Un garçon de 4 ans atteint d’un cancer combat le coronavirus malgré une chimiothérapie exténuante

Depuis l’émergence du Covid-19, une pandémie secoue l’ensemble des pays du monde entier. Actuellement, le bilan international affiche des millions de cas de contaminations confirmés. Face à ces chiffres alarmants, le quotidien de bon nombre de personnes s’est vu bouleversé, rythmé par l’anxiété, la solitude et la peur. Bien qu’aucun ne soit à l’abri de la maladie, les personnes les plus vulnérables face au coronavirus sont celles qui sont d’un âge avancé ou celles qui présentent des comorbidités affectant leur système immunitaire. Mais dans un témoignage porteur d’espoir, un garçon de 4 ans, atteint d’un cancer, est fier d’avoir vaincu le Covid-19. 

Apparu en Chine fin décembre, le coronavirus s’est propagé dans le monde, entraînant une maladie connue sous le nom de Covid-19. Cette pathologie peut se présenter comme un simple rhume qui disparaît au bout de quelques jours, comme elle peut causer des problèmes respiratoires beaucoup plus sévères. En réalité, le système immunitaire de chacun joue un rôle prépondérant dans le développement de la maladie infectieuse dans son organisme.

Si les personnes présentant des maladies chroniques telles que le diabète, l’hypertension, les pathologies cardiaques ou encore le cancer sont vulnérables face aux infections, c’est principalement parce que leur système immunitaire est jugé déficient. Cependant, Archie Wilks, 4 ans, lutte contre cette infection potentiellement mortelle, malgré son cancer et le traitement en chimiothérapie qu’il subissait.

L’apparition des symptômes du coronavirus lors de son traitement contre le cancer

En janvier 2019, Archie Wilks a été diagnostiqué d’un cancer infantile : le neuroblastome. Cette tumeur maligne se développe à partir du système nerveux sympathique et peut évoluer très rapidement vers une issue fatale.

archie

mirror

Néanmoins, la maladie peut ralentir sous chimiothérapie intensive. Archie Wilks en a fait l’expérience, combinant chimiothérapie et immunothérapie.

archie1

mirror

Mais dernièrement, l’enfant de 4 ans a eu quelques symptômes spécifiques au Covid-19. Alors qu’il était admis à l’unité de jour à l’hôpital Addenbrooke pour traiter son cancer, il présentait des symptômes pseudo-grippaux inhabituels comprenant une fièvre, une toux et une fatigue persistante.

archie2

mirror

Paniqués, ses parents ont décidé de lui faire passer un test de dépistage du coronavirus. Le test, développé par une société affiliée à l’Université de Cambridge, a permis d’obtenir les résultats en moins de 90 minutes. “C’est formidable qu’ils aient le test le plus rapide mis en place maintenant, cela permet d’être fixé beaucoup plus rapidement et de ne pas attendre deux jours”, a déclaré le père d’Archie. Malheureusement, les résultats sont tombés comme un véritable coup de massue : positif au coronavirus.

Dévastés, les parents ont dû prendre de nouvelles mesures pour protéger leur fils bien aimé.

Le combat de la famille contre le coronavirus

Isolé quelques temps à l’hôpital, loin de ses parents et de son frère jumeau, Archie faisait face à un combat d’un nouveau genre.

archie3

mirror

En sus, les médecins ont déclaré que Archie était dans un état stable et qu’il pouvait poursuivre sa quarantaine chez lui, à la maison. À son retour, le garçon affichait une fatigue inquiétante pendant la nuit et semblait manquer d’oxygène. Mais le temps fût son plus grand allié puisqu’au bout de quelques jours seulement, son état s’était amélioré.

archie4

mirror

Selon son père, le dépistage du coronavirus à un stade précoce a permis à la famille de prendre les dispositions nécessaires pour lutter psychologiquement contre la maladie et éviter de transmettre le virus à d’autres personnes. “Il est rassurant pour les autres parents de voir qu’un enfant vulnérable comme Archie s’est bien débrouillé jusqu’ici avec le virus, mais nous ne voulons évidemment pas que quiconque pense que c’est une bonne idée de ne pas s’inquiéter que les enfants le contractent”, a déclaré le père.

Les personnes atteintes de cancer vulnérables face au coronavirus

Comme l’explique l’Institut National du Cancer, les patients souffrant d’un cancer sont plus fragiles face au Covid-19. Ils présentent plus de risques de complications respiratoires et nécessitent souvent une hospitalisation pour surveiller leur état de santé. En réalité, les traitements contre le cancer comme la chimiothérapie peuvent affaiblir les défenses immunitaires, engendrant un risque accru d’infection aiguë.

Dans ce sens, les patients doivent repérer les symptômes courants du Covid-19 : toux, fièvre, fatigue anormale, essoufflement, mais aussi certains signes comprenant un état de confusion, une somnolence, des tremblements ou encore des douleurs inhabituelles. Les personnes atteintes de cancer doivent être très vigilantes et prendre les précautions nécessaires pour se protéger contre le coronavirus. En cas de doute, il est recommandé de prendre contact avec son médecin traitant.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés