Une enseignante de maternelle aurait « fait manger à un élève ses propres excréments »

Les enseignants ont un rôle particulier dans nos sociétés. Ils sont le vecteur d’information vers les générations futures, c’est pour cette raison que les élèves qui étudient dans leurs classes sont sous leur responsabilité. Cette enseignante pourrait se retrouver en prison parce qu’elle “aurait fait manger à un élèves ses propres excréments”. Voici le récit de cette histoire troublante relayée par nos confrères du journal britannique The Sun et 12 News, le bulletin d’information de la chaîne américaine KBMT.

C’est aux États-Unis, plus précisément à Jasper dans l’état du Texas que Mamie Robson Aplon, une femme de 67 ans, enseigne à l’école primaire Few. Les accusations contre cette femme sont graves : Elle aurait fait manger à un garçon ses propres excréments.

Une enquête ouverte

La sexagénaire aurait été arrêtée début novembre par la police. L’enseignante fait face à des poursuites judiciaires de la part de la famille d’un garçon nommé EJ. Selon eux, celle-ci aurait forcé l’élève à manger ses propres excréments. Le directeur de l’école aurait suspendu l’enseignante suite à la nouvelle. Celui-ci a d’ailleurs voulu rappeler dans une déclaration publique que sa priorité reste « la sécurité et le bien être des élèves de Jasper », pour cette raison, celui-ci n’aurait partagé aucun détail concernant l’affaire. L’école aurait d’ailleurs totalement coopéré avec la police afin de les aider dans leur enquête.

Un enseignante de la maternelle

Une enseignante « qui aime tous ses élèves »

Face aux accusations et en attendant les résultats de l’enquête, un jury aurait décidé d’élever la caution de l’enseignante à près de 10 000 dollars, soit l’équivalent de 9114 euros. En attendant, la femme de 67 ans aurait reçu le support inconditionnel de ses collègues et de ses amis. Sur Facebook, ceux-ci décrivent Mamie comme une personne compatissante. Une ancienne collègue du nom de Nancy aurait déclaré «  J’ai eu le plaisir de travailler 2 années avec cette dame et elle m’a tellement appris à propos du métier d’enseignant ». Elle raconte l’histoire d’une dame dévouée à ses élèves même durant les vacances d’été. Celle-ci aurait eu pour projet d’aider les élèves les plus défavorisés, et quand ils avaient faim, ils n’avaient qu’à l’appeler pour qu’elle leur offre de la nourriture.

Un enseignante de la maternelle

Il est évident que l’image dépeinte par ses amis et collègues est loin du monstre qui humilierait un élève en lui faisant manger ses propres excréments. Il demeure toutefois difficile de se prononcer sur sa culpabilité avant d’avoir les résultats de l’enquête de police. En attendant, si Mamie est reconnue coupable, elle pourrait faire face à 1 an de prison et près de 3 600 euros d’amende.

Un enseignante de la maternelle

Enfant humilié à l’école, que faire ?

L’humiliation scolaire est définie comme la volonté consciente ou non d’un enseignant ou d’un camarade de classe de diminuer et de rabaisser un élève. Les conséquences à long terme sur un individu fragile tel qu’un enfant peuvent être catastrophiques. En effet, les dégâts psychologiques causés par une humiliation peuvent créer un réel trauma dans l’esprit des plus jeunes.

Généralement, lorsqu’ils sont humiliés, les enfants ont du mal à en parler aux adultes qui les entourent. Il est donc essentiel que les parents prêtent attention à certains signes, notamment un changement de comportement anormal et brusque. S’ils observent une attitude inhabituelle, ces derniers doivent aller vers l’enfant et le mettre en confiance pour qu’il puisse s’ouvrir pleinement. Si un enfant déclare qu’il est la cible d’actes humiliants, il revient aux parents de contacter la direction de l’école afin que celle-ci enquête sur les accusations. Un accompagnement psychologique pourrait s’avérer utile pour aider l’enfant à se reconstruire et à mieux faire face aux humiliations persistantes.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close