Le cœur brisé, et en robe de mariée : une femme pleure sur la tombe de son fiancé

Le décès d’une personne est un événement dévastateur pour ses proches. Toutefois certaines pertes sont plus douloureuses que d’autres. Lorsque la mort d’une personne est brutale et inattendue, elle peut détruire et causer des séquelles émotionnelles à l’entourage de cette dernière. Mais lorsqu’il s’agit d’un être très proche de vous, il est encore plus probable que vous en souffriez davantage et que vous ayez du mal à l’assimiler. Ceci dit, cette peine ne se dissipera pas avec le temps, mais restera constante et vous accompagnera durant toute votre vie. Cependant, pour aller de l’avant, il faudra accepter cet événement et vivre avec ce manque constant. L’histoire d’une femme ayant perdu son fiancé deux semaines avant leur mariage a été relayée par plusieurs médias dont le Dailymail.

En effet, le décès d’un partenaire quelques jours avant le mariage est une épreuve bouleversante. Ce fait pourra causer un choc émotionnel à certains, et peut aller jusqu’à causer des dommages beaucoup plus importants sur le long terme. Afin de surmonter la situation, il est possible que les personnes concernées aient besoin d’une thérapie. Ce sont des situations imprévisibles que tout un chacun peut subir, comme c’est le cas pour la jeune femme de 22 ans, qui a perdu son fiancé deux semaines avant la date de leur mariage. Voici donc son histoire.

Un mariage qui n’a pas eu le temps de se concrétiser

Elle porte sa robe de mariage sur la tombe de son fiancé le jour de leur mariage

Une semaine après la date prévue de son mariage, Sara Baluch s’est retrouvée en pleurs sur la tombe de son fiancé, Mohammad Sharifi, âgé de 24 ans. Ce dernier a été assassiné deux semaines plus tôt, par un homme, D’Marcus White, dans un parking. Ce criminel avait contacté Mohammad sur le réseau social Facebook Marketplace, dans le but lui acheter sa console de jeu Xbox one.

C’est avec beaucoup de courage, que Sara a décidé de se présenter en robe de mariée, au cimetière, devant la tombe de son défunt fiancé. Elle a été accompagnée par sa famille qui la soutenait. Cet acte lui a permis de réaliser son vœu, qui était d’être à côté de son futur mari en robe de mariée, mais aussi de faire son deuil et de mieux accepter la réalité.

Elle porte sa robe de mariage sur la tombe de son fiancé le jour de leur mariage

La jeune femme a été interrogée par la presse, et a raconté sa rencontre avec Mohammad, ainsi que leur histoire d’amour. En effet, c’est à l’université du Tennessee Chattanooga, qu’ils se sont connus. Sharifi avait proposé à Sara de sortir en tête à tête avec elle afin d’apprendre à se connaitre.

Malgré son désir insistant, Sara avait retardé ce rendez-vous d’un mois, car elle voulait rester concentrée sur ses études. Elle lui avait expliqué, que s’il tenait à elle, il devait être patient car elle n’avait pas le temps pour une relation.

Lorsqu’elle lui a finalement accordé cette sortie, elle s’est vite rendue compte que c’était le bon. Ce sentiment était réciproque, car en deux semaines, les deux étaient déjà amoureux l’un de l’autre, et commençaient à envisager une vie commune.

Différents membres de la famille de Sharifi ont raconté que Mohamed était une personne joyeuse et compatissante. ‘Il était plein d’énergie positive qui rapportait beaucoup de bonheur à son entourage, il était toujours aux petits soins et à l’écoute de tout le monde’ ont-ils affirmé.

La douleur de la séparation après un décès

Il est certain que l’on ne peut pas garder les personnes que l’on apprécie près de nous éternellement. Nous n’avons aucun contrôle sur la vie et la mort. Le décès est un événement qui ne prévient pas, nous ne pouvons jamais faire nos adieux et être prêts à quitter quelqu’un définitivement de cette manière.

La mort d’un proche est une épreuve à laquelle tout le monde sera confronté un jour ou l’autre. D’où l’importance de profiter de chaque instant avec les personnes qu’on aime et d’en faire un moment agréable plein de joie et de bonheur. Car après tout, toute retrouvaille peut être la dernière, et il est important d’être en bons termes et garder de bons souvenirs avec toute personne de notre entourage.

Lire aussi « Je préfère qu’elle vienne me voir en prison plutôt que de la voir sur sa tombe » Cet homme tue son gendre pour avoir maltraité sa fille

Contenus sponsorisés