Thrombose veineuse profonde : Voici les symptômes auxquels vous devez prêter attention

La thrombose veineuse, également appelée phlébite, est une affection caractérisée par l’obstruction d’un vaisseau sanguin par un caillot. Lorsqu’elle est profonde, des complications graves peuvent en résulter. Quels sont ses symptômes ? Comment prévenir cette maladie veineuse ? Réponses.

Si la phlébite peut se former au niveau de n’importe quelle veine du corps, elle se situe dans 90% des cas dans les membres inférieurs. Ce trouble, qui correspond à l’obstruction complète ou partielle d’une veine par un caillot sanguin appelé “ thrombus”, peut être bénin ou représenter une urgence médicale. Et pour cause, si le thrombus se déplace vers les artères pulmonaires, il peut provoquer une embolie pulmonaire qui peut être fatale. La consultation d’un professionnel de santé dans les plus brefs délais est donc indispensable pour effectuer un diagnostic précis.

Thrombose veineuse superficielle / profonde : quelles différences ?

Egalement appelée périphlébite, ou phlébite superficielle, la thrombose veineuse superficielle se caractérise par la formation d’un thrombus dans une des veines du réseau superficiel de l’organisme, c’est à dire proche de la surface du corps. Parmi ses symptômes, une inflammation et des douleurs au niveau de la partie affectée, laquelle prend une couleur légèrement orangée. Si les complications qui y sont liées sont moins importantes qu’en cas de thrombose veineuse profonde, une prise en charge médicale est indispensable pour soulager les symptômes. Des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des médicaments anticoagulants sont prescrits. Le port de bas de contention peut également être conseillé  aux patients présentant des symptômes de thrombose veineuse superficielle.

En cas de thrombose veineuse profonde, le thrombus est situé dans une veine profonde. Comme précisé, cette affection représente une urgence médicale car si le caillot migre vers les voies pulmonaires, il risque d’entraîner une embolie. Il est donc indispensable de prêter attention aux symptômes qui y sont associés, notamment une douleur intense au niveau de la cuisse ou du mollet accompagnée d’un œdème plus marqué et plus étendu qu’en cas de thrombose veineuse superficielle. Une sensation de chaleur, une hausse modérée de la température corporelle et une rougeur de la peau sont également des signes annonciateurs d’une phlébite profonde.

Thrombose veineuse, une maladie parfois silencieuse

Suivant l’importance de la réaction inflammatoire et la taille du caillot, la phlébite peut provoquer des symptômes légèrement différents. Dans certains cas, cette affection n’entraîne aucun signe clinique. On dit alors qu’il s’agit d’une phlébite asymptomatique. Lorsqu’elle est située au niveau du mollet, une douleur unilatérale ressentie au niveau d’un seul mollet peut être ressentie. Ce symptôme est parfois associé à une augmentation de la chaleur au niveau de la zone concernée, un ballottement du mollet moins important et un gonflement. Toutefois, il est à noter que bien que ces signes soient évocateurs, ils sont inconstants. Lorsque ces conditions sont associées à des symptômes respiratoires (toux, douleur thoracique, essoufflement etc.), il est nécessaire d’obtenir un avis médical en urgence.

Comment prévenir la phlébite et ses récidives ?

Pour prévenir le risque de phlébite, quelques mesures sont à prendre, en particulier si vous souffrez d’insuffisance veineuse ou de varices, une condition que vous pouvez soulager naturellement. Nous pouvons ainsi citer les mesures suivantes :

  • Éviter de rester dans la même position pendant plusieurs heures ;
  • Pratiquer de l’exercice physique régulièrement et de marcher pendant au moins 30 minutes par jour pour préserver une bonne circulation du  sang ;
  • S’hydrater pour éviter la stagnation du flux sanguin qui peut entraîner une coagulation du sang.

Le port de vêtements trop serrés est également déconseillé afin de ne pas gêner la circulation du sang. Les personnes présentant un risque de thrombose profonde important se voient prescrire un médicament anticoagulant. Ce dernier peut être donné à titre préventif ou lors d’une hospitalisation ou d’une intervention chirurgicale.

Lire aussi Quels sont les symptômes de la thrombose ?

Contenus sponsorisés