Très grande nouvelle pour les femmes qui ont de grosses fesses

Très grande nouvelle pour les femmes qui ont de grosses fesses


Très grande nouvelle pour les femmes qui ont de grosses fesses

Il parait que pour être une belle femme aujourd'hui, il faudrait avoir un vente bien plat et des jambes toutes fines. Pourtant, les femmes rondes ont aussi leurs atouts. D’ailleurs une étude scientifique vient d’annoncer que les femmes qui ont de grosses fesses sont plus intelligentes et ont un risque moindre de souffrir de maladies chroniques.

L’accumulation de la graisse chez les femmes peut se faire à différents endroits notamment le ventre, les hanches, les cuisses ou les fesses en fonction de la morphologie de chacune. Mais si l’excès de la graisse peut causer de la gêne à certaines femmes, des chercheurs de l’Université d’Oxford et du Churchill Hospital au Royaume-Uni viennent les rassurer en démontrant qu’avoir des fesses généreuses améliore la santé globale de la femme.

Toutes les graisses ne se valent pas 

D’après ces chercheurs, la répartition de la graisse dans le corps est importante, mais il est préférable d’en avoir sur la partie inférieure à savoir sous la taille, car cela aide à servir de barrière contre les maladies cardiaques, le diabète et d’autres affections liées à l’obésité. Les scientifiques ont affirmé dans le Journal of Obesity que le bas du corps représente la partie protectrice du corps.

Le Dr Robert Kushner, professeur de médecine spécialisé dans l’obésité au Northwestern Memorial Hospital de Chicago, a déclaré que la graisse du ventre est plus active sur le plan métabolique, ce qui signifie qu’elle a un plus grand effet sur le cerveau et l’ensemble du corps, par rapport à la graisse stockée dans la moitié inférieure, qui tend à être plus stable et invoque moins de cytokines ou de protéines associées à la résistance à l’insuline et au début du diabète.

De ce fait, les personnes souffrant de graisse abdominale ont plus de problèmes liés à l’obésité que celles qui ont un surplus de poids sur les hanches, les cuisses et les fesses.

La résistance à la leptine peut être la principale anomalie biologique dans l’obésité

Un autre facteur lié à la répartition des graisses chez les femmes est la leptine. Les niveaux de leptine, essentiels pour réguler l’appétit, sont également corrélés avec des fesses plus généreuses. Chez les personnes qui sont obèses, leur cerveau cesse de répondre à l’hormone entièrement, ce qui entraîne la personne à développer une résistance à la leptine, qui est similaire à la résistance à l’insuline.

Le fait d’avoir un gros derrière favorise également les niveaux de leptine dans le corps féminin, qui est une hormone responsable de la régulation du poids, et la dinopectine, une hormone avec des attributs anti-inflammatoires, vasculaires-protecteurs et antidiabétiques. De ce fait, le tissu adipeux des fesses retient les particules graisseuses nocives et prévient les maladies cardiovasculaires.

Les femmes aux fesses généreuses feraient des bébés plus intelligents 

Le maintien d’un plus gros derrière nécessite des quantités importantes de gras oméga-3, qui sont connus pour stimuler les fonctions cérébrales, la mémoire et les capacités cognitives. Les recherches montrent donc que les enfants nés de femmes aux hanches larges sont plus intelligents que ceux conçus par des mères plus minces et moins courbes.

Il s’agit d’une recherche très sérieuse de l’Université de Pittsburgh aux Etats-Unis, qui révèle que la graisse des fesses est un dépôt prévu pour le développement cérébral de l’enfant. Le Professeur Will Lassek, épidémiologiste et auteur principal de l’étude affirme qu’il faut beaucoup de graisse pour constituer un système nerveux. Il rajoute que les graisses contenues dans les fesses et les hanches des femmes sont enrichies en acide docosahexaénoïque (DHA), un composant important du cerveau humain.

D’ailleurs, cette recherche vient expliquer et éclaircir la raison pour laquelle les femmes ont plus de graisses que les hommes (30% de leur poids total contre 10% chez l’homme).

Il est également bon à savoir que des fesses généreuses peuvent rendre une grossesse un peu plus facile, car cela permet d’avoir un équilibre de poids entre la partie supérieure et la partie inférieure du corps. Ainsi votre colonne vertébrale subira moins de pression et vous souffrirez moins des maux de dos habituels de la grossesse.

Le bonus 

Selon les chercheurs, il existe une méthode pour déterminer si votre morphologie vous aide à être sur la bonne voie ou pas. Il s’agit de comparer votre silhouette à celle d’un fruit soit une poire ou une pomme :

  • Si vous êtes en forme de poire, vous êtes probablement dans une bonne position.
  • Si vous êtes en forme de pomme, vous devez peut-être adopter un mode de vie plus sain.