Un « carburant pour le foie » qui vous permettra de faire des nuits complètes

Sommaire

Quand vous pensez aux meilleurs aliments à manger avant la nuit, le miel ne vous vient sans doute pas à l’esprit, car trop sucré et que manger quelque chose de sucré avant de se coucher n’est pas, en principe, une bonne idée.

Mais le miel pur est différent en raison de sa composition naturelle, au point que des médecins recommandent d’en consommer avant le coucher. C’est le cas du Dr. Ron Fessenden, auteur de The Honey Revolution: Restoring the Health of Future Generations (la révolution du miel : restaurer la santé des générations futures). Il fait partie de ceux qui recommandent de manger du miel pour de nombreuses raisons, à différents moments de la journée, notamment avant de se mettre au lit pour avoir une bonne nuit de sommeil.

Le miel peut être l’un des aliments les plus sucrés, mais cela n’empêche pas qu’il puisse être utile au processus du sommeil. Pour cela, assurez-vous qu’il est pur et bio car, chauffé, le miel perd de nombreux composants bénéfiques à la santé.

Comment le miel pur bénéficie à la qualité (et à la quantité) du sommeil

Comme l’écrit le Dr. Fessenden, le miel pur contient « un ratio idéal de fructose et de glucose » pour aider le foie, un organe qui met les bouchées doubles pendant que nous dormons, au propre comme au figuré. En mangeant du miel, vous vous assurez qu’il reçoit la quantité suffisante de glycogène tout au long de la journée. Pris avant le coucher, cet aliment est le parfait carburant de votre foie pour la nuit. En le combinant avec la quantité adéquate d’eau pure, vous donnez à votre corps ce dont il a besoin pour assurer ses fonctions de restauration et de détoxification.

En effet, d’après ce que le Dr. Fessenden explique dans son blog, le miel encourage un sommeil profond et réparateur de deux façons. Il apporte au foie la dose nécessaire de glycogène pendant la nuit, pendant que le corps jeûne et que les réserves sont basses. Selon le médecin, le foie d’un adulte moyen contient l’équivalent de 75 à 100 g d’espace disponible pour le glycogène, avec une variation selon le sexe et la corpulence.

Pendant la journée, le corps consomme 10 g de glycogène par heure, si bien que la réserve est très basse au moment où nous posons notre tête sur l’oreiller, à 23 heures. Cela laisse au foie moins de glycogène qu’il n’en a besoin pour huit heures de sommeil si vous dînez à 18 heures, explique le Dr. Fessenden.

Toutefois, si vous prenez une ou deux cuillères à café de miel avant de vous coucher, vous réapprovisionnez votre corps en glycogène, si bien que votre cerveau n’active pas un message de réponse au stress, ce qui se produit quand le taux de glycogène est bas. Le miel contribue aussi à libérer de la mélatonine, ce qui conduit à un léger pic d’insuline, et de tryptophane.

Cet acide aminé essentiel à l’organisme, agit sur le neurotransmetteur sérotonine. Une élévation du taux de tryptophane dans le cerveau entraîne en parallèle une libération plus importante de la sérotonine. Cette dernière agit sur la régulation de l’humeur, de l’appétit, de l’anxiété et du sommeil.
Enfin, quand vous mangez du miel le soir, vous concourez à la bonne santé de votre métabolisme, étant donné que votre foie détruit les toxines qui, si elles restent dans votre corps, se transforment en cellules graisseuses.

Les autres bienfaits du miel
En plus de sa capacité à vous procurer une nuit de sommeil reposante, le miel apporte un large éventail de bienfaits reconnus depuis longtemps. Il ne se gâte jamais, comme on l’a constaté en le découvrant intact dans des tombes égyptiennes où il était resté pendant des siècles.
Cet édulcorant naturel et populaire est aussi antifongique et antibactérien, ce qui, par exemple, le rend excellent pour traiter les maux de gorge.

Lire aussi Voici comment nettoyer votre foie et perdre du poids

Contenus sponsorisés