Un garçon va chez son voisin et demande de l’aide « Ma mère est morte sous la douche »

A seulement 5 ans, le petit Sal a fait preuve d’une bravoure et d’une réactivité hors du commun. Et pour cause, après avoir trouvé sa maman inanimée sous la douche, il prend sa petite sœur de 2 mois et va demander de l’aide à sa voisine. Découvrez l’histoire de ce petit garçon qui ne manque pas de courage.

Cet enfant très jeune a eu la bonne réaction pour sauver sa mère tombée sous la douche. Après avoir frappé à la porte de la voisine, il lui dit : « Ma mère est morte sous la douche, pouvez-vous prendre soin de nous ? ». Relayé par nos confrères du Daily Mail, ce fait divers montre que l’héroïsme n’a pas d’âge.

Sa maman s’est cognée la tête

Depuis qu’il a sauvé sa maman de la mort, le petit garçon de 5 ans a été baptisé « Super Sal ».  Sa petite sœur de 2 mois dormait et il a entendu un bruit sourd provenant de la salle de bain. Après s’être rendu dans cette pièce, l’enfant découvre que sa mère s’est effondrée et s’est cogné la tête contre la baignoire. Il l’a retrouvée avec du sang qui lui coulait du crâne et elle était inanimée. Ni une ni deux, il prend sa petite sœur après l’avoir enveloppé dans une couverture et se sauve par la porte du garage. Pour réussir à sortir de la maison, il escalade le tabouret qu’il avait amené de la cuisine. Il n’y a pas d’âge pour être un héros, comme ce petit garçon qui a frôlé la mort pour sauver sa petite sœur. Il a été félicité par de nombreuses célébrités.

Un appel à l’aide

Sa petite sœur de 2 mois sous le bras, il frappe à la porte de la maison voisine de Jessica Penyoer, qui lui a ouvert. Elle témoigne : « J’ai d’abord pensé qu’il me disait que son chien était mort. Il a dit : « Non, ma mère est morte sous la douche. Pouvez-vous prendre soin de nous ? ».  Après avoir appelé les secours, la femme se rend au domicile du petit Sal et trouve sa maman, Katelyn, inconsciente sous la douche. L’eau coulait toujours du robinet.

petit garcon

Le petit garçon de 5 ans a amené sa petite sœur de 2 mois avec lui.Source : ABC 15

Félicité par les pompiers

Les voisins étaient touchés par l’acte de bravoure de ce si jeune garçon. « Honnêtement, il m’a sauvé la vie. J’étais sous le robinet. S’il n’avait pas obtenu d’aide, je me serais noyée », témoigne la maman qui a frôlé la mort. Heureusement depuis, elle s’est complètement rétablie. « Mon fils me demandait tous les jours si j’allais bien ou si j’allais mourir », raconte-t-elle. Pour féliciter le petit garçon de cette bravoure hors du commun, les pompiers lui ont donné un certificat honorifique. Un casque, un écusson et une chemise lui ont également été offerts pour le récompenser de son héroïsme. A l’instar de Sal, cet enfant sauve sa sœur et son chien d’un incendie.

sal

Le petit Sal a été félicité par les pompiers. Source : dicasonline

Une histoire similaire

Ce garçon de 9 ans a, comme Sal, sauvé sa maman mais cette fois grâce à la télévision. Relayée par nos confrères du Daily Mail, cette histoire est extraordinaire. Le jeune Jesse a réussi à secourir sa mère lorsqu’elle s’est noyée grâce à son émission de télévision préférée. C’est à l’aide d’un geste de premiers secours qu’il a appris dans ce programme qu’il a pu s’ériger en héros. « Je l’ai retournée et commencé à la pousser sur le ventre lorsque j’ai réalisé que je ne pouvais pas la faire sortir », témoigne cet enfant. Il a ensuite fait sortir l’eau de son corps grâce à sa technique et a réussi à la ranimer. Après un séjour à l’hôpital, cette maman parle de son fils comme de son « superhéros ». Grâce à sa petite ambulance, ce garçon a sauvé sa maman dans le coma. Comme Sal, il n’avait que 5 ans.

L’héroïsme, une vertu à tout âge

Souvent vus comme des hommes forts et puissants, les héros peuvent parfois être des enfants. C’est le cas de ces petits garçons qui ont su être assez agiles pour sauver leur propre mère de la mort. Cette vertu montre un altruisme qui défie toutes les circonstances. Être héroïque, c’est aussi faire fi de sa propre intégrité physique pour pouvoir sauver quelqu’un que l’on aime ou à qui l’on a envie d’éviter un péril. Une valeur importante qu’il faut encourager et enseigner.

Lire aussi « Oui, je l’ai tué » Ce garçon de 14 ans s’effondre en avouant les raisons pour lesquelles il a poignardé son beau-père à mort

Contenus sponsorisés