Les signes qui montrent que votre taux d’œstrogènes dans le corps est trop élevé et comment y remédier


Les hormones nous jouent très souvent de mauvais tours, surtout à nous, les filles. Lorsque leur taux augmente ou diminue, cela se reflète sur notre corps, entraînant souvent des complications. Quels sont les indices d’un taux d’œstrogènes trop élevé et comment y remédier ?

Les femmes, comme les hommes, possèdent des hormones dans le corps. Les hormones féminines sont les œstrogènes et la progestérone. Les oestrogènes sont sécrétées principalement par les ovaires durant le cycle menstruel. À quoi servent-elles ? Que se passe-t-il lorsque leur taux augmente ? Et que faire pour le rééquilibrer ?

À quoi servent les œstrogènes ?

Les œstrogènes sont les hormones de la féminité. Elles sont produites principalement par les ovaires et minoritairement par les glandes mammaires, les glandes surrénales et le tissu adipeux à partir de la puberté. Elles sont responsables de la poussée des seins, des poils pubiens et de l’ovulation.
Lorsque les œstrogènes sont en quantité normale dans le corps d’une femme, elles aident à la régénérescence des os et au maintien de leur état. Elles ont aussi un effet sur le cerveau car ce sont elles qui manipulent l’humeur et l’état mental, c’est pour cela que pendant les règles, l’humeur des femmes change.

Que se passe-t-il si leur taux augmente ?

Un taux d’œstrogènes qui dépasse la normale franchit la limite de 200 pg/ml de sang. Si la femme possède un taux élevé en œstrogènes, celle-ci est exposée à un grand risque de cancer du sein ou de l’utérus, ou à un fibrome. Elle peut également être sujette à des conséquences relativement moins graves comme la dépression, l’irritabilité, un  gain de poids rapide, des migraines, des crampes, l’infertilité, des allergies, un vieillissement précoce, etc.

Selon une étude de la Bibliothèque nationale des États-Unis, la femme enceinte doit faire particulièrement attention à son taux d’œstrogènes (phyto-œstrogènes) car s’il est élevé, il pourrait causer une déformation au niveau du pénis chez le fœtus si c’est un garçon.

Les causes de la hausse du taux d’œstrogènes

Les causes de la hausse du taux d’œstrogènes dans le corps peuvent être multiples : l’hypertension, le stress, les maladies cardiovasculaires, la consommation excessive d’alcool ou d’aliments contenant des phyto-œstrogènes comme le soja.

Les signes d’un taux élevé d’œstrogènes

Fatigue, vertiges, ballonnements, douleur aux seins, diminution de la libido, maux de tête, troubles du sommeil et douleurs menstruelles sont les signes que votre taux d’œstrogènes est élevé.

Comment rétablir le bon taux d’œstrogènes ?

Vous pouvez diminuer votre taux d’œstrogènes en appliquant les conseils suivants : 

Diminuez votre consommation d’alcool

La consommation abusive d’alcool affecte les niveaux d’œstrogènes dans le corps en empêchant la procédure de métabolisation des œstrogènes faite par le foie, ce qui entraîne une surabondance de ces hormones dans le corps et augmente le risque de cancer du sein. Une étude de l’Institut national du Cancer affirme que les personnes les plus atteintes par le cancer du sein sont les femmes qui boivent le plus d’alcool.

Optez pour une alimentation biologique

Les aliments transformés ou génétiquement modifiés ont le même effet que les œstrogènes dans le corps. Choisissez une alimentation biologique et naturelle pour permettre à votre corps d’éliminer les toxines, les radicaux libres et hormones, pour ne garder que ce dont il a besoin.

Faites du sport

Tous les médecins recommandent une activité sportive quotidienne, à raison de 30 minutes par jour. Une activité sportive assidue peut diminuer de 7% le taux d’œstrogènes dans votre organisme et vous aidera à perdre le poids accumulé.

Misez sur le romarin

Le romarin est une plante très utilisée pour contrôler le taux d’hormones dans le sang, et ce en stimulant la circulation sanguine. Il est bon contre les problèmes de thyroïde, prévient le cancer, améliore les fonctions cérébrales, détend et apaise les muscles douloureux. Les études médicales affirment que le romarin a le pouvoir de contrôler l’équilibre des hormones, considérant cette plante comme un draineur hépatobiliaire.

Consommez du lin

Le lin est un excellent détoxifiant. Ses graines agissent en diminuant le niveau d’œstrogènes dans le sang en raison de sa richesse en lignanes qui interfèrent dans la production des œstrogènes. Elles contiennent des acides gras oméga-3 en abondance.  Elles préviennent le cancer du sein, soulagent les symptômes de la ménopause et traitent l’ostéoporose. Pour profiter pleinement de leurs bienfaits, ajoutez une cuillère à soupe de graines de lin dans vos salades ou vos yaourts.

Vous pouvez faire la cure suivante :

Mélangez une cuillère à café de graines de lin moulues dans une demi-tasse d’eau chaude et consommez-en chaque matin à jeun et le soir avant de vous coucher.

Mise en garde : 

Les graines de lin sont contre-indiquées aux personnes qui souffrent d’occlusion intestinale ou de troubles de la thyroïde, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans