x

Un bébé meurt dans une voiture chaude après que ses parents aient passé 15 ans à tenter de la concevoir

C’est l’histoire du décès tragique d’un bébé miracle que les parents, Nicole et Peter Engler, étaient parvenus à concevoir après quinze ans de tentatives répétées et autant d’échecs. Cette enfant, qui était âgée de 21 mois, a été laissée dans la voiture toute une journée, à Roseburg, aux USA, et vient allonger la liste des 29 enfants morts après avoir été oubliés dans des voitures chaudes depuis le début de l’année dans ce pays.

Rien ne laissait présager la catastrophe qui allait avoir lieu

Le jeudi 21 Juin, le soleil se leva chaud et brillant sur Roseburg et la journée commençait pour le mieux.

Nicole Engler a 38 ans et elle est infirmière. Ce matin-là, elle se prépara comme à son habitude pour aller travailler à la clinique de médecine familiale Evergreen.

Son mari Peter venait d’effectuer, en tant que technicien en soins médicaux d’urgence, une fatigante ronde de nuit. Comme c’est lui qui emmenait le plus souvent leur fille à la garderie, Nicole proposa de s’en charger ce jour-là pour lui permettre de se reposer.

C’est ainsi qu’elle a mis la petite Remington à l’arrière de sa voiture et qu’elle se mit en route. Seulement, Nicole était préoccupée par la journée de travail bien remplie qui l’attendait, et, alors qu’elle aurait dû faire un petit détour pour déposer sa fille à la garderie, sa préoccupation pour les patients qu’elle aurait ce jour-là et dont elle allait devoir prendre soin lui firent oublier cela et elle se rendit de la sorte directement à la clinique, alors que Romy était tranquillement installée dans son siège auto. Elle gara donc sa voiture et alla travailler, sans se rendre compte de rien.

A l’heure du déjeuner, elle remonta dans sa voiture pour aller dans un café, sans s’apercevoir que sa fille était toujours là et qu’elle n’avait pas bougé. Au cours d’une conversation avec un serveur, elle évoqua même cette dernière en disant qu’elle « passait une autre journée heureuse à jouer à (sa garderie). »

Vision d’horreur

Ce n’est qu’en sortant du travail vers 16h30 que cette mère réalisa avec horreur ce qu’elle avait fait. Nicole vit sa fille, dans une chaleur atteignant les 26°, exactement là où elle l’avait placée près de dix heures plus tôt. Romy ne réagissait pas et sa peau était devenue bleue. Nicole la sortit de la voiture et retourna précipitamment dans la clinique, où l’on tenta de la réanimer avant qu’une ambulance ne vienne pour la transporter au Mercy Medical Center, où elle décéda un peu plus tard, le même jour.

L’avocat de Nicole, David Terry, raconte :

« La vie nous dépose parfois au milieu d’horribles tragédies. C’est ainsi que je me suis retrouvé jeudi soir dans l’une des plus tristes situations que j’aie vécues au cours de mes 40 ans de carrière, lorsque je me suis retrouvé au service des urgences du Mercy Medical Center de Roseburg. Elle était allongée sur le lit, sans vie et intubée, alors que son père, penché sur son corps, pleurait de façon incontrôlable dans ses draps. »

C’est en état de choc qu’elle fut arrêtée et emprisonnée

Nicole fut placée en détention deux heures plus tard à la prison du comté de Douglas. Elle était dans un état déplorable, s’arrachait les cheveux et suppliait même qu’on la laisse mettre un terme à sa vie.

Comment expliquer un tel oubli ?

Aujourd’hui libérée sous caution, son avocat demande à ce que les accusations contre elle soient abandonnées. Il affirme qu’elle aurait souffert de « trouble mnésique », une perte de mémoire qui serait à l’origine, pour David Diamond,  professeur à l’université de South Florida, de plus de morts d’enfants dans des voitures qu’on ne l’imaginerait.

Selon ce dernier, de tels accidents surviennent lorsque la routine habituelle des parents est modifiée :

«Un changement dans la façon dont le parent a interagi avec l’enfant pendant le trajet, comme lorsque l’enfant s’endort ou comme l’absence d’un signal : que ce soit un son ou un objet associé à l’enfant, comme par exemple la présence d’une couche bien en vue. »

Le professeur a également noté que pendant ces trajets en voiture, au cours desquels un parent oubliait son enfant, « il y avait un instant précis de choix (…) où le parent pouvait aller à la garderie ou à une autre destination (habituellement au travail ou à la maison). C’est à cet instant que les parents rapportent avoir perdu conscience que leur enfant était dans la voiture. »

Les troubles mnésiques, quèsaco ?

Les troubles mnésiques désignent des pertes de mémoire souvent anodines. Quand la personne qui en souffre a du mal à se souvenir de faits récents, on parle de troubles antérogrades. Mais quand ils sont liés à des événements anciens, il s’agit de troubles rétrogrades.

Les causes des troubles mnésiques sont diverses. Elles peuvent être physiques ou psychologique comme la fatigue ou le stress. C’est d’ailleurs ce dernier qui en a été la cause de l’oubli de cette maman qui a malheureusement été fatal pour son enfant.

Contenus sponsorisés
Loading...