Un français invente une machine capable de transformer les déchets plastiques en diesel et en essence

Chaque jour, de plus en plus de personnes s’intéressent à la préservation de l’environnement pour garantir une diversité de ressources aux générations à venir. Malgré les menaces qui pèsent sur la Terre, certaines décisions ont un impact considérable sur la protection de notre planète. Selon un article d’RTL, l’acteur français Samuel Le Bihan a mis en place une nouvelle machine qui permet de transformer le plastique en carburants.

Lundi 10 septembre, l’acteur césarisé Samuel Le Bihan a présenté le prototype d’un projet révolutionnaire à Antibes, en Alpes-Maritimes.

La machine qui porte le nom de Chrysalis a été imaginée et développée par Christopher Costes, un technicien travaillant auprès de l’association Earthwake. Ainsi, Chrysalis, est capable de transformer du plastique en diesel ou en essence. Les concepteurs de la machine indiquent qu’elle représente en réalité « le premier bateau au monde à avancer aux déchets plastiques ».

Un projet innovant à base de déchets plastiques

« Le but de l’association est de développer des technologies pour revaloriser les déchets plastiques et stimuler le ramassage, et donc de valoriser les déchets pour créer une économie, car selon moi la vraie solution à ce problème des déchets sera économique », a déclaré au Huffingtonpost l’acteur âgé de 53 ans. L’association indique que la machine serait capable de fournir 500 à 600 grammes de diesel à partir d’un kilo de plastique, en une heure seulement. 

 

Comment ça marche ? 

Cette machine fonctionne de la manière suivante : le plastique est broyé puis chauffé à haute température avant d’être distillé. Celle-ci a également besoin d’eau et d’une alimentation électrique pour procéder à la transformation. Ainsi, le diesel obtenu servira pour alimenter un moteur de bateau, de voiture ou pour un générateur. 

De grandes ambitions pour l’avenir 

Plus tard, cette association vise à créer une machine encore plus grande qui pourra traiter jusqu’à 70 kilos de plastique par heure afin qu’elle puisse être transportée dans les zones polluées. 

Samuel Le Bihan explique que son utilisation pourrait être destinée à des applications magnanimes en la mettant à disposition de la société nationale de sauvetage en mer et ainsi l’approvisionner en carburant. Il ajoute que son utilisation pourrait être particulièrement avantageuse dans les pays émergents, les déchets pourraient ainsi alimenter un générateur et servir à fournir de l’énergie pour une école par exemple.   

L’association Earthwake, qui a profité de financements de la part de fondations familiales, projette d’adopter un statut d’entreprise. 

A savoir que la société britannique Recycling Technologies pourrait fabriquer 1000 machines similaires d’ici 2025. 

Écologie et économie sont-ils conciliables ? 

De nos jours, on a souvent l’impression d’être confronté à un choix : défendre l’écologie ou privilégier l’économie ? 

Pourtant, chaque pays est apte à développer ces deux axes sans mettre à mal aucun de ces deux paramètres. 

Plus que jamais, il important de mettre en œuvre des objectifs pour préserver l’environnement tout en respectant les enjeux économiques. 

Tout doit commencer par une prise de conscience collective qui doit s’instaurer dès le plus jeune âge. Ainsi, il est nécessaire d’enseigner aux enfants l’importance de mettre en place des alternatives au quotidien dans le but de respecter l’écosystème. En transmettant ces valeurs aux générations de demain, on peut faire changer les mentalités et assurer les enjeux environnementaux. 

Par ailleurs, de nombreux projets d’énergies renouvelables émergent et font appel au financement participatif. La mise en place de certaines innovations peut créer de nouveaux modes de transport mais aussi de nouveaux emplois et des richesses. Les entreprises doivent également être impliquées dans ce processus évolutif qui peut nous assurer un développement durable et un meilleur avenir pour notre planète.

Lire aussi Quand les arbres nous disent ce qui se passe sous terre

Contenus sponsorisés