Son fils meurt dans ses bras seulement quelques semaines après que sa femme décède lors de l’accouchement

L’accouchement est censé être un événement heureux, la venue d’un enfant après 9 mois de patience est généralement accueillie avec bonheur par les parents. Malheureusement la médecine moderne n’est pas infaillible et l’accouchement peut tourner au pire. Voici l’histoire de Mathew Accurso, un père de famille dont la femme a tragiquement décédé lors de l’accouchement en laissant orphelin le nouveau-né Mathew Jr. Celui-ci survivra deux semaines avant de rejoindre sa maman vers les cieux, une histoire tragique et extrêmement triste relayée par nos confrères du Mirror.

Mathew Accurso est le père de famille de 3 petite filles, sa femme, Lauren Accurso, était enceinte d’un 4ème enfant qui aurait été son premier fils. Malheureusement Lauren a eu ce que le père a décrit comme une complication « rare et inévitable » lors de son accouchement, elle en meurt et laisse orphelin le jeune Mathew Jr.

fils meurt dans ses bras seulement quelques semaines

Deux semaines à se battre pour sa vie

Les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là pour la petite famille, la mort de Lauren n’a pas été sans conséquences sur son nouveau-né. Privé d’oxygène pendant une période prolongée, Mathew Jr aurait subi des dégâts importants dans sa zone cérébrale.

fils meurt

En effet, le bébé aurait survécu sans oxygène le temps d’être déplacé par une ambulance vers une salle d’urgence, Mathew Jr aurait alors défié toute attente, il aurait « ouvert les yeux, respiré sans aide et pompé son sang à l’aide de son solide cœur, et bougé ses membres ». Les médecins sont totalement surpris par le bébé qui aurait même eu la force de tenir le doigt de son père avec ses mains. Malheureusement cette scène et la joie qui en ont découlé n’ont été qu’éphémères pour le jeune papa.

fils meurt

Les médecins sont obligés de maintenir le très jeune Mathew Jr en vie grâce à des machines. Mais ces tentatives ont été malheureusement vaines. Mathew Jr a rendu son dernier souffle.

fils meurts

Cette histoire qui a été partagée sur les réseaux sociaux a ému des milliers d’internautes, une collecte de fond a été organisée afin d’aider le papa ainsi que ses 3 petites filles à surmonter la pente, la générosité des internautes a été sans nom et près de 160 000€ ont été collectés pour aider la famille.

La mortalité maternelle en France

En France, 85 femmes décèdent chaque année en donnant la vie, rappelons qu’il y a 811 510 accouchements chaque année, cela fait un taux de mortalité de 0,01 %.

Il existe plusieurs facteurs de risques liés à la mortalité maternelle, parmi elle on peut compter d’abord le lieu d’habitation. En Ile-de-France, le taux de mortalité est supérieur de 30 % par rapport à la moyenne. Un taux élevé comme l’explique le Dr Marie-Hélène Bouvier-Colles : « le problème francilien réside plus particulièrement dans la prise en charge et les transferts de patients d’un établissement à l’autre ».

Il faut aussi savoir que l’âge serait un facteur important, « le risque de mort maternelle est trois fois plus élevé à 35-39 ans, huit fois plus à 40-44 ans et trente fois plus au-delà de 45 ans ».

Lire aussi « J’étais la mère porteuse pour ma meilleure amie mais elle est morte avant mon accouchement »

Contenus sponsorisés