Soeur André, doyenne des Européens guérit du Covid-19 à quelques jours de son 117ème anniversaire

Il n’y a pas d’âge pour vaincre le Covid-19 et Soeur André en est la preuve vivante. Résidente dans un Ehpad à Toulon, la doyenne des Français et des Européens a été déclarée positive durant le mois de janvier. À quelques jours de son 117ème anniversaire, France 3 révèle qu’elle a guéri de l’infection.


Avec près de 107 millions de cas de contamination et 2,3 millions de décès dans le monde, le Covid-19 a eu un impact considérable sur les quatre coins de la planète. Heureusement, certains récits nous mettent du baume au cœur et apportent une lueur d’espoir en pleine pandémie, comme le démontre le cas de Soeur André, religieuse gardoise et vice-doyenne de l’humanité. 

soeurandre
Soeur André – Source : Huffington Post

Elle a été testée positive le 16 janvier

Soeur André, alias Lucile Randon est originaire d’Alès. Résidente à l’Ehpad Sainte Catherine Labouré à Toulon, la femme âgée de 116 ans a été déclarée positive au virus en janvier, indique France 3. Mais le plus surprenant, c’est qu’elle n’aurait ressenti aucun symptôme, contrairement à Ada Zanusso, une femme de 104 ans qui avait également guéri du virus en Italie mais avait vu son état de santé s’affaiblir fortement suite à l’infection. 
Interrogée par nos confrères de Var Matin, la doyenne révèle qu’elle n’avait même pas réalisé qu’elle était malade. Pourtant, le cluster qui s’est formé au début de l’année a affecté quasiment tous les pensionnaires. Sur 88 résidents, 81 ont été touchés par le Covid-19. Parmi eux, 10 personnes sont décédées et les autres sont désormais guéries. Un bilan porteur d’espoir au sein de cet Ehpad, notamment au vu du rétablissement inespéré de Soeur André. En effet, les personnes âgées sont considérées comme vulnérables et à risque face au virus. 

soeurandre1
Soeur André, vice-doyenne de l’humanité – Source : Voix du Nord

Elle ne s’est pas inquiétée de sa contamination

Cité par la Voix du Nord, David Tavella, porte-parole de l’établissement à Toulon indique que la doyenne des Européens n’a pas semblé inquiète en apprenant qu’elle était positive au virus et n’a démontré aucune peur face à la maladie. “Elle ne m’a pas posé de questions sur sa santé, mais sur ses habitudes”, déclare-t-il, en expliquant qu’elle désirait savoir si ses horaires de coucher ou de repas allaient être modifiés. En revanche, elle se serait montrée très inquiète pour les autres pensionnaires, souligne David Tavella. Interrogé par le Parisien en janvier, il révélait qu’elle s’était isolée des résidents en restant dans sa chambre après avoir été mise au courant de la vague de contagion au sein de l’établissement. “Elle prie beaucoup et garde bon appétit”, a-t-il ajouté. Elle profite également du système d’appels par visioconférence pour recevoir des coups de fil réguliers de ses proches, en plus des nombreux courriers envoyés par des gens du monde entier. 

Accro aux infos, elle se tiendrait aussi très au courant de l’évolution de l’épidémie grâce à la radio, indique le responsable. “Elle est surtout inquiète pour les nouvelles générations car, de son côté, elle en a connu beaucoup, des épidémies et des guerres”, explique-t-il, rappelant que la femme religieuse depuis ses 40 ans était pratiquement une adolescente durant la Première Guerre mondiale. En effet, Soeur André est née en 1904 !

soeur andre
Elle guérit du Covid-19 à 116 ans – Source : Closermag

Elle va souffler ses 117 bougies ce jeudi

Originaire d’Alès, la doyenne des Européens a eu un parcours inhabituel qui reflète une vie bien remplie. À 12 ans, elle était gouvernante pour un médecin marseillais et s’occupait des enfants, avant de devenir quatre ans plus tard préceptrice à Paris pour des familles fortunées, dont la famille Peugeot. À 40 ans, elle rejoint les Filles de la charité, une congrégation religieuse fondée en 1633, où elle devient Soeur André, pour rendre hommage à son frère disparu.

À 116 ans, la supercentenaire française est considérée comme la deuxième personne la plus âgée au monde. La première position étant occupée par Kane Tanaka, une Japonaise âgée de 118 ans. Après avoir réussi à vaincre le Covid-19, elle va fêter ses 117 ans ce jeudi 11 février. 

soeur andre1
Elle fête ses 117 ans le 11 février – Source : Alexis Béthune/Midi Libre

“Qu’ils gardent espoir” : Son message pour l’humanité

Deux jours avant son anniversaire, Soeur André, aveugle depuis quelques années et en fauteuil roulant a accepté de répondre à un appel du Parisien pour se livrer sur l’épreuve qu’elle venait de traverser. En racontant ses journées, elle confie que c’était loin d’être drôle, en étant confinée dans sa chambre de 12 m2. Mais son message principal reste la patience. “J’ai prié pour la jeunesse et j’ai patienté”, confie la centenaire aguerrie. “Qu’ils gardent espoir, se bagarrent, luttent pour guérir et donnent l’exemple”, lance-t-elle à toutes les victimes qui, comme elle, ont contracté le virus. 

Quant à son anniversaire qui approche à grands pas, Soeur André révèle qu’elle ne veut pas être un poids supplémentaire pour ceux qui prennent soin d’elle. “Ça ne me plaît pas”, déclare-t-elle. Elle pourra toutefois compter sur la dévotion et l’affection que lui voue le personnel pour retrouver le sourire durant cette célébration. Au programme, son dessert favori: une omelette norvégienne. La religieuse aura également l’opportunité de parler à ses petits-neveux et arrière-petits-neveux grâce à un appel en visioconférence, avant d’assister à la messe puis de passer au déjeuner. Un événement joyeusement attendu par les responsables de l’établissement qui comptent bien lui rendre hommage après cet épisode difficile qui a touché tous les pensionnaires. 

Lire aussi « Ils vivent ensemble et partagent un lit » – Pourquoi l’un est positif au COVID-19 et l’autre non

Contenus sponsorisés