Un homme se réveille d’un long coma après que sa mère l’ait nourri 12 ans jour et nuit

Il n’y a pas plus douloureux que de survivre à ses enfants. Mais il est aussi douloureux de les voir entre la vie et la mort. La détermination d’une mère, dans une province en Chine a aidé son fils, dans le coma depuis 12 longues années, à se battre et enfin se réveiller. La vieille dame, malgré son grand âge, n’a jamais désespéré. Elle a géré la situation tel un titan et ses efforts ont fini par être récompensés. Découvrez ce que l’amour maternel peut engendrer comme miracle.

L’amour maternel, un amour inconditionnel

Dès son arrivée au monde, il y a un lien qui se tisse entre le bébé et sa maman. Celle-ci prend soin de son nourrisson, l’allaite parfois et passe souvent des nuits blanches à veiller sur son bien-être et sa santé. Son amour pour ce petit bout de chou ne fait que grandir au fil du temps. Il s’agit d’un amour inconditionnel qui ne s’altère jamais. L’histoire de cette maman chinoise en est le parfait exemple.

Le tragique accident de Wang Shubao

En 2006, dans une province à l’est de la Chine nommée Shandong, Wang Shubao a été retrouvé allongé le sol. A seulement 36 ans le pauvre homme, se retrouve tétraplégique après un accident de voiture, reporte un journal en Chine, Jining News. Ayant perdu son père durant sa petite enfance, il se retrouve avec sa mère comme seul parent, qui, malgré le fait qu’il soit plongé dans le coma, ne succombe pas au désarroi et se bat pour la vie de son fils unique. Pendant plus d’une décennie, Wei Mingying n’a jamais baissé les bras. Elle a consacré son existence toute entière, ainsi que toutes ses forces à son enfant qui a fini, contre toute attente, par se réveiller de son coma.

Une mère aimante… Un véritable martyr

Wei Mingying est une femme de 75 ans et un exemple de courage et de ténacité. Elle se tient auprès de Wang depuis le jour du drame et s’en occupe avec le plus grand soin. Elle s’est battue pour les frais médicaux et a même accumulé une dette de 13 000 £, soit un peu plus de 15 000 euros. Croulant sous les dettes et dans une extrême pauvreté, elle confie à des reporters qu’elle n’a pratiquement pas pu manger pendant un mois. Sa bouche était sèche et elle ne voulait qu’un peu d’eau. Son sacrifice l’a rendu frêle et sous-alimentée. Elle a perdu pas moins de 20 kg.

5837446 0 image a 113 1541519965431 1

La beauté d’un cœur brisé

Wei Mingying commence ses journées à 5 heures du matin. Débute alors une routine émouvante. Tout d’abord, elle s’occupe de bien laver le visage et le corps de son fils inerte. Elle lui fait sa toilette, le nourrit, le masse afin de lui éviter les escarres et le repositionne. Elle faisait ces soins tous les jours pendant plus de 10 ans mais elle ne s’en est jamais plainte. Pendant toutes ses années où il était dans un état de léthargie, Wang a bénéficié des soins de sa mère et de tout son amour. C’est probablement cela qui lui a donné la force de rester autant attaché à la vie.

5837450 0 image a 109 1541519904310 1

Est-ce l’amour ou simplement une divine providence ? Que ce soit l’un ou l’autre, le sacrifice et l’abnégation ont payé.

Sursis d’un condamné

La première chose qu’il aperçoit en ouvrant les yeux, c’est le visage fatigué et plein d’espoir de sa vieille maman. Le premier sourire de Wang après son réveil a été pour elle un véritable miracle – confie Wei Mingying à Beijing News, un journal chinois. Son état actuel est toujours critique. Il ne peut ni bouger ni parler. Mais le plus important, c’est qu’il soit conscient et qu’il puisse la comprendre et lui répondre par des mimiques. Elle déclare aussi qu’elle continue à se battre pour qu’il recouvre un jour l’usage de la parole et de ses membres. Elle garde espoir jusqu’au bout et espère qu’il puisse un jour l’appeler encore une fois « maman ».

L’histoire de Wei a touché des milliers de personnes en Chine et plusieurs internautes ont partagé leurs sentiments à l’égard de cette maman extraordinaire. Ils ont été touchés par la force de cet amour maternel et par le dévouement de cette maman exemplaire.

Lire aussi Le jardinage doit-il être une matière enseignée aux enfants à l’école pendant l’année ?

Contenus sponsorisés