Streptocoque du groupe B, une infection mortelle pour le bébé !

Certaines bactéries qui vivent dans le corps humain peuvent entraîner des infections qui peuvent poser problème pendant la grossesse, l’accouchement et chez le nouveau-né juste après sa naissance. Parmi ces infections, il y a le streptocoque du groupe B qui tue un bébé par semaine et en laisse un autre avec une invalidité qui change sa vie. Quelle est cette infection potentiellement mortelle qui touche les mères enceintes ? Pourquoi le streptocoque du groupe B emporte brutalement la vie des bébés après leurs naissances ? Un traitement existe-t-il pour sauver les nouveau-nés ?

Toute personne peut être colonisée par les bactéries streptocoques du groupe B (SGB) sans développer de symptômes. Les streptocoques du groupe B se retrouvent dans le tractus gastro-intestinal, le vagin et l’urètre, et ils peuvent être à l’origine de plusieurs troubles notamment les infections néonatales sévères voir mortelles.

Qu’est-ce que le streptocoque du groupe B ?

Le streptocoque B, appelé aussi SGB, est un germe présent dans le système digestif d’un être humain. Il provoque des infectionsurinaires et vaginales chez les adultes. Il se transmet aussi au bébé lors d’une grossesse mettant ainsi sa vie en danger si cette infection n’est pas traitée.

Un danger pour les bébés

Le streptocoque B peut provoquer une septicémie, une méningite et une pneumonie chez le bébé et, s’il n’est pas traité, peut provoquer la mort d’un nouveau-né en quelques heures.

Selon une enquête, réalisée pour le compte de l’organisme Groupe B Strep Support et menée auprès de plus de 5 200 nouveaux parents et femmes enceintes, explique que près d’une femme enceinte sur 4 ignore l’existence du streptocoque du groupe B, principale cause d’infection grave chez les nouveau-nés au Royaume-Uni.

Jane Plumb MBE, fondatrice et directrice générale du groupe B Strep Support, a déclaré : « Le nombre de cas de streptocoques du groupe B augmente au Royaume-Uni, ce qui signifie que de plus en plus de nouveau-nés risquent de mourir ou de souffrir d’une invalidité de longue durée.

La FRM (Fondation de recherche médicale) explique que le streptocoque du groupe B est une bactérie que l’on retrouve dans le vagin de 15 à 30 % des femmes. Sans danger pour une adulte en bonne santé, cette bactérie s’avère extrêmement dangereuse lorsqu’elle est transmise au nourrisson, conduisant au décès de l’enfant dans 10% des cas.

Quels sont les symptômes de cette infection et son traitement ?

Les symptômes chez les bébés se développent généralement très tôt, environ 24 heures après la naissance et se présentent comme suit :

  • Fièvre
  • Problèmes de respiration / grognements
  • Peau de couleur bleuâtre (cyanose)
  • Mollesse ou raideur
  • Anomalies du rythme cardiaque et de la pression artérielle
  • Mauvaise alimentation
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Agitation

Selon l’Institut Pasteur, il est recommandé pour une femme enceinte d’effectuer un dépistage systématique du portage de S. agalactiae idéalement entre 34 et 38 semaines d’aménorrhée. L’antibioprophylaxie en intra-partum repose sur une ß-lactamine (pénicilline ou amoxicilline) ou, en cas d’allergie, sur un macrolide. Tandis que chez le nouveau-né, le traitement repose avant tout sur l’administration par voie intra- veineuse d’une ß-lactamine (amoxicilline), éventuellement associée à un autre antibiotique (gentamicine) pendant les 48 premières heures, sur une durée de 10 jours à 3 semaines en fonction des localisations infectieuses (méningite, arthrite, etc.).

Sensibilisation des futures mamans au dépistage

Mme Plumb a ajouté : « Nous appelons les gouvernements d’Angleterre, du Pays de Galles, d’Ecosse et d’Irlande du Nord à organiser des campagnes de sensibilisation sur cette bactérie dévastatrice qui peut causer des ravages et la destruction des plus vulnérables de notre société. »

Dorénavant, toutes les futures mères devraient recevoir un dépliant d’informations sur le groupe B du streptocoque, comme expliqué par groupe B Strep Support qui recommande de faire des tests pour sauver les nouveau-nés et guérir les mamans.

Le dépistage bactériologique du SGB est recommandé aux femmes enceintes ainsi que des traitements à base d’antibiotiques administrés par voie intraveineuse sont proposés aux femmes afin de réduire le risque d’infection du nouveau-né.

Prévention pour une grossesse saine :

Enfin, toute future jeune maman, doit effectuer des tests durant sa grossesse, pour qu’elle se déroule bien sans aucune complication ni pour le bébé ni pour la maman.

Ainsi, des échographies, des analyses et des prises de sang sont faites pour faire des dépistages du diabète, des maladies infectieuses comme la syphilis, l’infection par le VIH et l’hépatite B.

D’autres bilans et tests sont effectués tout au long des différents mois de grossesse tels que le test de dépistage prénatal (trisomie 21, trisomie 13, trisomie 18), le test de dépistage du diabète de grossesse (hyperglycémie) ou encore le test de streptocoque du groupe B.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close