x

Un expert américain alerte contre les séquelles que laisse le Coronavirus après la guérison des patients

A ce jour, le Covid-19 a entraîné plus de 14 millions de cas de contamination et 600 000 décès. Depuis son apparition, les scientifiques tentent continuellement d’approfondir leurs connaissances à son sujet et ce, dans l’espoir de trouver un traitement ou un vaccin spécifique à la maladie. En outre, ses séquelles semblent plus persistantes que ce que l’on imaginait il y a quelques mois. Le Dr Anthony Fauci, membre du groupe de travail sur le coronavirus au sein de la Maison Blanche, évoque ce qu’il appelle le “syndrome post-viral”. Ses propos ont été relayés par nos confrères du site américain Healthline.

C’est à l’occasion de la conférence internationale sur le SIDA que le Dr Fauci s’est exprimé au sujet de cette conséquence potentielle de la maladie apparue à Wuhan. Selon le directeur du National Institute of Allergy and Infectious Disease, plusieurs patients atteints par le nouveau coronavirus souffrent de conséquences à long-terme sur leur santé.

Le syndrome “post-viral”

Selon le Dr Fauci, certaines preuves suggèrent des répercussions du Covid-19 qui se prolongent même après l’infection initiale. Lors de la conférence, l’expert a mentionné “une confusion cérébrale, une fatigue et des difficultés à se concentrer”, entre autres conséquences. Selon lui, il s’agit d’un aspect de la maladie qui doit être examiné de manière sérieuse “car il pourrait très bien s’agir d’un syndrome post-viral associé au Covid-19”.

Il révèle par ailleurs que les symptômes ressemblent à ceux des patients souffrant d’encéphalomyélite myalgique (EM), également connue sous le nom de syndrome de fatigue chronique. Selon le Dr Donna Casey du Texas Health Presbyterian Hospital Dallas, cela serait dû à des anomalies détectées dans “les systèmes nerveux, immunitaire et métabolique”. Par ailleurs, les effets pourraient être plus durables si la personne souffre déjà d’autres troubles de santé.

Elle souligne néanmoins que les effets du syndrome post-viral semblent s’atténuer avec le temps. “Bien sûr, nous ne sommes pas au bout de six mois pour le Covid, mais mes patients hospitalisés, j’en vois beaucoup une fois par semaine, et je peux les voir aller mieux”, indique le Dr Casey qui révèle par ailleurs que cette condition serait plus documentée chez les femmes.

Le Dr Amir Ghiassi, pneumologue au St. Joseph Hospital parle quant à lui de “long combat” pour se remettre complètement de la maladie, admettant ne pas savoir si les symptômes découlent de l’action directe du virus ou de la réaction du système immunitaire. Il précise néanmoins que si “les symptômes disparaissent, et que de nouveaux surgissent, c’est une autre histoire”.

Quid du Syndrome post-Covid ?

En France, c’est le Syndrome post-Covid qui attise la curiosité des médecins. Parmi eux : le Dr Nicolas Barizien, Chef du service de médecine physique et réadaptation à l’hôpital Foch de Suresnes. Interrogé par le Journal des Femmes le mois dernier, il révèle avoir observé une résurgence des symptômes chez certaines personnes atteintes par le Sars-CoV-2, notamment des femmes. Toutefois, il explique qu’il ne s’agirait pas des symptômes d’une infection aigüe au Sars-CoV-2.

« Ils sont essoufflés au moindre effort, par exemple après avoir monté un étage à pied, ils ont mal à la tête quand ils s’activent un peu, dans la cage thoracique, aux côtes, au sternum, au cou, ils ont la tête qui tourne, des sensations d’oppression thoracique et ils sont fa-ti-gués » explique le médecin. Il fait néanmoins remarquer que la fatigue ne doit pas être confondue avec celle qui persiste après la réanimation. Pour le syndrome post-Covid, “on est en dehors de ces cas ».

Que faire face à ces symptômes?

Pour le Dr Barizien, « Comme on est face à une maladie dont on apprend tous les jours, la première chose c’est de consulter un médecin généraliste pour éliminer un certains nombre de complications ». Ce dernier pourra alors prescrire “une prise de sang, une radiographie voire un scanner”. Généralement, le bilan s’avère normal et rassure le patient quant à de graves complications liées au coronavirus, précise le médecin.

Des programmes destinés à prendre en charge les patients qui reviennent à cause de ces symptômes ont également été mis en place, notamment le “Rehab-covid” à l’hôpital Foch. Le spécialiste indique qu’ils y seront évalués avec plusieurs examens et pourront rencontrer un psychologue, un médecin, une diététicienne et un kinésithérapeute.

Interrogé par nos confrères de Pourquoi Docteur, le Dr Benjamin Wyplosz, infectiologue au service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Bicêtre, explique quant à lui qu’il est important de montrer de l’intérêt à ces personnes qui souffrent encore. “Beaucoup de questions se posent, il faut faire passer des tests et procéder par élimination. Mais ces gens ne doivent pas penser qu’on les abandonne, nous sommes pris dans le flux de problèmes qui se posent au fur et à mesure », indique le médecin.

Contenus sponsorisés
Loading...