistant.

Le propre du harcèlement est de durer longtemps. Aussi, faut-il dénoncer toute forme de harcèlement à son commencement, car plus il dure, plus ses effets deviennent graves. Il fragilise et épuise, engendrant du stress, de l’angoisse et une perte de confiance en soi.

Lire aussi Cette fillette meurt en utilisant son smartphone dans la baignoire : la mère voit le corps sans vie par la fenêtre

Contenus sponsorisés