Les risques d’une mauvaise utilisation du papier aluminium

Produit indispensable pour certains, le papier aluminium est présent dans presque toutes les maisons. Ces principales utilisations se limitent à la cuisine, où il sert d’emballage pour aliments. Mais ce produit est-il assez sain pour entrer en contact avec notre nourriture ? Réponse dans cet article.

Nous avons tous au moins un rouleau de papier aluminium chez nous ! Principalement utilisé en cuisine pour emballer les aliments afin de les conserver pour une plus longue période ou pour les faire cuire.
Les utilisations culinaires du papier aluminium ont pendant longtemps été pointées du doigt.  De nombreuses recherches scientifiques ont démontré la toxicité de ce produit, et pourtant on continue toujours de l’utiliser.

L’aluminium, quel danger pour la santé ?

L’aluminium est naturellement présent dans l’environnement. Ce métal peut donc se retrouver dans les eaux et les sols et est utilisé dans différents domaines.

D’après les informations de l’Autorité Européenne de la Sécurité alimentaire, la nourriture qui entre en contact avec l’aluminium, peut en contenir des traces.  Le transfert de ce métal peut se faire de différentes façons soit à travers le papier aluminium, en faisant cuire des aliments dedans, les ustensiles ou récipients de cuisine, ou en utilisant des sels d’aluminium en tant qu’additifs. La chaleur est à blâmer dans ce processus. En effet, quand la température est élevée, l’absorption d’aluminium par l’aliment est plus importante.

En outre, selon une étude menée par l’Institut du Pétrole d’Abou Dhabi et l’Université américaine de Sharjah, aux Emirats Arabes Unis, l’aluminium s’introduit plus facilement dans les aliments acides.  Ainsi, il est recommandé de fortement limiter son utilisation. L’Autorité européenne de sécurité des aliments le confirme, “ en présence d’acides et de sels, l’utilisation de poêles, de bols et de feuilles en aluminium avec des produits comme la compote de pomme, la rhubarbe, la tomate ou le hareng peut augmenter la concentration d’aluminium dans la nourriture”.

Telles sont donc les principales sources d’expositions alimentaires à l’aluminium, mais le souci avec ce métal, c’est qu’elles ne sont pas les seules. En effet, il existe plusieurs sources d’exposition à l’aluminium. Les vaccins, notamment, peuvent en contenir, tout comme les produits cosmétiques notamment les déodorants.
En cas de surexposition à l’aluminium, ce métal peut être toxique. Voilà pourquoi, l’utilisation du papier aluminium est déconseillée.

Son effet sur l’organisme

Quand il pénètre notre corps, l’aluminium s’accumule dans les tissus, notamment osseux. Son effet toxique touche donc essentiellement cette partie de l’organisme, ainsi que le système nerveux central, où il peut entrainer des troubles psychomoteurs et des encéphalopathies.

En effet, comme l’explique Philippe Pouillart, enseignant-chercheur à l’Institut polytechnique à Beauvais au Madame Figaro, l’aluminium est un “neurotoxique très puissant qui ne supporte pas la chaleur”. Ainsi, lorsqu’il est utilisé en papier cuisson, ce dernier peut transférer des substances toxiques aux aliments. A cet effet, il est fortement conseillé de privilégier le papier sulfurisé pour les papillotes et autres mets qui requièrent l’utilisation de l’aluminium.

Suite à ses risques pour la santé, il s’avère important de limiter, voire d’éviter son utilisation.
Si vous n’avez pas le choix, essayez au moins de ne pas l’utiliser pendant la cuisson ou pour envelopper des aliments acides comme les tomates. N’emballez pas non plus des aliments que vous allez mettre au réfrigérateur avec du papier aluminium.

Essayez d’opter pour des options plus saines, comme le film alimentaire ou le papier végétal sulfurisé, qui présentent moins de risques pour la santé.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close