Un enfant est opéré à l’hôpital après avoir mangé du popcorn 

Tous les jours, les enfants sont confrontés à des dangers dans le monde des adultes. Curieux, ils ont tendance à explorer leur environnement en usant de leurs cinq sens. Malheureusement, il n’est pas rare que les tout petits subissent les conséquences de leur jeune âge. C’est donc aux parents de prendre les rênes et de limiter les situations à risque pour les protéger. Dans un témoignage relayé par Fox 31, une mère met en garde les parents contre les dangers du pop-corn après que son fils ait été admis en urgence à l’hôpital.

Saviez-vous que les premières causes de mortalité chez les jeunes enfants étaient les accidents domestiques ? En effet, les enfants encourent de nombreux risques à l’intérieur de leur propre domicile. Chutes, étouffement, intoxication ou brûlures sont autant d’accidents qui peuvent se produire à la maison. Il suffit d’une fraction de seconde pour faire face au pire scénario.

Ainsi, il semble primordial de ne jamais baisser sa vigilance lorsqu’on est parent d’un enfant en bas âge. Dans une logique préventive, une mère originaire du Colorado a lancé un avertissement sur les réseaux sociaux pour mettre en garde les parents contre les risques de certains aliments pour les enfants.

nash1

Une soirée cinéma qui vire au cauchemar

Les faits se sont déroulés à Denver dans le Colorado. Nicole et Jake Goddard, parents de trois enfants, ont vécu une expérience terrifiante qu’ils ont tenu à partager avec les autres. Comme chaque week-end, la famille avait prévu de passer une soirée cinéma à la maison. Les parents ont alors préparé un bol de pop-corn pour leurs enfants avant de s’asseoir confortablement sur le canapé pour regarder « Mme Doubtfire » à la télévision.

Mais alors qu’il étaient installés tous ensemble, l’histoire a rapidement viré au cauchemar lorsque leur fils de 2 ans et demi, Nash, a commencé à s’étouffer.« Il a commencé à s’étrangler. Jack a sauté pour l’attraper et il était même prêt à effectuer la manœuvre de Heimlich. C’est là que Nash a retrouvé sa respiration et qu’il nous a dit qu’il allait bien », confie la mère. Le fils n’a recraché aucun morceau de pop-corn, incitant ses parents à croire qu’il avait dû avaler ce qui était coincé dans sa gorge.

nash2

Alors qu’ils pensaient que tout était rentré dans l’ordre, Nash a commencé à tousser quelques heures plus tard. Mais les parents n’ont pas fait le lien entre l’étouffement récent et la toux et s’imaginaient qu’il avait développé un rhume ou une grippe. Seulement, le lendemain, Nash avait une fièvre à 40°.

nash3

Prise de panique, Nicole a rapidement emmené son fils aux urgences avant d’apprendre qu’il souffrait d’une pneumonie bactérienne et qu’il devait se faire opérer au plus vite. En réalité, le pop-corn qu’il avait mangé s’était logé dans son poumon gauche et avait engendré une affection sévère.

L’enfant a subi deux opérations chirurgicales sous anesthésie générale pour dégager six morceaux de pop-corn coincés dans ses poumons. La mère, dévastée, a pris son mal en patience en espérant que son fils puisse s’en sortir, admettant qu’elle était loin de se douter que les enfants de moins de 5 ans sont incapables de recracher des morceaux de nourriture comme le pop-corn.

nash4

Aujourd’hui, après avoir vécu cette atroce expérience, elle a tenu à alerter les parents quant aux risques potentiels pour leurs enfants en bas âge.

Les symptômes d’une pneumonie chez un enfant

Selon nos confrères de Doctissimo, chaque année, 800 000 enfants meurent de pneumonie. Cette pathologie constitue une infection des poumons et peut être causée soit par un virus soit par une bactérie. Souvent, elle survient lorsque les défenses immunitaires sont affaiblies chez l’enfant.

Dans le cas où la pneumonie est virale, l’infection est précédée par certains signes : nez qui coule, éternuement, toux sèche et gêne respiratoire. Lorsque la pneumonie se manifeste, l’enfant peut présenter des symptômes tels qu’une fièvre à 39°, des frissons, des adénopathies, des douleurs musculaires et une diarrhée.

Dans le cas où la pneumonie est bactérienne, les signes précurseurs de la maladie sont ceux d’un simple rhume. Mais l’infection engendrera une forte fièvre qui survient brusquement (40°), des vomissements, une toux légère, une accélération de la respiration, une expiration bruyante et un état d’agitation.

Si votre enfant présente un symptôme d’infection pulmonaire, une consultation médicale est indispensable pour des soins adéquats.

Lire aussi Des parents avertissent sur les dangers du pop-corn après que leur fils de 2 ans se soit retrouvé à l’hôpital

Contenus sponsorisés