Un garçon de 7 ans supplie les médecins de le laisser mourir pour donner ses organes à sa mère mourante

Véritables anges sur terre, la bienveillance des petits enfants n’a pas de limites. Loin de la cruauté et de la perversion du monde, ces petits anges ne connaissent que bonté et amour. Après s’être courageusement battu contre la maladie pendant 2 ans, Chen Xiaotian, un petit garçon de 7 ans, supplie les médecins de le laisser mourir pour sauver la vie de sa maman mourante. Cette histoire touchante nous est relayée par nos confrères du 

Un petit héros de 7 ans a supplié les médecins de le laisser mourir afin de pouvoir sauver la vie de sa maman mourante après s’être lui-même battu contre la maladie pendant 2 ans. La bravoure du petit garçon a donné une seconde chance à sa maman et à deux jeunes qui en avaient cruellement besoin.

Chen Xiaotian1

dailymail

Une réelle tragédie

Le petit Chen Xiaotian n’avait que 5 ans lorsque les médecins ont découvert une tumeur maligne inopérable dans son cerveau. En sus de devoir vivre cette tragédie, sa maman, Zhou, a également découvert au même moment qu’elle souffrait d’une insuffisance rénale.

Chen Xiaotian2

dailymail

Refusant de s’avouer vaincus, Chen et sa maman se sont battus de toute leurs forces contre la maladie et l’état du petit a commencé à s’améliorer.

La santé du petit garçon a malheureusement fini par se détériorer lorsque sa maladie est revenue en force, et les médecins ont annoncé à la petite famille que Chen n’y survivrait probablement pas et n’arriverait donc jamais à l’âge adulte.

Chen Xiaotian3

dailymail

Malgré le pronostic sombre des médecins, le petit garçon et sa maman se sont battus ensemble contre leurs maladies respectives pendant 2 ans. En dépit de leur courage et de leur force, leur état a continué à se détériorer jusqu’à ce que Chen perde tragiquement la vue et devienne pratiquement paralysé.

Il n’y avait pratiquement plus d’espoir pour le petit garçon, et sa maman avait réellement besoin d’hémodialyse ou d’une greffe de rein pour la maintenir en vie.

Une bravoure hors du commun

La grand-mère du petit garçon, Lu Yuanxiu, a raconté que les médecins étaient venus la voir à un moment. “Les médecins sont venus vers moi plutôt que vers sa maman car ils savent à quel point ce sujet est sensible. Ils m’ont dit que mon petit-fils ne survivrait pas, mais que ses reins pouvaient sauver la vie de sa maman et de deux autres personnes”, a-t-elle raconté.

Chen Xiaotian4

dailymail

Comme on pouvait s’y attendre, la maman a de Chen a refusé cette éventualité. “J’en ai discuté avec Zhou, et elle a refusé net, elle ne voulait absolument pas en entendre parler”, a poursuivi la grand-mère.

Le petit Chen qui avait entendu cette discussion a supplié sa maman de le laisser la sauver : “Je veux te sauver la vie”, a-t-il imploré.

Chen Xiaotian5

dailymail

En pleurs face à la bonté infinie de son petit garçon, la maman a fini par accepter son aide. Elle a déclaré que si son fils venait à mourir, sa seule consolation serait qu’une partie de lui continue à vivre en elle.

Chen Xiaotian6

dailymail

Un véritable héros

Comme pour abréger les souffrances de sa maman, le petit garçon a rendu son dernier souffle seulement quelques jours plus tard.

Après avoir tenu un instant de silence et de prière, les médecins ont rapidement transféré le petit au bloc opératoire pour prélever ses reins et son foie qui ont été transplantés pour sauver la vie de sa maman et de deux autres personnes.

En sus d’avoir donné une deuxième chance à sa maman qui s’est miraculeusement remise de sa maladie grâce au rein de son petit garçon, Chen a également sauvé la vie à une jeune fille de 21 ans et à un jeune homme de 27 ans.

Chen Xiaotian7

dailymail

Le porte-parole de l’hôpital, Yi Tai, a affirmé que les trois greffes avaient été réalisées avec succès et que le don du petit héros avait permis à 3 personnes de survivre et même de retrouver une vie normale.

L’importance du don d’organes

La triste histoire du décès de Chen Xiatian ne fait que nous rappeler l’importance capitale du don d’organes. Bien que l’idée de se faire retirer ses organes après sa mort puisse paraître effrayante pour certaines personnes, les vies que l’on pourrait sauver en surmontant cette peur en valent entièrement la peine.

En vous déclarant donneur d’organes avant votre mort, vous donnez une seconde vie non seulement à vos organes mais aussi à des personnes qui en ont cruellement besoin.

En faisant don de vos organes après votre mort, vous devenez le héros d’une maman, d’un papa, d’un enfant qui auraient autrement été condamnés à vivre et mourir dans la souffrance.

Lire aussi Cette mère qui a accouché d’un petit garçon de 6,6 kg partage les photos de son nouveau-né géant

Contenus sponsorisés
Plus d'articles