Un homme oblige sa femme à s’affamer pendant 12 ans pour qu’elle puisse faire la taille 32

Les insécurités sont un terrain propice à la manipulation. Quand nous manquons de confiance en nous, nous sommes souvent prêts à renier notre propre individualité pour être conforme aux diktats de la société et à plus forte raison celle de notre compagnon. C’est le cas pour cette femme qui a été forcée à s’affamer pour correspondre à la silhouette longtemps fantasmée par son époux. Pendant douze longues années de douleur, elle se privait jusqu’à avoir un corps d’enfant de sept ans. Ce témoignage émouvant nous est relayé par nos confrères du site britannique The Sun. Retour sur un calvaire cautionné par un époux sans scrupules.

Une relation malsaine peut nous pousser à vouloir changer son essence quitte à nier son bien-être et sa santé. En proie à un pervers narcissique, les victimes peuvent être amenées à déployer des facultés surhumaines pour plaire à son compagnon. C’est le cas pour cette femme, qui, pour entrer dans un jean taille 32, s’est affamée pendant 12 ans. Ces propos sont bouleversants et témoignent de sa profonde détresse.

catherine

Une spirale malsaine

Rien ne pouvait prédire que Catherine allait vivre un véritable enfer avec son compagnon. La femme a rencontré celui qui partagerait sa vie, à l’âge de 15 ans alors qu’il était de 10 ans son aîné. C’est seulement lorsqu’ils se sont dit oui que Matthew, son époux, s’est montré sous son vrai jour. L’homme a montré les prémices de son emprise le jour de leur mariage. « Après la cérémonie, mon mari m’a attrapée violemment par le bras et ne m’a pas laissé assister à ma réception » raconte Catherine, attristée. Et cette déconvenue allait ouvrir le bal pour une série de piques assassines.

catherine et matthew

« Je ne veux pas d’une femme grosse »

Après son mariage, Catherine n’allait pas être au bout de ses peines. S’en est suivi une série de tortures initiées par son époux qui l’empêchait de se nourrir « parce qu’il ne voulait pas d’une femme grosse ». Les injonctions qu’exerçait l’homme sur son épouse allaient lentement amenuiser sa confiance en elle, sa gaieté et sa santé physique.

catherine jeune

Un véritable calvaire

Pour l’empêcher de manger, cet homme monstrueux était prêt à sévir de façon abjecte. « Il disait que j’étais grosse donc il m’a forcée à me mettre au régime. Si je mangeais avant de dormir, il me faisait dormir sur le fauteuil en prétextant qu’il n’aimait pas l’odeur de la nourriture. Je suis devenue si maigre que je sentais littéralement mes os s’enfoncer sur le matelas » raconte la femme émaciée. En perdant autant de poids, Catherine est devenue l’ombre d’elle-même. La femme joyeuse qu’elle était n’était plus qu’un fantôme du passé.

Un contrôle total

Matthew souhaitait exercer une emprise quasi-permanente sur son épouse martyrisée. « Il voulait me contrôler et a installé une caméra de surveillance dans toutes les pièces de la maison pour me voir sur son téléphone en permanence » explique Catherine. Selon la femme, Matthew faisait de véritables scènes de ménages à la moindre déconvenue. « Si les serviettes de la salle de bains n’étaient pas correctement pliées, il devenait complètement fou » renchérit Catherine.

Une fin heureuse

Suite à 12 années de calvaire, Catherine a décidé de prendre ses jambes à son cou et de mettre fin à ce mariage infernal. Si l’homme a été puni par la loi de 12 mois d’astreinte à résidence surveillée, la femme bafouée garde en elle plus qu’une décennie de souvenirs de maltraitance. En enquêtant sur cette affaire, les autorités ont découvert que l’homme avait un passif d’agresseur sexuel. « J’ai été sa prisonnière pendant 12 ans, sa sentence n’est pas à la hauteur de l’enfer que j’ai vécu » regrette Catherine. Puis d’ajouter : « Si tel est votre cas, parlez-en, faites-vous aider et mettez fin à cette relation »

Comment échapper à un pervers narcissique ?

La première étape pour échapper à l’emprise d’un pervers narcissique est de reconnaître d’être sous son emprise. Pour s’en sortir, il n’existe pas de demi-mesure : il faut fuir. La fuite poussera certainement le vampire affectif à déployer toutes ses ressources pour vous rattraper. Ne cédez pas au chantage, tous ces arguments ne sont valables que pour réussir à vous retenir dans ses filets. N’hésitez pas à demander l’aide et le soutien de vos proches qui seront précieux pendant une douloureuse période de reconstruction affective et matérielle.

Lire aussi Salma Hayek est qualifié de « plus belle femme du monde » après avoir partagé une photo sur Instagram : découvrez-là

Contenus sponsorisés