Un bébé sourit peu de temps avant que sa mère ne décède

La rencontre d’une mère et de son nouveau-né est l’occasion pour la cette dernière de voir la récompense de ses efforts et de ses douleurs. Après une période de grossesse particulièrement difficile, caractérisée par un bouleversement tant psychique que physique, les complications sont palpables. Malheureusement, il arrive des fois, que l’accouchement aboutisse à une tragédie. L’en témoigne le récit suivant, celui d’un bébé qui sourit pendant son sommeil, juste avant que sa mère ne succombe à son accouchement.

L’image d’un bébé souriant pendant son sommeil est devenue virale. La photographie semble tout ce qu’il y a de plus normal. Le nouveau-né sourit, étreint dans les bras de sa mère.

parker 2
Parker est tout sourire pendant son sommeil peu de temps avant que sa mère ne rende l’âme – Source : Milenio

Teegan, 17 ans, est morte après avoir donné la vie

Seulement, cette photo témoigne plus du drame que de la joie. Le journal The Sun a relayé que le cliché a été pris quelques instants avant que le décès de la mère du bébé. À 17 ans seulement, Teegan Barnard est décédée après avoir été dans un état de mort cérébrale juste après l’accouchement. Un scénario rappelant le cas de Frankielen da Silva qui avait été maintenue en vie afin qu’elle donne naissance à ses deux bébés.

Dévastée, la mère de Teega, Abbie Hallawell, a décidé d’immortaliser ce moment afin que dans un futur proche, le petit Parker John Bernard puisse le voir. « Voir Parker dans les bras de sa maman, là où il est censé être, a été si important à mes yeux. Dès que j’en ai l’occasion, je les mets ensemble. Maintenant qu’elle est partie, nous habillons Parker de vestes munies de la photo de sa mère. Je veux toujours la garder près de lui » a révélé la mère de 35 ans, terriblement choquée par le départ de sa fille et qui pense fermement, ne plus jamais être la même après cet épisode.

Teegan a subi des complications pendant l’accouchement

Parker est né en bonne santé mais sa mère elle, a subi des complications, dont un saignement qui a précédé un arrêt cardiaque pendant son travail à la pizzéria. A noter que le corps avertit d’une crise cardiaque, un mois avant que cela n’arrive. Après avoir reçu les gestes de premier secours, Teegan était dans un état si critique, qu’aucune issue ne se profilait. Son activité cérébrale était pour ainsi dire, absente. La jeune maman est alors restée alitée à l’hôpital pour une durée d’un mois, sa famille à ses côtés, avant de décéder chez elle.

La maman de Teegan est affligée par cette perte tragique

Parker est désormais élevé par son père, Leon Forster et sa grand-mère Abbie, qui regrette que sa fille ne soit pas là pour voir son enfant grandir. Elle qui qualifie sa douleur d’insupportable, a déclaré ne pas être en mesure d’envisager un avenir sans elle.

Leur relation n’étant pas seulement celle d’une mère et d’une fille mais similaire à celles des meilleures amies. Ainsi, la mort de la maman, une adolescente qualifiée comme passionnée, a dévastée toute sa famille.

Qu’est ce que la mort cérébrale

Si le patient est en état de mort cérébrale, il entre dans un coma dit aréactif aux stimuli. Le Professeur Carol Schwebel, chef du service de Médecine intensive – Réanimation du CHU Grenoble Alpes explique à Passeport Santé que le patient est sans « aucune activité respiratoire spontanée ».

Le professeur ajoute également que toute absence d’activité respiratoire spontanée est indépendante d’un éventuel contexte d’intoxication ou de température corporelle basse. La mort cérébrale se précise également « en l’absence d’anomalie biologique explicative (absence de maladie du foie, d’hypoglycémie, de trouble du sodium…) et avec une tension artérielle préservée ». Toutefois, il est possible d’y survivre. Le cas de Taylor Hale  en témoigne.

Lire aussi Cette femme donne naissance à 10 bébés alors que les médecins n’en n’avaient vu que 6 à l’échographie

Contenus sponsorisés