Un bébé de huit mois décède après que sa mère lui ait donné de la vodka pour l’endormir

Un bébé de huit mois décède après que sa mère lui ait donné de la vodka pour l’endormir


Un bébé de huit mois décède après que sa mère lui ait donné de la vodka pour l’endormir

Selon un article relayé par nos confrères du Dailymail, un bébé de 8 mois est mort le 5 Janvier à Chebekino en Russie, après que sa mère lui ait donné de la vodka pour le faire dormir. Suite à une infection, Nadezhda Yarych aurait refusé d’hospitaliser son fils, Zakhar, sous prétexte qu’elle ne voulait pas passer la période des fêtes à l’hôpital.

La consommation d’alcool, que ce soit chez les enfants ou chez les adultes, présente de graves dangers pour la santé. En fonction du type d’alcool ingéré et de l’âge de la personne, les risques qui en découlent grandissent de façon exponentielle. 

Une histoire bouleversante

A Chebekino, ville de l’oblast de Belgorod à l’Ouest de la Russie, Nadezhda Yarych fait l’objet d’une enquête pour avoir tué son fils de 8 mois, Zakhar. Cette mère aurait fait boire à son bébé de la vodka pour qu’il s’endorme afin de pouvoir sortir et faire la fête. Le voyant malade, elle l’aurait emmené voir des médecins qui auraient recommandé une hospitalisation, mais cette dernière aurait refusé sous prétexte qu’elle ne voulait pas passer la période des fêtes à l’hôpital. 

Un bébé de huit mois décède après que sa mère lui ait donné de la vodka pour l’endormir

Selon plusieurs rapports, Nadezhda Yarych aurait emmené son fils à l’hôpital quatre fois en l’espace d’une semaine, refusant à chaque visite les conseils d’hospitalisation recommandés par les médecins. Cette mère aurait déclaré préférer soigner son fils à la maison. D’autres sources ajoutent qu’elle aurait continué à lui donner de la vodka pendant cette même semaine pour pouvoir sortir le soir et fêter la nouvelle année. 

Un bébé de huit mois décède après que sa mère lui ait donné de la vodka pour l’endormir

Le 5 Janvier 2019, Zakhar meurt d’une infection virale. Une autopsie confirme la cause de sa mort, menant à une ouverture d’enquête sur Nadezhda Yarych et son compagnon, Mikhaïl Yarych, beau-père de Zakhar. Ce dernier, bien qu’il ne soit pas le suspect numéro un dans cette affaire, aurait été témoin du comportement dangereux de sa femme et n’aurait rien fait pour l’en empêcher. 

Un bébé de huit mois décède après que sa mère lui ait donné de la vodka pour l’endormir

La police n’a émis aucun commentaire depuis la tragédie. L’enquête est toujours en cours et il n’a jusqu’à présent été procédé à aucune arrestation. 

Les dangers de l’alcool pour l’enfant

L’intoxication alcoolique chez l’enfant est très grave et peut conduire à la mort. De nature voulue ou accidentelle, elle demande des soins en urgence afin de prévenir les conséquences catastrophiques qui peuvent en résulter. L’hypoglycémie et les convulsions sont les effets les plus communs de l’ingestion d’alcool chez l’enfant et s’ils ne sont pas traités à temps, ces derniers peuvent entraîner la mort. 

La toxicité de l’alcool réside dans sa teneur en éthanol et en méthanol. L’éthanol est un dépresseur du système nerveux, aussi appelé alcool éthylique, il agit sur les capacités motrices et les inhibitions. Lorsqu’on fait référence à l’alcool, généralement c’est d’éthanol qu’il s’agit. On en trouve notamment dans les boissons alcoolisées telles que le vin ou la vodka. Par ailleurs, il ralentit également nos réflexes et notre temps de réaction. Selon un rapport publié par l’OMS sur la classification internationale des maladies, l’alcool serait l’une des causes sous-jacentes de plus de 30 maladies existant dans le monde. 

Le méthanol, composant très similaire du point de vue chimique à l’éthanol, est lui, impropre à la consommation. Son ingestion présente des dangers encore plus graves que l’alcool éthylique et peut conduire à la mort. Une intoxication au méthanol nécessite des soins en urgence, que ce soit pour un enfant ou pour un adulte. Qui plus est, il faut se montrer très vigilant même après que les symptômes disparaissent. Dans certains cas, l’intoxication peut se manifester après plusieurs heures, entraînant notamment des troubles de la vision et une insuffisance respiratoire qui peuvent mener à la mort. 

Que faire en cas d’intoxication chez votre enfant ?

Afin de reconnaître un cas d’intoxication alcoolique chez l’enfant, il faut en connaître les symptômes. Voici une liste de réactions possibles auxquelles il faut prêter attention pour agir vite :

  • Altération de la conscience
  • Etourdissements
  • Confusion
  • Somnolence
  • Nausées
  • Troubles de la coordination
  • Perte de connaissance

Dès que vous réalisez que l’enfant a ingéré de l’alcool, donnez-lui une boisson sucrée (non light) comme du soda ou de la limonade.  Contactez ensuite un médecin au plus vite ou le centre Antipoisons le plus proche et communiquez-leur ces informations :

  • Âge et poids de l’enfant
  • Quantité d’alcool ingérée
  • Degré d’alcool de la boisson

A travers ces informations, ils pourront déterminer la gravité de la situation. En cas d’intoxication, il faudra emmener l’enfant à l’hôpital. Cependant, si la quantité ingérée est minime, vous pourrez garder l’enfant à la maison. Dans ce cas précis, il est recommandé de ne pas le mettre au lit, car allongé ou en plein sommeil, il serait difficile de surveiller son état. En effet, il faut prêter attention aux nombreux symptômes tels que les étourdissements ou la somnolence. Dans le cas où aucun symptôme ne se manifeste dans les deux heures qui suivent, vous pouvez vous détendre, l’enfant est hors de danger. 


Loading...