Un homme veut acheter un vieux paquebot de croisière en le transformant en logement pour les sans abris

Un homme veut acheter un vieux paquebot de croisière en le transformant en logement pour les sans abris


Le manque de logements pour les personnes sans-abri est un problème récurrent en France comme dans le monde. Malgré les démarches du gouvernement et les actions des associations caritatives, le nombre de places disponibles dans les foyers spécialisés reste insuffisant pour les héberger toutes, et beaucoup se retrouvent à dormir toutes les nuits dans la rue.

A Portland, au Nord-Est des Etats-Unis, le manque de logements pour accueillir les sans-abri est particulièrement préoccupant depuis quelques années. Les fonds manquent, l’espace aussi.

Le projet fou de l’entrepreneur Ken Capron

C’est sans compter sur le projet de l’entrepreneur américain Ken Capron, dont l’idée est de réhabiliter un ancien paquebot pour en faire une résidence flottante pour les personnes dans le besoin. L’un des avantages d’une telle réhabilitation est qu’elle ne nécessiterait pas l’acquisition de terrains, ni la construction de nouveaux bâtiments.

Ce bateau, qui resterait stationné dans le port de Portland, pourrait accueillir près de mille personnes à faible revenu et/ou sans-abri, des personnes qui formeraient, si ce projet aboutissait, la première communauté au monde à habiter sur un bateau.

L’entrepreneur estime que le navire pourrait compter cinq cent appartements sur cinq étages, et que l’ensemble des travaux nécessiterait un investissement de 5 à 10 millions de dollars.

Il a par ailleurs déjà commandité une enquête de faisabilité pour son projet qu’il est d’ailleurs bien déterminé à présenter au comité municipal. Quant au maire de Portland, Ethan Strimling, il a déclaré « Je ne sais pas si c’est l’idée la plus folle que j’aie jamais entendue ou si c’est l’idée la plus brillante. »

Comment devient-on sans-abri ?

Le principal facteur qui mène les personnes à la rue est la perte de leur revenu, elles se retrouvent alors dans l’incapacité de subvenir à leurs frais de logement et sont par la suite contraintes de se contenter de logements temporaires et souvent de bien mauvaise qualité ou insalubres, voire de devoir survivre dans la rue.

Ces personnes sont par ailleurs incapables de s’offrir certains besoins de la vie quotidienne tels que la nourriture ou les soins de santé. Leur espérance de vie est réduite et elles souffrent souvent de discrimination et d’isolement.

Comment aider les sans-abri ?

Pour aider les personnes sans domicile qu’il vous arrive de croiser dans la rue, vous pourriez :

— Faire un don à des associations d’aide aux sans-abri telle que le Samu Social. Les dons récoltés leur permettent d’offrir aux nécessiteux des lieux d’hébergement au chaud, ainsi que des repas et des consultations médicales et sociales.

— Leur offrir des produits d’hygiène, des vêtements chauds et de la nourriture. Vous pouvez aussi les inviter à prendre un repas ou un café avec vous.

— Déposer des denrées alimentaires dans des frigos solidaires. Ces frigos permettent aux personnes dans le besoin de venir y piocher à tout moment.

— Rejoindre une association caritative qui propose de l’aide aux démunis, comme la Croix Rouge française, Emmaüs ou encore la Mie de Pain.

— Participer à des maraudes. Les maraudes consistent en le fait de sortir à plusieurs dans les rues à la rencontre de personnes sans domicile pour discuter, passer du temps avec elles et les aider à se loger pour la nuit.

— Pour signaler quelqu’un en difficulté dans la rue, vous pouvez appeler le 115. Il s’agit du numéro du Samu Social, qui interviendra pour aider la personne et qui lui proposera éventuellement un lieu d’hébergement pour la nuit.

L’importance de l’altruisme

Chercher à aider autrui de façon désintéressée est l’une des plus grandes qualités humaines. Donner de son temps, de ses biens et de sa personne sont des actes qui apportent le bonheur et la joie tant dans le cœur de ceux qui les reçoivent que ceux qui les réalisent, mais qui, dans notre société où l’individualisme et l’égoïsme sont de plus en plus présents, tendent à prendre un caractère inhabituel.

Soyons-donc tous plus bienfaisants au quotidien et multiplions les gestes de gentillesse, de partage, de générosité et d’altruisme. De cette manière, nos relations avec les autres en seront grandement améliorées et la vie de chacun en sera plus belle.


Loading...

Les + lus