Un bébé de 7 mois violenté par son oncle refuse de mourir après le retrait de son respirateur artificiel

Les violences perpétrées à l’encontre des enfants ont souvent des conséquences exécrables sur leur développement. Généralement exercés par des adultes qui usent de leur position ou de leur force, ces actes ignobles débouchent parfois sur de lourdes séquelles physiques et/ou psychologiques. Selon The Sun, un bébé de sept mois a été victime de sévices abominables, alors que sa mère était en voyage de noces. 

Selon la Convention sur les Droits de l’enfant de l’ONU, la maltraitance se définit comme “toute forme de violences, d’atteinte ou de brutalités physique et mentales, d’abandon et de négligence, de mauvais traitement ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle”.

Malheureusement, ce fléau sociétal existe bel et bien et inflige aux enfants un impact dévastateur. Parfois, les victimes se noient dans un silence pernicieux et sombrent dans une douleur inconsolable. Elise Webber, une jeune femme âgée de 29 ans, a confié son petit de sept mois à sa mère avant de célébrer ses noces. Elle était loin de s’imaginer ce qui l’attendait à son retour …

Elle reçoit une nouvelle glaçante en plein voyage de noces

Avant de se rendre à la Nouvelle-Galles du Sud pour passer son voyage de noces, Elise Webber a confié ses deux enfants, Olivia, 6 ans et Bobby, sept mois, à sa mère Linda.

garcon rire
sosharethis

Elle a également sollicité l’aide de sa soeur, Casey, 31 ans et de son fiancé, Andrew, 34 ans.

barry
sosharethis

Ces derniers étaient les parrains de la fille aînée, Olivia. Considérant que ses enfants étaient entre de bonnes mains, Elise a partagé une escapade romantique avec son mari, Barry. Trois nuits seulement après leur arrivée à destination, Barry a informé sa conjointe qu’ils devaient rebrousser chemin immédiatement puisque leur bébé était gravement malade.

Son bébé était entre la vie et la mort

Elise et son mari ont pris le premier vol pour rentrer chez eux. La femme s’est rendue à l’hôpital où se trouvait son enfant de sept mois. Après avoir refusé de laisser la mère voir son enfant, les médecins lui ont expliqué qu’il avait sûrement était maltraité puisqu’il avait des bleus sur tout le corps.

elise et barry
sosharethis

Placé en soins intensifs, Bobby était branché à un respirateur artificiel. La mère d’Élise lui a expliqué que Andrew s’était occupé de lui, pendant qu’elle et sa soeur avaient emmené Olivia au cinéma. Prise d’une rage incontrôlable, Elise a demandé au conjoint de sa soeur s’il avait maltraité son bébé mais ce dernier a nié les faits.

Suite aux examens médicaux, il a été découvert que Bobby souffrait de plusieurs fractures, d’ecchymoses et de lésions cérébrales. L’ampleur de ses blessures pouvait lui causer une cécité irréversible. Après cinq jours, les parents ont appris qu’il était préférable de débrancher le respirateur artificiel, et de laisser le bébé reposer en paix.

De lourdes séquelles physiques

Alors qu’elle avait perdu tout espoir de revoir Bobby, la mère a réalisé que son enfant avait survécu à ses blessures. Une semaine plus tard, son état était stable et il a été transféré dans un autre hôpital. Malheureusement, il était devenu quadriplégique, avait des lésions cérébrales et souffrait d’épilepsie.

enfants delise
sosharethis

Un mois plus tard, le mari de la soeur d’Élise, Andrew, a plaidé coupable pour avoir infligé des blessures corporelles au bébé. Il a été condamné à huit ans et six mois d’emprisonnement.

enfants delise1
thesun

“Andrew n’a jamais donné la raison pour laquelle il a maltraité mon garçon cette nuit-là. Je ne lui pardonnerai jamais”, a déclaré Élise.

Le syndrome du bébé secoué

Comme nous le savons tous, un bébé reste fragile et peut facilement subir des traumatismes considérables. Il arrive parfois que la personne en charge du bébé, un membre de la famille, un tuteur ou même son propre parent, soit envahi par des émotions ingérables.

Comme le révèle un article publié par le site du CHU Sainte-Justine, ce sont souvent les pleurs excessifs du bébé qui peuvent contraindre une personne à perdre le contrôle et à secouer l’enfant pour le faire taire. Malheureusement, cet acte qui peut sembler banal peut avoir de graves conséquences chez l’enfant.

Suite à ce geste brusque, le bébé peut vomir, avoir du mal à respirer, devenir somnolent ou avoir des convulsions. Parfois, les symptômes du syndrome du bébé secoué peuvent passer inaperçues et engendrer de lourdes séquelles. Les secousses sont susceptibles de provoquer des hémorragies internes, qui ne sont pas visibles à l’oeil nu.

Elles peuvent aussi provoquer un saignement dans l’oeil, ou encore un oedème cérébral qui peut déboucher sur une destruction des cellules nerveuses.

Par ailleurs, on considère que les deux tiers des bébés qui s’en sortent après ce traumatisme peuvent subir des séquelles irréversibles : paralysie, cécité, épilepsie, retards de développement et troubles cognitifs sont autant de conséquences sévères qui peuvent survenir.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close