Un enfant de 3 ans est humilié par des adolescents à cause de son physique – il brise le coeur de sa mère

L’intimidation est une forme d’agression très présente dans nos sociétés, s’exprimant sous plusieurs formes (comportement, parole, actes…) et s’étendant à de nombreux contextes (travail, école, maison…). Malheureusement tout le monde peut se faire intimider quel que soit son genre ou son âge, et on peut développer avec le temps de profondes frustrations, voire le rejet de sa personnalité. C’est ce qu’a vécu Noah Gilbert, un petit enfant de 3 ans, intimidé par des adolescents à cause de la couleur de ses cheveux. Sa mère relate l’épisode dans l’un de ses post Facebook et cela devient viral comme le rapporte nos confrères de The Sun.

L’intimidation est bien plus qu’une simple moquerie ou querelle entre deux personnes, elle met en scène un bourreau et une victime qui est dominé par le précédent. Chez les enfants, elle touche généralement les personnes présentant des caractéristiques spécifiques liées au poids, à l’orientation sexuelle ou à un handicap.

Cependant dans certains cas,  l’intimidation nait juste de la volonté des plus grands à vouloir dominer les plus petits. Selon des études citées par Sécurité Publique Canada, les cibles privilégiées sont les enfants à faible estime personnelle, souffrant d’anxiété ou ayant peu d’amis.

Un enfant de 3 ans est humilié par des adolescent à cause de son physique

Victime d’intimidation à seulement 3 ans :

Le cas de Noah se serait produit, alors que le garçon de 3 ans était avec sa mère, Lauren, âgée de 28 ans. Montés dans un bus, Noah se retrouva aussitôt confronté aux moqueries sévères d’adolescents en raison de ses cheveux roux, ajoutant même des paroles blessantes comme par exemple : « Si j’avais un enfant au gingembre, je le tuerais » et « tous les enfants aux cheveux roux devraient être admis aux services sociaux ».

Noah n’avait que trois ans, mais pouvait déjà comprendre ce qui s’était passé. Une fois à la maison, le petit garçon demandait à sa maman de changer la couleur de ses cheveux pour qu’il n’y ait plus de différence entre ses frères et sœurs et lui, car il était le seul des enfants à avoir une chevelure rousse.

Un enfant de 3 ans est humilié par des adolescent à cause de son physique

La tristesse de la maman devenue virale

Lauren, sa mère, quant à elle, était peinée de voir son enfant demander incessamment pourquoi les autres enfants le détestaient pour ses cheveux. Elle rédigea alors un post pour exprimer sa tristesse qui devint très vite virale.

Elle a écrit : « Aujourd’hui, mon cœur est déchiré en deux morceaux. Pendant le trajet dans le bus public numéro 12, je fus témoin d’une scène d’intimidation envers mon fils de trois ans par un adolescent assez borné dont l’âge avoisinait les treize années. Malheureusement il n’a pas été le premier, et je sais qu’il ne sera pas le dernier non plus. Mon fils a été la cible de plusieurs adolescents de tous les âges. La raison ? A cause de ses cheveux roux.

L’adolescent a osé dire à mon beau garçon que ses cheveux étaient tellement dégoutants que les services sociaux l’auraient emmené s’il l’avaient vu. Ensuite se tournant vers son ami, il disait tuer son enfant, s’il constatait qu’il avait des cheveux de la sorte. Maintenant Noah est totalement confus, alors qu’il n’a que 3 ans. »

Pour la mère, cet épisode avait bouleversé la vie de son fils. Elle trouvait injuste qu’on s’en prenne à un petit garçon pour la couleur de ses cheveux.

Image : 

Son post est devenu viral en un temps record, avec plus de 18000 j’aime. Des messages de soutien, des photos d’autres enfants aux cheveux roux fusaient de tous les côtés pour montrer à la jeune mère et à Noah, qu’ils n’étaient pas seuls. « Lorsque je lui ai lu tous les messages, il était tout ému. », Lauren poursuivit en disant : « De manière naturelle, j’ai aussi des cheveux roux et j’ai aussi été sujette à des intimidations durant mon enfance et mon adolescence, mais pas à l’âge de 3 ans.

Que faire lorsque votre enfant subit une intimidation :

–         Ne réagissez pas comme l’autruche à faire le sourd ou l’aveugle. Vous devez absolument éviter de minimiser la gravité de la situation.

–         Il ne faut pas paniquer ou encore mettre toute la responsabilité sur le dos de l’enfant. Dans de telles circonstances, il a besoin d’être soutenu.

–         Parlez avec lui et faites-lui comprendre que ce sont des choses qui arrivent et que ce serait très bien s’il arrive à les dépasser, cela le rendrait « grand ».

Par ailleurs, chaque parent doit mettre l’accent sur l’éducation de son enfant, en le rendant confiant et sûr de lui, afin de lui permettre de réagir plus facilement à ce genre d’intimidation. De même, il faut lui apprendre les civilités et lui expliquer comment il est important de ne jamais dire aux autres, des paroles qui font mal car cela peut blesser et détruire des vies.

Lire aussi « J’ai 37 ans et je suis enceinte de mon 12ème enfant – Nous avons une camionnette de 15 places et une remorque. »

Contenus sponsorisés