Un bébé est retrouvé dans la poubelle après avoir été « jeté » par ses parents

L’abandon des enfants est malheureusement une réalité aussi triste qu’ancienne dans ce monde et bien qu’elle découle d’un bon nombre de facteurs, il n’en demeure pas moins qu’il est extrêmement difficile de la justifier. Cette petite fille dont le drame nous est rapporté par le DailyMail, fait partie de ces rejetés de la société qui pourtant, n’ont rien demandé à personne.

Une triste trouvaille

Un bébé est retrouvé dans la poubelle

Il aura fallu qu’un beau jour, Dheeraj Rathore, un homme d’affaires indien emprunte son chemin de passage habituel pour entendre des pleurs de nourrisson provenir d’une benne à ordures, des faits relayés par les forces de l’ordre de Bophal, dans la région centre de l’Inde : « Je passais par hasard à proximité de la pouvelle lorsque j’ai entendu les pleurs d’un bébé. Mon choc était total lorsque j’ai aperçu une tête de nourrisson dépasser d’un sac en plastique rouge dans une benne à ordures près des buissons. Il avait des fourmis plein la tête et le corps. », raconte Rathore.

Un bébé est retrouvé dans la poubelle

Il s’est ensuite précipité pour sortir la petite fille de là et la nettoyer avec l’aide d’autres passants afin de la débarrasser de tous les insectes qui la recouvraient.

Un bébé est retrouvé dans la poubelle

 De plus, elle était toute chétive et pesait bien moins que ce qu’elle devrait, à savoir 1,5 Kg, d’où le fait que l’équipe médicale l’ait prise en charge dès son arrivée à l’hôpital local. Peu de temps après, on s’est aperçu qu’elle avait des ecchymoses à différents endroits du corps, ce qui a été associé à des traces de violence physique évidente. La police a ensuite lancé la recherche des parents responsables de ce crime odieux.

Un bébé est retrouvé dans la poubelle

Un bébé est retrouvé dans la poubelle

Un phénomène qui prend beaucoup d’ampleur en Inde et ailleurs

En 2012, à Pilkhua, les autorités ont dû procéder à l’arrestation d’un père et d’un oncle d’une nouveau-née après leur tentative de l’enterrer vivante. Seul un gardien du cimetière où les faits se sont déroulés s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas et s’est précipité pour sauver la vie de la petite.

Il se trouve que l’Inde est malheureusement un terrain propice pour ce genre de comportements inacceptables et les abandons parentaux semblent être monnaie courante. Et toujours dans le même registre sordide, une femme a failli mourir brûlée par ses beaux-parents qui avaient déjà commencé à lui répandre de l’essence sur le corps pour l’unique raison que le bébé qu’elle portait dans son ventre était de sexe féminin.

Et on se rend compte assez vite de la gravité de la situation lorsqu’on apprend que des millions de filles disparaissent sans laisser de trace, et ce, par divers moyens, que ce soit la discrimination sexuelle, l’infanticide ou même l’avortement. Cela est d’ailleurs partiellement dû au fait qu’avoir une fille en inde est synonyme de dépenses supplémentaires en raison de la dot que les parents doivent payer pour marier leur fille. D’ailleurs, le pays présente l’un des ratios démographiques les plus déséquilibrés entre les deux sexes avec 914 filles pour 1000 garçons dans la catégorie des enfants âgés de moins 7 ans.

La discrimination subie par les filles en Inde a pris des proportions tellement immenses qu’il existe une loi interdisant au médecin d’informer la famille du sexe de l’enfant, pourtant, cela n’empêche pas le méfait de se répandre.
En France, l’abandon des parents n’est à l’heure actuelle pas pratiquée pour les mêmes raisons certes, mais il reste malencontreusement présent et en centaines de cas annuellement avec plus de 500-600 situations d’abandon de mineurs dans l’hexagone.

Des faits qui ont de quoi nous faire réfléchir à trouver des solutions éducatives et sociales efficaces pour mettre fin à ce fléau. Et que ce soit par manque d’argent ou par peur de ne pas assumer la responsabilité de l’enfant, personne sur terre ne mérite d’être délaissé de la sorte.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close