Un garçon handicapé de 4 ans est retrouvé avec de graves blessures au visage en sortant de la garderie

Les parents sont soumis à un stress inégalé lors de la venue d’un nouveau né. En effet, trouver le temps d’éduquer un enfant et travailler n’est pas toujours facile. De ce fait, l’une des solutions les plus communes est d’avoir recours à une garderie pour s’occuper des petits pendant que les parents vaquent à leurs obligations professionnelles. Malheureusement, Masua Tusa n’a pas vécu la même expérience qu’une majorité d’enfants. Atteint de paralysie cérébrale, l’enfant a été récupéré de la garderie le visage couvert de blessures. Une histoire sordide relayée par nos confrères du NZHerald.

Masua Tusa, 4 ans, est un petit garçon atteint d’une paralysie cérébrale, se déplaçant uniquement à l’aide d’un fauteuil roulant. En revenant le chercher de la garderie Manurewa West Kindergarten, à Auckland en Nouvelle-Zélande, sa maman le découvre pleins de bleus et de blessures au visage.

masua

« Il nous fixait, comme s’il était perdu »

C’est en pleurs que la maman de Masua le récupère de la garderie, elle se dirige vers Leika Tusa, la tante du garçon, qui découvre avec effroi l’état de celui-ci. « On aurait dit que quelqu’un l’avait battu ou cogné ». L’œil gauche du garçon était tellement gonflé qu’il s’était renfermé, il saignait du nez et avait des écorchures tout le long du visage. De plus et selon la maman, la garderie n’aurait même pas pris la peine de la prévenir de l’état sévère de son fils.

masua blessure

De son côté, la garderie déclare que c’était le résultat d’un accident, que le petit garçon serait tombé du haut d’un escalier, et que tout cela se serait passé à 13h30. La garderie n’aurait ensuite ni pensé à soigner le garçon ni à appeler des médecins. Une réaction qui a outré la mère du petit au plus haut point.

masua bandage

Une enquête est ouverte

Quand Nonoa Tusa le grand-père de Masua découvre l’état de son petit fils, il est absolument furieux. « Ma femme a dû me calmer, c’est le seul petit fils que j’ai », déclare-t-il. Incapable de dormir, Nonoa prend des photos du garçon et les publie sur Facebook.

masua en voiture

Il ajoute que c’est la deuxième fois que Manua est victime d’un accident dans cette garderie, et que ces derniers avaient déclaré qu’il serait constamment sous surveillance compte tenu de son handicap. Nonoa ne comprend donc pas comment un accident de la sorte a pu arriver une deuxième fois si son petit fils était surveillé.

La famille décide donc de contacter la police afin de découvrir les détails de cette histoire. Un membre de la garderie qui a souhaité rester anonyme déclare qu’ils prennent la chose « très au sérieux », et qu’ils « travaillent avec le ministère de l’éducation ». Ce membre de la garderie a également assuré que le petit garçon était bien surveillé au moment de l’accident.

La maltraitance des enfants et son effet psychologique sur les enfants

Selon l’OMS, la maltraitance d’un enfant serait définie comme toute violence ou négligence envers un enfant de moins de 18 ans. Elle désigne tout mauvais traitement allant de l’abus sexuel à l’abus affectif ou encore de traitement négligent. Outre bien sûr les répercussions physiques de la maltraitance, les dégâts peuvent être irréparables au niveau psychologique, notamment pour les victimes dont la psyché est en plein développement. En effet, ces dernières pourraient développer des déficiences et éprouver des difficultés lors de leur croissance.

Si vous pensez qu’un enfant est en situation de danger, n’hésitez pas à contacter le 119, Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close