Un couple obligé de se séparer à l’adolescence se réunit après 53 ans et retrouve leur fille placée en adoption

Fous amoureux pendant l’adolescence, ces deux jeunes personnes se sont séparées mais ont eu une fille ensemble. Découvrez l’histoire de ce couple qui se réunit 53 ans plus tard et retrouve enfin leur fille qu’ils avaient placée en adoption. Ils ont été émus de pouvoir la revoir une deuxième fois.

Relayées par nos confrères de CBS, les retrouvailles de ce couple avec leur fille ont été un moment fort. Et pour cause, le placement en adoption de cette dernière a constitué une véritable déchirure pour ces jeunes tourtereaux.

Sa famille l’a emmenée dans une maison pour mères célibataires

En 1961, Karen et Denny filaient le parfait amour et étaient persuadés qu’ils seront ensemble pour toujours. Malheureusement, ils seront séparés à cause de la grossesse de l’adolescente. Cet évènement lui a à l’époque valu d’être emmenée dans une maison pour mères célibataires en guise de punition. Elle a ainsi été privée de la présence de son petit ami qui n’a pu lui rendre visite que quelques fois et ce, même le jour de la naissance du bébé. Le couple lui a dit au revoir avant de la placer en adoption. « Nous nous sommes fait photographier et c’était le dernier de nos souvenirs d’elle » s’émeut la mère qui devait aussi dire adieu à son amoureux. S’il a fallu 53 ans à ce couple pour se retrouver, l’amour n’a pas d’âge. Ces amoureux de 100 et 102 ans peuvent en témoigner.

denny
Denny est toujours amoureux 53 ans plus tard – Source : Apost

« Non, je n’ai jamais cessé de penser à elle »

Si les amoureux transis ont dû se séparer, c’est parce que la morale de l’époque n’acceptait pas les grossesses hors mariage. Qu’à cela ne tienne, Denny demande Karen en mariage dès son retour de l’armée et elle dit évidemment : « oui ».  Sa famille l’en a empêché. Malgré ce refus, les sentiments de l’homme pour sa petite amie de l’adolescence étaient toujours là. Il témoigne : « Non, je n’ai jamais cessé de penser à elle. Elle a un coin de mon cœur ». 53 ans de vie ont éloignés ces deux personnes et ils vivaient chacun dans différentes régions des Etats-Unis. C’est en 2014 que le soixantenaire s’est remémoré le passé et a décidé de passer à l’action.

Ils sont retombés amoureux l’un de l’autre 

Grâce à la technologie, Denny a pu retrouver sa belle Karen. Il a réussi à la contacter sur Internet car le numéro de son lieu de travail à Washington était indiqué. Ni une ni deux, il contacte son bureau, plein d’espoir. La femme raconte : « J’ai immédiatement rappelé après ce message et j’ai dit : « Comment m’as-tu trouvée ? ». Depuis ce jour, ils filent encore le parfait amour comme lors de leur fringante jeunesse. Lorsqu’ils se retrouvent, la femme saute dans les bras de son amour d’adolescence. Certains couples ne cessent jamais de s’aimer. C’est le cas pour ces amoureux restés ensemble 84 ans.

« C’était comme si rien n’avait changé » 

Malgré toutes les années qui les ont séparés, leur amour n’a pris aucune ride. Karen le voit exactement avec les yeux qu’elle avait quand elle était jeune. « C’était comme si rien n’avait changé. Y compris ses fossettes » s’émerveille-t-elle. 36 heures plus tard, ils convolent enfin en justes noces. Il restait alors une seule ombre au tableau : la fille qu’ils avaient perdue. Karen raconte qu’un jour son époux lui a dit qu’il serait comblé s’il pouvait retrouver leur fille, Jean. L’agence d’adoption envoie une lettre à cette dernière mais elle a refusé de les rencontrer. Une missive qui a été interceptée par le mari de la fille du couple.

karen
Après 53 ans, Karen est amoureuse de Denny comme au premier jour – Source : Apost

« C’est une expérience très émouvante »

Grâce au mari de Jean, elle aura l’occasion de rencontrer ses parents. Elle raconte la grande nouvelle : « Quand je suis rentrée du travail un jour, il m’a dit, je pense que tu ferais mieux de t’asseoir. Au cours des 30 années de notre mariage, il ne m’a jamais dit ça ». La femme a alors commencé à correspondre avec ses parents avant de les retrouver au printemps de 2016. Elle a ressenti un mélange de sentiments qu’elle juge incomparable. « C’est une expérience très émouvante » affirme-t-elle. Elle a été émerveillée de voir à quel point son père lui ressemblait.

jean
Jean a été émerveillée de savoir que son père lui ressemblait énormément – Source : Apost

La maternité à l’adolescence est une équation difficile 

Si certaines mères adolescentes peuvent prendre la décision d’accoucher sous X, d’autres au contraire peuvent choisir d’élever leur enfant. Ce dernier choix n’est pas exempt de difficultés. Cette étude s’est penchée sur la question des conséquences de la maternité à l’adolescence. Au-delà des difficultés socio-économiques, il existe des défis familiaux et psychologiques qui peuvent en faire une véritable épreuve. Ces conclusions scientifiques indiquent que cette situation est plus à risque de déclencher une dépression post-partum, des difficultés lors de la prise en charge du nourrisson mais aussi des troubles psychiatriques. Parfois, cette angoisse d’être mère peut être à l’origine de drames comme l’histoire de cette adolescente de 17 ans. 

Lire aussi Ce couple découvre qu’ils sont frères et soeurs alors qu’ils attendent leur premier enfant

Contenus sponsorisés