3 premiers signes du cancer du sein à surveiller

Le cancer est sans conteste la maladie du siècle. Cette affection qui se présente sous différentes formes et touche plusieurs organes du corps peut avoir des conséquences fatales. Le cancer du sein notamment, considéré comme le type de cancer le plus fréquent chez les femmes, représente la première cause de mortalité par cancer chez celles-ci. Ainsi, connaitre les symptômes de cette maladie s’avère important afin de la détecter à l’avance et augmenter les chances de guérison.

Le cancer du sein désigne une tumeur maligne qui se développe dans les seins. C’est le type de cancer le plus diagnostiqué chez les femmes à travers le monde.  En effet, 1 femme sur 8 est touchée par cette maladie.

L’incidence du cancer du sein augmente avec l’âge. Mais bien que la majorité des cas enregistrés soit des femmes âgées de plus 50 ans, il est fort possible que cette maladie touche des femmes plus jeunes.

On peut distinguer entre deux types de cancer du sein :

  • Cancers non invasifs, carcinome canalaire in situ notamment, qui est le plus courant et qui se développe dans les canaux de lactation du sein.
  • Cancers invasifs, qui attaquent les tissus environnant les canaux de lactation, en restant toujours dans le sein. Cependant, quand la tumeur n’est pas traitée, elle peut toucher d’autres parties du corps.

Cancer du sein , causes et facteurs de risques :

Il demeure difficile d’expliquer les raisons de survenue du cancer du sein chez une personne, bien qu’il existe plusieurs facteurs de risques qui favorisent son apparition. On cite :

  • Antécédents familiaux et personnels
  • Grossesse tardive
  • Nulliparité
  • Ménopause tardive
  • Puberté précoce
  • Mutation des gènes BRCA1 et BRCA2 (80% de risque de développer un cancer du sein)
  • La consommation régulière d’alcool

Symptômes du cancer du sein :

Parmi les symptômes les plus fréquents du cancer, il y a la formation d’une boule dans le  sein. Celle-ci peut être mobile ou fixe et peut aussi être accompagnée de ganglions au niveau de l’aisselle, signe d’une expansion du cancer.

D’autres  symptômes sont également observés, parmi lesquels :

Des écoulements du mamelon :

Les écoulements du mamelon, qui désignent une fuite de liquide, surviennent généralement après un accouchement, quand les seins sont remplis de lait. Seulement, quand les écoulements se produisent en dehors de cette période, il faut s’inquiéter !

Des écoulements mamelonnaires peuvent révéler différents problèmes de santé, comme des infections du sein, une tumeur bénigne ou un cancer du sein. Si vous remarquez des écoulements verdâtres, bruns, sanguinolents ou clairs, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Des changements de l’apparence du sein :

Le corps de la femme connait différents changements tout au long de sa vie. Les seins notamment changent de forme ou de taille, en fonction de l’âge ou d’autres facteurs.

Certaines modifications peuvent être normales, tandis que d’autres peuvent au contraire être alarmantes. Par exemple, une rétraction du mamelon, une altération de l’apparence de la peau, qui devient épaisse, une sensation de chaleur, une déformation du sein, l’apparition de rougeur et de desquamation près du mamelon, sont les signes d’un cancer du sein.

Cancer du sein : diagnostic et pronostic

Le diagnostic du cancer du sein se fait par différents procédés. Le médecin opère en premier lieu une palpation du sein pour identifier d’éventuelles masses anormales. L’étape suivante est la mammographie ou l’échographie. Il se peut qu’il ait également recours à une ponction de la masse pour connaitre sa nature. Si elle est cancéreuse, une autre série de tests sera nécessaire pour savoir si la tumeur a touché d’autres organes.

Le traitement du cancer du sein varie selon le stade de la tumeur. La plupart des cas aboutissent à une guérison, et la mastectomie n’est pas toujours nécessaire. En France, 84% des cas de cancer du sein restent en vie 5 ans après le diagnostic.

Pour augmenter les chances de guérison du cancer, un dépistage précoce est important ! Diagnostiqué tôt, le cancer du sein est plus facile à traiter et moins susceptible de laisser des séquelles. Un dépistage précoce diminue également les risques de décès de 25% !

À partir de la quarantaine, des contrôles réguliers chez un professionnel sont recommandés. Il est aussi conseillé d’effectuer des auto-examens, par palpation du sein pour relever d’éventuels changements.

Lire aussi À quoi ressemble un grain de beauté cancéreux ?

Contenus sponsorisés