Les dangers du poulet industriel

Quand il s’agit de notre santé, il faut prendre toutes les précautions afin de la préserver et éviter de l’exposer à des risques inutiles. C’est pourquoi, il est primordial de choisir des aliments sains et naturels, loin de toute modification génétique ou de contamination chimique. Dans cet article, nous mettrons le point sur un aliment que nous consommons régulièrement : le poulet.

La viande de poulet est très présente dans notre régime alimentaire. Riche en protéines, en phosphore, en zinc, en magnésium, et en vitamines (B3, B6, B12), elle apporte à notre organisme les nutriments dont il a besoin pour bien fonctionner. De plus, consommé sans peau, le poulet à un faible apport calorique, ce qui le rend parfaitement adapté aux régimes amincissant.

Or, il y a un point très important à prendre en considération et qui a un effet important sur sa valeur nutritive et son impact sur la santé : sa méthode d’élevage.

Le poulet bio vs poulet industriel

Le poulet bio présente de multiples avantages, comparé au poulet industriel. En effet, élevé en plein air, il a une plus grande liberté de mouvement et se nourrit de matières naturelles telles que les céréales et les légumineuses, ce qui augmente la qualité de sa chair et réduit sa teneur en graisses. De plus, le respect de son cycle naturel de croissance et de ses mécanismes de défenses immunitaires lui permet d’avoir un meilleur apport nutritif. D’après un rapport de l’organisation CWF (Compassion in World Farming) dédié au bien-être des animaux de ferme, les produits d’élevage bio contiennent généralement une plus grande quantité d’acides gras oméga-3, d’antioxydants, de fer et de vitamines.

Quant au poulet industriel, son évolution dans un espace confiné le prive de sa liberté de mouvement et l’expose à un risque accru d’infections et de maladies, ce qui explique le recours incessant aux traitements antibiotiques. De plus, pour un souci de productivité, le poulet industriel est supplémenté par des hormones pour accélérer sa croissance et est nourri par des graisses, des farines animales et même par du maïs génétiquement modifié. D’ailleurs, pour améliorer la qualité et la saveur de sa chair, les éleveurs industriels donnent à leur poulet une quantité trop importante d’additifs chimiques et de sel.

Quels sont les dangers de la consommation du poulet industriel ?

Les points faibles du poulet industriel ne concernent pas uniquement sa méthode d’élevage, mais aussi son impact sur la santé des humains.

Selon plusieurs recherches scientifiques, la viande issue d’un élevage industriel intensif comporte une moindre quantité d’omégas-3 et un ratio d’oméga-3 / oméga-6 déséquilibré, ce qui favorise l’apparition des maladies cardiovasculaires.

Comme cité un peu plus haut, l’entassement d’un grand nombre de poulets dans un espace confiné favorise la propagation des bactéries pathogènes qui sont, par la suite, transmises à l’homme.Selon l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, 75% du poulet industriel européen est contaminé par la bactérie campylobacter, principale responsable des maladies diarrhéiques et des intoxications alimentaires. Selon d’autre

Dans certains cas, et par mesure de prévention, les éleveurs industriels administrent des antibiotiques à leurs poulets pour limiter ou pour éviter la propagation d’une maladie ou d’une infection, sans tenir en compte si l’animal est infecté ou pas. Cette utilisation abusive de ces médicaments peut engendrer le développement de bactéries et d’agents pathogènes résistants, ce qui représente un réel danger pour la santé publique.

Ainsi, pour préserver votre santé et éviter de vous exposer aux différentes infections bactériennes telles que la salmonellose qui risque d’être fatale pour les jeunes enfants et les personnes âgées, faites attention au poulet que vous achetez. Privilégiez le bio, et assurez-vous que la mention « naturelle » sur l’étiquette répond aux standards d’un élevage biologique.

Lire aussi Voici comment retirer les tendons blancs facilement du poulet

Contenus sponsorisés