Un chien donne sa nourriture à un chat errant et affamé (vidéo)

Certaines bêtes et plus précisément les animaux de compagnie peuvent nous surprendre et nous apprendre bien des valeurs. Des valeurs comme l’empathie, le partage ou l’altruisme sont importantes dans un monde qui se montre de plus en plus individualiste. L’histoire dont il s’agit dans cet article témoigne d’une leçon de vie, que chiens et chats nous inspirent. Nos confrères du Daily Mail en relaient le récit qui donne du baume au cœur.

La touchante scène a eu lieu en Chine et a pu émouvoir des millions de personnes. Un chien de compagnie a été filmé en train de partager sa propre nourriture avec un chat errant.

Il partage sa nourriture

C’est peut-être le début d’une histoire d’amitié entre un canin et un félin. La vidéo montre Pudding le chien, apportant un pain au porc au chat affamé. Comme on peut naturellement s’y attendre, le chat est resté vigilant au début. Mais il a fini par céder au régal si gentiment partagé. Il s’est alors précipité sur la friandise à la viande et l’a porté dans sa bouche.

chien partage nourriture avec chat

dailystar

La vidéo est d’autant plus attendrissante qu’on peut y constater le chien remuer sa queue pour le plaisir du partage. En même temps, on peut comprendre que le chien tentait d’encourager le petit félin à se servir.

Alors que le chat s’efforçait tout de même de ne pas relâcher sa garde, il a compris d’instinct que l’autre créature n’était pas menaçante. Mais comme il a préféré rester prudent, il a pris la nourriture avant de se hâter à l’étage.

La réputation du chien a explosé

Après que des millions d’internautes aient visionné la vidéo, Pudding est désormais reconnu comme « âme gentille » et « petit ange ». La vidéo a été réalisée par la propriétaire du chien, connue sous le nom de Fu, et a déclaré au média local : « Je travaillais en bas et le chien aboyait vers le coin du mur de la cour », avant de poursuivre, « Je pensais que le chien essaierait d’attraper le chat ou de se battre avec lui. Je ne réalisais pas que ce que je me suis hâté à capturer à la caméra, se produisait réellement ».

chien partage nourriture avec chat-1

dailystar

La vidéo partagée par Mme Fu a aujourd’hui raflé des millions de vues sur une plateforme chinoise, un équivalent de Tiktok. Les internautes attendris y ont exprimé des mots de louange à l’image de la générosité de l’animal.

« Cela m’a fait pleurer. Les animaux ont une âme si gentille, tandis que certains humains ne peuvent pas faire preuve d’un quelconque geste similaire. » a écrit l’un des commentateurs. Un autre a écrit : « Mais c’est adorable ! Pudding est un petit ange. Les chiens sont les meilleurs ! » .

Générosité et altruisme. Intimement liés au bonheur

Les qualités de générosité et d’altruisme seraient bien liées à la sensation de bonheur. Selon l’article de Paris Match, une équipe de neurobiologistes des Universités de Lubeck en Allemagne, Chicago et Zurich, ont tenté de démontrer ce lien.

Ce qui a été démontré est que la qualité de générosité et la sensation de bonheur s’observeraient aussi dans le cerveau. Ainsi, les individus faisant preuve de générosité se sentiraient plus heureux que ceux plus égoïstes.

Philippe Tobler et Ernst Fehr, les directeurs de l’étude ont fait participer 50 personnes à cette expérience pour mieux affirmer leur découverte. Les adhérents ont été répartis en deux groupes distincts : les généreux et les égoïstes. Ensuite, ils ont attribué aux deux groupes des tests au cours desquels leur penchants altruistes/égoïstes était mis à épreuve.

Ce test était l’occasion de jauger leur activité cérébrale au niveau de trois zones. La première est en rapport au comportement pro social et à la qualité de générosité. Le second est lié au sentiment de bonheur. Le troisième concerne la capacité à peser le pour et le contre quand il s’agit de prendre une décision.

Comme il fallait s’y attendre, le groupe « généreux » s’est montré davantage altruiste que l’autre groupe. En effet, ce test a permis au groupe « généreux » de réaliser qu’une simple promesse de se comporter généreusement, nourrit davantage leur nature altruiste. Ils se sentent de ce fait encore plus heureux.

Le Pr Tobler a déclaré alors qu’il est « remarquable que la simple intention génère une modification neuronale, avant même qu’elle ne soit mise en pratique ». 

Toutefois, il reste toujours deux éléments à éluder selon Soyoung Park, l’un des auteurs de l’étude. La première consiste à savoir si le renforcement de la communication entre les deux aires cérébrales est possible. La seconde consiste à savoir si l’individu se comporte généreusement simplement pour se sentir lui-même plus heureux.

Lire aussi Test visuel : C’est un homme ou un chien ?

Contenus sponsorisés