x

Un chasseur qui a tué des éléphants et des lions a été « dévoré par des crocodiles »

Pour des « prix » précieux, les braconniers sont prêts à prendre des risques afin de mettre la main sur des défenses d’éléphants ou de rhinocéros. Ils s’aventurent dans les réserves, éliminent des animaux et à terme, ont largement contribué à la diminution de certaines espèces. Seulement, les proies, en leur qualité d’animaux sauvages, peuvent parfaitement riposter. Le cas de Scott Van Zyl, un chasseur sud-africain victime d’une attaque de crocodiles, en atteste. Les détails de ce récit troublant ont été relayés par le Dailymail.

L’examen de deux crocodiles a aboutit à cette découverte terrifiante. Le chasseur sud-africain aurait été dévoré par les reptiles suite à l’identification de restes humains. 

Tué par les crocodiles

Alors qu’il avait 44 ans, Scott Van Zyl a perdu la vie au cours de sa participation à un safari de chasse, rapporte le Dailymail. L’homme était accompagné d’un traqueur zimbabwéen ainsi que d’une meute de chiens. Sur les rives du fleuve Limpopo se situant au Zimbabwe, les crocodiles auraient eu raison de sa vie. 

Scott Van Zyl aurait été dévoré par des crocodiles – Source : The Hearty Soul

Avec son compagnon de chasse, Scott Van Zyl aurait quitté le véhicule pour se diriger en direction de la brousse en arpentant des chemins différents. A la fin de la journée, les chiens du chasseur seraient retournés au camp sans lui. De plus, son arme et ses effets personnels auraient été retrouvés dans le camion. 

Scott Van Zyl, 44 ans – Source : Dailymail

La recherche de l’homme disparu

Des mesures de recherche actives ont été prises afin de trouver l’homme. Une équipe de sauvetage composée de plongeurs, de pisteurs et d’hélicoptères a couvert la zone. Pendant ce temps-là, des affiches ont été distribuées dans les villages et aux pêcheurs.

Des empreintes ont fini par être repérées et ont permis à l’équipe de recherche de se rendre à la rive du fleuve. Dans cette zone, des traqueurs ont pu mettre la main sur le sac à dos de Scott.

Il a disparu pendant une semaine – Source : Dailymail

Cependant, les personnes présentes ont appris de la part de la police qu’il y avait une bonne probabilité que deux crocodiles du Nil aient mangé l’homme. En effet, les officiers auraient trouvé ce qu’ils suspectent être « des restes humains » et comptent effectuer des examens pour établir s’ils appartiennent véritablement à Scott Van Zyl. Par la suite, la police et les services de protection ont décidé d’abattre les deux reptiles. Un scénario qui est arrivé plus d’une fois à des chasseurs.

Dans une réserve sud-africaine, trois braconniers ont été mangés par des lions. Par ailleurs et au cours du même mois, quatre personnes sont mortes suite à l’attaque de ces animaux. Des villageois auraient également trouvé les restes d’un garçon de huit ans dans un crocodile. Le moment aurait été capturé avec un smartphone par un témoin dans un village au nord du pays.

Des examens doivent identifier son corps – Source : Dailymail

Les crocodiles étaient plus présents que d’habitude

On suppose que l’apparition des crocodiles dans des zones inhabituelles serait due à de fortes précipitations qui avaient frappé la région. Le niveau des rivières et des barrages était en effet élevé. Un garçon de 13 ans aurait d’ailleurs été tué par un crocodile, alors qu’il pêchait pour payer ses frais de scolarité. Le drame a eu lieu au sud du Zimbabwe. Deux adolescents de 15 ans avaient également succombé à un scénario similaire dans la même région. En revanche, les animaux comme les éléphants ou les rhinocéros ne sont pas à l’abri du danger humain, comme le rappelle le cas d’un homme qui a abattu un éléphant, prétendant que c’était de la légitime défense. 

Qu’est-ce qui pousse les crocodiles à attaquer les humains ?

Interrogé par BBC News, Simon Pooley, spécialisé dans l’étude de l’histoire et des défis de la conservation des crocodiles à l’Imperial College de Londres, estime que les attaques sont souvent saisonnières. Elles seraient plus fréquentes entre les mois de mars et octobre. Aussi, ces dernières se produiraient généralement pendant les précipitations ainsi que durant la hausse de température et la saison de reproduction. 

En outre, ces reptiles chassent surtout quand il fait plus chaud. D’ailleurs, le spécialiste pense que cette pulsion est dûe à leur nature ectotherme (à sang froid). Le conseil est donc d’éviter l’eau quand il fait plus chaud dans les régions à risque.

Par ailleurs, suite aux données examinées, Simon Pooley a découvert que les petites silhouettes étant plus faciles à tuer, les garçons étaient souvent des proies de choix pour ces créatures. Ainsi, le taux de mortalité des enfants serait plus élevé que celui des adultes. Dans le cas de ces derniers, ceux qui ont été attaqués pêchaient souvent. L’expert a d’ailleurs longtemps vécu dans des régions emplies de crocodiles et a assisté à plusieurs drames.

Comment se protéger d’une attaque dans une région à risque ?

Pour Simon Pooley, il est important de rester à au moins trois mètres du bord de l’eau. « Si vous vous jetez dans une rivière boueuse près du crocodile et qu’il a faim, il viendra vous attraper» a-t-il insisté. En outre, il ne faut pas se dire que parce qu’on ne les voit pas, le risque est absent. Les crocodiles seraient capables de rester sous l’eau pendant plus d’une heure.

Dans le pire des scénarios, si un crocodile s’est emparé de vous, vous pouvez tenter de mettre vos doigts dans ses yeux ou le cogner sur le nez. Le but étant de viser les zones sensibles. Aussi, s’il s’avère que vous teniez un objet, vous pouvez tenter de le lui mettre dans la gorge afin qu’il suffoque et qu’il vous libère.

Contenus sponsorisés
Loading...