x

Tu ne veux pas vivre ce que je vis” Le témoignage glaçant de Camille, 31 ans, atteinte du coronavirus

Opinion

Toux, fièvre, fatigue, courbatures … Les symptômes du coronavirus peuvent s’apparenter à ceux d’une grippe ou d’un rhume, et pourtant, la pneumonie qui en résulte peut être très affligeante. Ceux qui en font l’expérience le savent : cette affection met à mal la santé et le moral de manière inévitable. Alors que certains se plaignent du confinement, d’autres souffrent chaque jour, dans des lits d’hôpitaux, en soins intensifs, pour continuer à respirer. Afin de sensibiliser les gens face à cette maladie dévastatrice, Camille, 31 ans, a témoigné de ce qu’elle vit alors qu’elle est atteinte du Covid-19. Une histoire poignante relayée par RTBF.

Selon le dernier bilan de la pandémie publié par Sante Publique France, ce sont 1 391 890 cas d’infections au coronavirus qui ont été recensés dans le monde. Parmi eux, on compte désormais 81 478 décès dont 55 826 sur le continent européen. Rappelons que ces chiffres ne représentent qu’une infime fraction du nombre réel de contaminations et de décès. Par ailleurs, au début de l’épidémie, certains pensaient que les personnes vulnérables face à la maladie étaient les personnes âgées et celles qui souffraient de pathologies chroniques. Au vu du nombre de cas sévères diagnostiqués et des décès chez des sujets jeunes et/ou sans antécédents médicaux, cette idée a été rapidement contrebalancée. Afin de sensibiliser les autres face à ce danger, Camille, 31 ans, a publié son témoignage sur les réseaux sociaux.

Un message glaçant

C’est sur Facebook, l’une des plateformes les plus plébiscitées par les jeunes que Camille a décidé de dévoiler son témoignage.

message glacant

À travers un long texte, la bruxelloise de 31 ans a décrit en détail ce qu’elle ressentait alors qu’elle était atteinte du coronavirus. “Je suis Camille, 31 ans, état de santé sans problème sans antécédent”, a écrit la jeune femme. “Je suis un des chiffres parmi les statistiques positives au coronavirus”, a-t-elle ajouté. À son huitième jour de quarantaine, la jeune belge explique que son état de santé se dégradait progressivement. Alitée, sa respiration s’avère difficile et parfois haletante. Pour lever le voile sur ses premiers symptômes, Camille décrit une sorte de gastro-entérite, quatre jours avant l’apparition des signes cliniques de la maladie. “J’ai commencé à avoir des intestins dérangés comme une gastro qui ne se déclare pas. Et puis en un coup, 4 jours après, maux de tête, fatigue extrême, dos tendu, fièvre”, explique-t-elle. Quelques jours plus tard, elle subissait un essoufflement et ne parvenait plus à s’alimenter. Elle avait du mal à bouger et parallèlement à ses symptômes, un élan de panique l’envahissait. “Quand tu es au sol et que tu ne respires plus, tu sais que le coronavirus n’est pas une simple grippe”, a déclaré la femme. Mal en point, Camille a dû appeler une ambulance pour être hospitalisée dans un service adapté à son état de santé.

camille

Un appel à la prise de conscience

Si Camille a voulu témoigner sur son état actuel, ce n’est pas pour susciter la pitié de tout un chacun. Son but ultime était de faire prendre conscience aux autres du caractère insidieux de la maladie et de l’importance de se protéger et de protéger ses proches contre le coronavirus. “Tu ne veux pas vivre ce que je vis. Tu ne veux pas que quelqu’un de tes proches le vive”, a déclaré la femme. Exténuée, Camille explique qu’elle ne peut pas respirer normalement et qu’elle ne peut voir personne. Isolée, elle vit sa maladie dans la solitude et la douleur. Pour elle, l’effort collectif est le seul moyen de vaincre cette crise sanitaire. “Je veux voir mon entourage dont j’aurai été coupée si longtemps, ne me prive pas de ça”, adresse-t-elle aux internautes. “Toi, jeune, adulte, qui se plaint souvent de n’avoir réellement aucun pouvoir… tu en as un aujourd’hui. Tu peux sauver des vies”, a déclaré la jeune femme. Pour ce faire, Camille exhorte les gens de mettre des gants, de porter un masque, de se couvrir la bouche et le nez et de ne plus sortir pour un moment de plaisir qui risque de mettre en danger plusieurs vies.

Des gestes simples à effectuer pour lutter contre le coronavirus

Pour vous protéger et protéger vos proches, n’oubliez pas les conseils mis en avant par l’OMS :

–   Laver-vous fréquemment les mains
–   Limitez les contacts proches et tenez-vous à plus d’un mètre des autres
–   Évitez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche
–   Toussez et éternuez dans un mouchoir en papier ou dans le pli du coude
–   Jetez votre mouchoir après usage

Contenus sponsorisés
Loading...