x

Un homme affirme avoir brûlé plus de 630 000 euros pour ne pas les donner à son ex-femme après le divorce

Les histoires de divorce donnent parfois lieu aux récits les plus insolites. Le cas dont il est question dans ce témoignage en est l’exemple surprenant. En effet, pour ne pas avoir à payer la pension alimentaire à son ex-femme, un homme affirme avoir brûlé plus de 630 000 euros. 

Il s’appelle Bruce McConville et semble particulièrement remonté contre son ex-épouse. Et pour cause, il aurait choisi de brûler une sacrée somme pour éviter de lui donner de l’argent. L’homme d’affaires canadien a d’ailleurs été incarcéré pendant 30 jours après avoir révélé cet acte à un juge. La raison ? Il ne voulait pas payer la pension alimentaire destinée aux enfants après son divorce.

Plutôt mettre le feu à une fortune qu’en donner à sa femme

C’est lors d’une audience devant un juge que Bruce McConville, 55 ans, a déclaré avoir retiré 1 million de dollars canadiens, soit environ 639 000 euros. Fox News rapporte qu’il lui a fallu procéder à 25 retraits différents et ce, de 6 comptes bancaires distincts. Par la suite, il se serait précipité pour brûler l’argent à l’aide de deux feux de camp. Un acte plutôt insolite qui s’éloigne des autres récits de vengeance après une rupture.

Aucune preuve n’atteste de ses propos

bruce

Bruce McConville a préféré brûler plus de 630 000 euros – Source : Honey Nine

Si Bruce affirme qu’il a bien brûlé cette somme conséquente, il révèle toutefois que personne n’en est témoin et qu’il n’a pas filmé la scène. Mais il a assuré avoir des reçus pour prouver qu’il a bel et bien retiré l’argent en question.

Le juge, désemparé face à la situation, lui a alors demandé : « Quand vous dites que vous l’avez détruit, que voulez-vous dire ? ». L’homme a confirmé à nouveau avoir brûlé l’argent. Son but ? Éviter de verser une pension alimentaire après le divorce.

Une action portant atteinte « aux intérêts » de ses enfants

L’homme a déclaré que son acte est inhabituel et qu’il n’agirait pas de la sorte en temps normal. Il a ajouté qu’il est loin d’être une personne matérialiste et que c’est un homme qui se caractérise par sa frugalité. Il en voulait pour preuve, son entreprise qui a duré 31 ans.

Mais le juge s’était montré impassible et sceptique face à ce qu’il a prétendu. « Je ne vous crois pas. Je ne vous fais pas confiance. Je ne pense pas que vous soyez honnête. Je trouve que ce que vous avez fait est moralement répréhensible car ce que vous prétendez avoir volontairement et directement commis porte atteinte aux intérêts de vos enfants ». En outre, cette même somme évaporée proviendrait de la vente de certaines de ses propriétés, alors que le tribunal lui avait formellement interdit de procéder à ce type de transactions.

bruce1

Durant son jugement, on lui a ordonné de payer 1 300 euros par jour à son ex-femme – Source : Honey Nine

Il écope de 30 jours de prison

Puisqu’il a également été accusé d’avoir violé les ordonnances du tribunal concernant la vente de ses actifs, Bruce McConville a été incarcéré pendant 30 jours. Et c’est près de 1 300 euros par jour qu’il lui a été ordonné de payer à son ex-femme. Cette charge correspond également à tous les jours où il ne divulgue pas ses activités financières au tribunal.

La vengeance, une solution inefficace

Bien que ce sentiment soit humain et puisse se manifester lorsque la trahison ou la douleur sont importantes, Laura Gélin, psychanalyste, rappelle que « la vengeance soulage rarement ». En effet, la souffrance de l’un ne peut être effacée par celle de l’autre. Quelque part, vouloir se venger c’est aussi ne pas vouloir « la fin d’une histoire ». C’est une façon de rester dans la vie de la personne dont on se sépare.

La psychopraticienne et sexothérapeute Violaine Gelly vient confirmer ces propos et explique les conséquences nuisibles que cela peut entraîner à long terme. En effet, se venger peut permettre de soulager certaines pulsions dans un premier temps. Mais au fur et à mesure que l’on cède à cet engrenage, c’est en réalité à soi-même que l’on fait du mal car la vengeance nous empêche de nous libérer de l’expérience douloureuse et ne fait que prouver que l’attachement est toujours là. Pour réussir à surmonter cette épreuve sans céder à ces pulsions, il peut être salutaire de prendre du temps pour se reconstruire après la rupture en veillant à s’éloigner de cette relation.

Contenus sponsorisés
Loading...