x

« Un chien meurt quelques minutes après que son maître de 25 ans ait perdu sa bataille contre le cancer »

Un maître et son chien sont liés d’un amour inconditionnel. Meilleur ami de l’homme, une relation fusionnelle, fondée sur la loyauté et la sincérité, s’instaure entre le propriétaire et son fidèle compagnon. Découvrez cette belle histoire d’amour, au dénouement émouvant, entre ces deux êtres inséparables liés jusqu’à leur dernier souffle. 

Liés l’un à l’autre comme les doigts d’une main, ces deux partenaires ne faisaient qu’un. Stuart Hutchison, atteint d’une tumeur au cerveau, meurt des suites d’une longue bataille contre cette maladie dévastatrice. Son chien, Nero, le suit dans l’au-delà quelques minutes plus tard. Un récit bouleversant relayé par le tabloïde britannique The Mirror.

Stuart

Stuart Hutchison et son chien Nero – Source : The Scotsman

Un destin tragique et inévitable attendait Stuart qui souffrait d’un cancer

Stuart Hutchison, un jeune homme âgé de 25 ans, vouait un amour inconditionnel à ses 3 chiens, dont un tout particulièrement, Nero, un magnifique bulldog Français.  En 2011 il a été diagnostiqué d’une tumeur au cerveau qui a bouleversé toute sa jeunesse.

Malheureusement, les symptômes du cancer sont difficiles à identifier. Durant 8 longues années, Stuart a subi de multiples interventions et chimiothérapies pour venir à bout de ce cancer très agressif.Malgré les efforts des médecins, l’état de santé du jeune homme ne s’améliorait pas. Avec deux rechutes en 2014 et 2018, sans jamais réellement entrer en rémission complète, il apprenait en 2019 que son cancer s’était malheureusement étendu, et avait atteint ses os et son bassin. 

Face à cette fin inéluctable, il décidait de s’installer avec sa femme, Danielle, une assistante en pharmacie avec qui le jeune homme était en couple depuis 6 ans, chez sa mère. « Il voulait s’en aller dans la maison qui l’a vu naître. Nous avons pris soin de lui jusqu’au dernier souffle. Nous étions préparés au fait qu’il allait mourir…mais ça n’apaise en rien la douleur et la peine quand le moment tant redouté arrive » raconte peinée Fiona Conaghan, la maman de Stuart.

stuart1

Stuart Hutchison et sa femme Danielle – Source : The Scotsman

Son chien, Nero, rends l’âme 15 minutes après son maitre

La suite des évènements s’est enchaînée à très grande vitesse. Le couple originaire de Alloa, en Ecosse, avait élu domicile dans la maison parentale, quatre semaines avant la mort du jeune homme. Le matin du jour fatidique, Danielle s’était rendu compte que ses lunettes s’étaient brisés. Le père de cette dernière, s’est proposé pour aller en chercher une autre paire au domicile conjugal, afin qu’elle puisse rester avec son mari mourant.

À son arrivée, le père s’aperçoit que le chien, Nero, était souffrant, et décidait de l’emmener en urgence chez le vétérinaire. Le diagnostic du médecin était sans appel, l’animal s’était fracturé la colonne vertébrale. Un verdict qui mettait en péril l’espérance de vie du quadrupède.

« Stuart est décédé ce jour-là, vers 13h15. Nero l’a suivi environ 15 minutes plus tard. Il avait 3 chiens, mais la relation de Stuart et Nero était spéciale, ils ne faisaient qu’un » raconte Fiona Conaghan.

stuart2

Stuart Hutchison et son chien Nero – Source : Mirror

Quel est l’impact sur la santé d’une relation chien, maître ?

Voilà un sujet que de nombreuses études scientifiques ont tenté de révéler le secret au grand jour. Un phénomène reliant un propriétaire à son chien, et dont l’impact sur le bien-être et la santé est factuel.

Une étude, publiée en 2017, affirme que la domestication de cet animal remonte à la période Néolithique, il y a environ 40 000 ans. Une relation d’amitié qui perdure dans le temps, et fait de ces animaux de véritables compagnons de vie.

La possession de chiens dans un foyer aurait un impact positif sur la santé. Le risque de mort prématurée est ainsi réduit au tiers, et la probabilité de souffrir d’une maladie cardiovasculaire est visiblement amoidri, conformément aux recherches de l’Université de Harvard.

Les bénéfices sur la santé seraient liés au mode de vie que l’humain adopte après l’acquisition d’un chien, tels que les balades obligatoires qui forcent à faire de l’exercice tous les jours.

Un effet « bien-être » quasi instantané est aussi à mentionner, un sentiment de joie et de bonheur que le petit animal transmet naturellement. Cet état d’euphorie est expliqué par la libération d’une hormone, l’ocytocine, aussi connue comme l’hormone de l’attachement.

Dans une interview accordée au Washington Post, le chercheur Brian Hare, de l’Université de Durham, affirme que « les chiens ont le pouvoir de réduire la dépression, et diminuent le stress. C’est la raison pour laquelle ils sont très souvent utilisés comme des animaux thérapeutiques ».

Contenus sponsorisés
Loading...