Un homme lance un cri du cœur suite à la mort de sa femme de 35 ans « en bonne santé » des suites du Coronavirus

Le monde entier est confronté à la crise sanitaire due au coronavirus et de nombreuses mesures de sécurité ont été prises pour stopper la pandémie. Le gouvernement français de son côté avait pris toutes les précautions afin que les fêtes de Noël se déroulent sans entraves. Toutefois, le nombre de contaminations demeure en constante augmentation. Un homme pleure sa femme âgée de 35 ans décédée des suites du Covid-19, alors qu'elle était en bonne santé. Il avertit des dangers de ce virus qui peut impacter des personnes de tout âge.

Hakim Hamiti, père de deux enfants, a perdu sa femme Aurélie, aide soigante, âgée de 35 ans des suites de complications dues à la Covid-19. Un témoignage touchant d’un homme qui souffre, relayé par franceinfo.

karim

Karim Hamiti, a perdu sa femme Aurélie Berthoud, âgée de 35 ans à cause de la Covid-19. Source : franceinfo

« Il faut arrêter de croire que ce n’est qu’une petite grippe »

La vie du jeune papa a été chamboulée du jour au lendemain. Sa femme, Aurélie Berthoud, jeune et sans aucun antécédent médical, a été testée positive au Covid-19. Pensant qu’elle surmonterait facilement la maladie et que ce n’était qu’une simple grippeni elle ni ses proches ne semblaient réellement inquiets, jusqu’à ce que l’état de santé de la jeune femme commence à se dégrader.

Elle est devenue faible et n’arrivait plus à manger. Les médecins tentent de rassurer son mari, en affirmant que ce sont les symptômes de la maladie. Mais en pleine nuit, Aurélie a été sujette à des vomissements et des diarrhées. Elle a été de suite transportée à l’hôpital mais vers 4 heures du matin, il a reçu un appel des urgences pour l’informer qu’elle devait être transférée. « Je suis bien arrivée, je t’aime », sera le dernier message que le jeune papa a reçu de sa femme.

Aurélie s’est éteinte subitement. Au Journal de Saône-et-Loire, le jeune Hakim raconte sa tragédie et déclare : « Du jour au lendemain, je me suis retrouvé seul dans mon lit. Elle a laissé mes deux enfants, Erwan, 8 ans, et Sarah, 11 ans, à qui je suis obligé de faire comprendre que maman, elle ne rentrera pas ». « Personne n’est invincible et on peut y passer, quel que soit notre moral, notre santé. Il faut arrêter de croire que ce n’est qu’une petite grippe », ajoute-t-il.

« Que tout le monde sache, que ça serve d’exemple »

Qu’au moins ça serve d’exemple, que tout le monde sache, que tout le monde connaisse cette histoire et arrête de se croire invincible, que ce virus ne touche que les personnes âgées », lance Hakim. « Prenez vos responsabilités. Si vous êtes intelligent, restez chez vous, prenez l’initiative de rester chez vous et de faire votre propre confinement responsable », ajoute-t-il.

Karim ainsi que ses enfants ont également été testés positifs mais sans réelle gravité. De par son témoignage, le jeune papa appelle à la prudence, notamment en cette période de fin d’année.

A ce propos il déclare « On n’aurait jamais dû déconfiner, c’est précoce. On ne peut pas laisser toutes les boutiques ouvertes. Moi aussi je galère. Je suis artisan et je n’ai plus de revenu mais qu’est-ce qui est le plus important : ouvrir ou perdre sa famille ? ».

Vidéo : Témoignage de Karim Hamiti qui a perdu sa femme

Les personnes jeunes sont également victimes de la Covid-19

Même si les jeunes sont supposés être moins exposés que les autres générations par l’épidémie, il n’en demeure pas moins qu’ils peuvent être attaqués par le virusPaule Nathan, médecin, Francine Baletoux, officière de la marine et Karine Vuillemin, juriste, expliquent que les personnes jeunes ne sont pas invincibles face au virus meurtrier. En s’y exposant, ils se mettent en danger ainsi que leurs proches.

Même si de rares cas ont été rapportés, les spécialistes affirment que les jeunes peuvent être gravement touchés, mais peu en sont conscients. Certains d’entre eux se retrouvent en réanimation, d’autres subiront des séquelles à long terme.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés