Un bébé né « enceinte » a besoin d’une césarienne pour retirer son jumeau

Aussi heureuse soit-elle, la mise au monde d’un enfant n’est pas toujours exempte d’inattendu et de phénomènes rares. L’histoire de Monica Vega en est la preuve frappante et demeure très inhabituelle. En effet, la femme en question a donné naissance à « un foetus dans un foetus », un cas extrêmement rare de malformation congénitale. Les médecins ont alors dû opérer le bébé dès sa naissance. Zoom sur cette histoire extraordinaire relayée par nos confrères du journal américain New York Times

Il était inimaginable pour cette future mère de s’attendre à un tel incident. Le bébé auquel Monica Vega a donné naissance contenait le petit corps de sa sœur jumelle à moitié formé au sein de son abdomen.

accouchement

new york times

Aussi appelée « fœtus in foetu », cette anomalie de l’embryon représenterait un cas sur 500 000 dans le monde. Le professeur Charlier, médecin légiste, explique : « Ces malformations graves sont soit visibles dès la naissance, soit se révèlent plus tardivement avec le développement d’un tronc, d’organes, voire de membres entiers dans l’organisme hôte ». Les sœurs jumelles de ce récit font en effet écho à cette explication.

foetus

new york times

Cas extrêmement inhabituel

Événement jusqu’alors totalement inédit aux yeux du docteur Miguel Parra-Saavedra, spécialiste de la grossesse à haut risque, le fœtus de Monica Vega semblait au départ avoir ce qui s’apparentait à un kyste hépatique.

Mais après examen par échographie 3D/4D, le spécialiste a découvert la présence d’un minuscule nourrisson à l’intérieur du bébé. Au début, la mère n’en revenait pas et avait du mal à comprendre ce que le docteur Parra-Saavedra tentait de lui expliquer.

nouveau ne

new york times

« J’ai informé la mère et elle a répondu ‘Quoi ? Non, docteur, c’est impossible’. Mais je lui ai expliqué la situation étape par étape et elle a finalement pu comprendre » a indiqué le médecin.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, le docteur a impliqué la télévision locale pour faire connaître le cas de Itzamara, la fille de Monica Vega.

Un accouchement pas comme les autres

Soucieux du risque encouru par le bébé, les médecins ont décidé de procéder à l’accouchement en recourant à une intervention par césarienne au risque que la jumelle interne n’écrase les organes abdominaux de la jumelle saine.

foetus1

new york times

De la taille de la paume d’une main, la jumelle fœtale avait une tête et des membres à peine formés. En outre, le cerveau et le cœur manquaient. Elle n’avait donc aucune chance de survie.
Par ailleurs, le docteur Parra-Saavedra pense qu’il n’y a aucun doute sur le fait que les fœtus se soient formés comme des jumelles identiques provenant du même ovule.

Fœtus in fœtu

Le phénomène fœtus in fœtu surviendrait au moment où l’embryon s’aplatit comme un disque avant de se replier sur lui-même et former le fœtus allongé. Mais aujourd’hui encore, le processus n’est pas encore totalement compris. Cela dit, les médecins pensent que ces cas extraordinaires s’expliquent par la division partielle des embryons jumeaux et que le plus gros s’enroule autour du plus petit.
Encore plus invraisemblable, la condition peut demeurer discrète pendant de nombreuses années.

Cela a été le cas d’une anglaise de 45 ans qui avait été opérée en 2015 pour ce que les médecins pensaient être une tumeur aux ovaires. La masse qui a été découverte présentait un visage incomplet avec un seul œil, une dent et des cheveux noirs. Ils en avaient déduit que la femme en question avait absorbé son jumeau dans le ventre de sa mère.

nouveau ne1

new york times

Quant au cas d’Itzamara, le docteur Parra-Saavedra rapporte qu’elle se porte bien et que la petite cicatrice sur son abdomen est loin de l’empêcher d’être un « bébé normal ». La seule différence notable étant qu’elle soit sous les feux des projecteurs.

Les symptômes du fœtus in foetu

Le phénomène du fœtus in foetu demeure encore relativement mystérieux et serait généralement asymptomatique. Il peut toutefois présenter quelques signes chez l’enfant en bas âge :

– Des gonflements se manifestent dans certaines zones du corps de l’enfant
– Une masse et une distension abdominale
– Des vomissements
– Des troubles alimentaires
– Cas plus rare, un ictère ou une détresse respiratoire

Lire aussi Ces deux sœurs jumelles identiques ont épousés des frères jumeaux, leurs enfants seront-ils frères et sœurs biologiques ?

Contenus sponsorisés