Les signes précurseurs des kystes ovariens que la plupart des femmes ignorent (et quoi faire si vous les détectez)

Des kystes ovariens peuvent apparaître à tout âge, tout au long des années de reproduction chez une femme. Ce sont des sortes de sacs remplis qui se forment dans l’ovaire (ou parfois dans les deux ovaires). Vous souffrez peut-être de kystes ovariens. Voici comment en reconnaître les symptômes pour les traiter naturellement.

Les causes les plus courantes des kystes ovariens

De taille variable, les kystes ovariens peuvent se former lorsque le follicule n’éclate pas au moment de l’ovulation et continue à accumuler les liquides. Il se transforme alors en kyste fonctionnel. Les troubles hormonaux et d’autres troubles de santé peuvent augmenter le risque de développer des kystes ovariens.
Quand il y a un nombre important de kystes dans les ovaires, on parle d’ovaires polykystiques. Bien que cette maladie soit courante et inoffensive, elle peut devenir grave en l’absence de traitement.

Les symptômes précurseurs des kystes ovariens

Généralement, les kystes ovariens n’entraînent pas de symptômes, mais peuvent parfois se manifester par :
– Des règles irrégulières et des saignements
– Des douleurs pelviennes et abdominales
– Des douleurs lors des rapports
– Des vomissements et nausées
– Des troubles de la miction
Si vous constatez ces symptômes ou le moindre changement dans votre cycle menstruel, consultez votre médecin. Ci-dessous, vous trouverez des remèdes naturels complémentaires pour traiter les kystes ovariens. Rappelons que le traitement doit aider à normaliser le taux d’hormones pour limiter la formation de kystes.

Les remèdes naturels contre les kystes ovariens

1. La réglisse

La réglisse a des propriétés curatives étonnantes, grâce auxquelles elle maintient l’équilibre hormonal. Cette plante est efficace pour traiter les kystes ovariens et améliorer le fonctionnement des glandes surrénales. Si vous recherchez un remède naturel pour traiter les kystes ovariens, optez donc pour le bâton de réglisse !

Comment l’utiliser ?

– Dans une casserole, faites bouillir de l’eau avec quelques branches de réglisse pendant environ 5 minutes.
– Laissez refroidir.
– Filtrez et sirotez 2 fois par jour, pendant une durée de 2 semaines à un mois.
Important : la réglisse n’est pas conseillée aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d’œdème, d’insuffisance rénale ou d’hypertension. La réglisse est également déconseillée si vous êtes sous traitement à la digoxine et à la cortisone, et aux personnes diabétiques car elle est sucrée.

2. Les baies de gattilier

Le gattilier est une plante considérée comme un médicament puissant. Utilisé dans le traitement de nombreux problèmes gynécologiques, le gattilier aide à rétrécir les kystes de l’ovaire et à soulager la douleur pelvienne. Cette plante aide également à contrôler votre flux menstruel et à soulager les troubles et douleurs du syndrome menstruel.
Les baies de gattilier contiennent des terpènes (composés aromatiques aux vertus curatives) et aident à réduire la production de l’hormone œstrogène dans le cerveau, ce qui contribue au maintien de l’équilibre hormonal et aide ainsi à traiter certains problèmes de santé comme les kystes ovariens.

Comment les utiliser ?

– Dans une casserole, faites bouillir 3 cuillères à café de baies de gattilier séchées dans une tasse d’eau pendant 15 minutes.
– Ensuite, filtrez le mélange et consommez une à deux tasses par jour, pendant une durée de 2 semaines à un mois.
Important : en raison de son effet hormonal, le gattilier n’est pas recommandé aux femmes enceintes. Cette plante est également capable d’agir sur la régulation du cycle menstruel, pensez donc à consulter votre médecin avant de l’utiliser.

3. Le trèfle rouge

Le trèfle rouge est riche en éléments nutritifs tels que la vitamine C, le magnésium, le calcium et le potassium. Il contribue à booster la fertilité et à maintenir le bon fonctionnement du système reproducteur féminin. Vous pouvez l’utiliser aussi bien pour le traitement des kystes ovariens que pour la régulation de votre cycle menstruel.

Comment l’utiliser ?

– Faites bouillir 2 cuillères à café de fleurs de trèfle rouge séchées dans une tasse d’eau pendant environ 15 minutes.
– Filtrez et sirotez 3 à 4 tasses par jour, pendant une durée de 2 semaines à un mois.
Important : Les personnes qui prennent des anticoagulants, les femmes qui ont souffert de cancer du sein, et les femmes enceintes devraient consulter leur médecin avant de consommer du trèfle rouge.

4. Le pissenlit

Le pissenlit régule la sécrétion d’hormones pouvant entraîner le développement de kystes ovariens. Il peut également réduire voire arrêter la propagation de ces kystes. De plus, cette plante aide à réduire l’inflammation et à soulager la douleur pelvienne, dues aux kystes ovariens.

Comment l’utiliser ?

– Faites bouillir quelques feuilles de pissenlit dans une tasse d’eau.
– Filtrez et sirotez 3 tasses par jour, pendant 2 semaines à un mois.
Important : Le pissenlit est déconseillé aux personnes allergiques à la camomille, l’échinacée, la marguerite et à toutes les plantes de la famille des astéracées. Les personnes souffrant de calculs biliaires doivent consulter leur médecin avant de consommer du pissenlit.

5. L’actée à grappes noires

L’actée stimule la circulation sanguine et régule les hormones tout en permettant de réduire la formation de kystes ovariens. Cette plante aide également à soulager les crampes menstruelles et à réduire l’inflammation.

Comment l’utiliser ?

– Faites bouillir quelques feuilles d’actée à grappes noires dans une tasse d’eau pendant environ 15 min, puis filtrez et sirotez 1 verre par jour pendant 2 semaines à un mois.
Vous pouvez également trouver cette plante sous forme de complément. Prenez un comprimé par jour pour traiter les kystes ovariens.
Important : l’actée à grappes noires n’est pas recommandée aux femmes enceintes et allaitantes.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close