x

Un homme est victime d’une blessure au pénis après avoir expérimenté une nouvelle pratique sexuelle

En matière de sexualité, chaque personne a ses propres préférences. Source de plaisir ultime, le sexe est un symbole d’intimité et revêt un caractère très personnel. Si dans un couple, il tient une place cruciale et favorise l’épanouissement de la relation, le sexe peut aussi se pratiquer seul. En effet, certains s’adonnent à l’expérimentation du plaisir solitaire. Néanmoins, il existe des pratiques sexuelles qui peuvent causer des dommages conséquents, comme ce fut le cas dans ce témoignage relayé par le journal britannique Metro

Si certains optent pour une sexualité conventionnelle, d’autres préfèrent sortir des sentiers battus et expérimenter de nouvelles sources de plaisir.

Pour assouvir leurs fantasmes, ils peuvent aller jusqu’à se mettre en danger. Les jouets sexuels paraissent à priori anodins. Ils favorisent l’excitation tout en faisant durer le plaisir.

Mais encore une fois, les risques de ces objets sont souvent sous-évalués et les conséquences d’un usage inapproprié ne sont pas des moindres.

Une expérimentation sexuelle aux lourdes conséquences

Un homme dénommé Wirat a souhaité s’adonner à une “expérience sexuelle” plutôt étrange lorsqu’un accident fortuit s’est produit. Âgé de 33 ans, l’individu qui a refusé de communiquer son nom de famille, s’est retrouvé avec deux anneaux métalliques coincés autour du pénis.

Selon les informations relayées par Metro, sa verge a commencé à enfler de manière très inquiétante, le poussant à se rendre à l’hôpital de la ville de Pattaya en Thaïlande.

experimentation sexuelle

Les objets sexuels auraient bloqué la circulation sanguine dans ses corps caverneux péniens, engendrant une atroce douleur. Dans un élan de pudeur, l’homme a d’abord déclaré aux médecins qu’il ne savait pas comment ces anneaux métalliques se sont accrochés à son organe sexuel.

Ensuite, il a fini par admettre qu’il s’agissait d’une expérimentation et qu’il les avaient placés volontairement autour de son pénis. Mais les chirurgiens n’ont pas réussi à les retirer et ont dû demander de l’aide à des secouristes.

Ces derniers sont arrivés avec une panoplie d’outils nécessaires pour procéder au retrait des anneaux. “Nous devions faire attention à ne pas blesser son pénis car les anneaux étaient collés très étroitement”, a expliqué Luang Watcharapong, secouriste.

operation penis

Ne sachant pas combien de temps ces derniers étaient restés coincés autour de son membre, le personnel a dû faire preuve d’une vigilance accrue pendant l’opération. “Les médecins ont d’abord essayé, puis nous sommes arrivés à 13 heures et il nous a fallu environ 30 minutes pour les retirer”, a précisé Luang. À l’aide d’outils tranchants, les secouristes ont finalement réussi à ôter les objets sexuels.

anneaux

Soulagé du dénouement de son histoire, Wirat a remercié l’équipe de soins et a quitté l’établissement.

Les jouets sexuels pour homme : entre gêne et plaisir

Dans l’imaginaire collectif, le jouet sexuel serait plus utile à la femme qu’à l’homme. Alors qu’il est communément admis que la gente féminine a besoin de plus de temps pour accéder au Saint Graal, il peut sembler intéressant de booster son excitation grâce à des objets sexuels.

Pourtant, de plus en plus d’hommes se laissent séduire par ces stimulants érotiques, même si ce penchant fait l’objet d’un tabou. Comme l’explique le Dr Didier Blond, sexologue à Roubaix cité par La Dépêche, “quand on pense sextoys masculins, on imagine un godemichet.

Or, la pénétration anale est encore largement frappée d’interdit”. De ce fait, les hommes ont tendance à cacher leur utilisation de jouets sexuels, par peur que leur virilité ne soit remise en question.

Pourtant, d’après Quentin Bentz, directeur général d’une entreprise française spécialisée dans la vente d’objets intimes, il existe trois grandes catégories de jouets sexuels qui sont sur le marché et qui sont exclusivement destinés aux hommes. “Les anneaux péniens, les masturbateurs et les masseurs prostatiques”, sont des objets courants dans les magasins spécialisés dans les objets intimes, explique-t-il.

Selon Didier Blond, tant que l’utilisation de ces objets ne nuit pas à la sexualité du couple et n’entraîne pas de dépendance, il n’y a pas de risque à se prêter au jeu.

Contenus sponsorisés
Loading...