Si vous avez ces symptômes, il est très probable que vous ayez un caillot de sang (Il peut provoquer une crise cardiaque !)

Si vous avez ces symptômes, il est très probable que vous ayez un caillot de sang (Il peut provoquer une crise cardiaque !)


symptômes

Un caillot sanguin est une masse de sang passée d’un état liquide à un état de gel ou semi-solide. La coagulation, qui en est à l’origine, est un processus nécessaire qui peut vous empêcher de perdre trop de sang dans certains cas, comme lorsque vous vous coupez ou que vous vous blessez en général. Mais quand un caillot se forme dans le corps, la circulation sanguine s’en trouve gênée menant à une thrombose veineuse.

Le danger que représentent ces petites masses de sang coagulé dépend de leur degré de mobilité dans l’organisme, ainsi, tant qu’un caillot de sang reste immobile, il ne représentera aucun danger pour le corps. Mais dans le cas contraire, s’il se déplace vers des endroits spécifiques, il peut provoquer toute une série de dysfonctionnements se manifestant sous forme de symptômes. Un tel cas de figure est appelé thrombose veineuse profonde. 

Des symptômes à ne pas ignorer

Lorsqu’un caillot sanguin ne se dissout pas de lui-même et qu’il se déplace à travers le système circulatoire, il finit alors, soit par se coincer dans une veine ou une artère, bloquant ainsi la circulation sanguine soit il finit par se loger dans le cerveau, les poumons ou encore le cœur, ce qui a pour conséquence de provoquer un accident vasculaire cérébral, une embolie pulmonaire ou une crise cardiaque.

Donc si jamais vous remarquez ne serait-ce que quelques-uns des symptômes ci-dessous, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

Gonflements

Comme le caillot de sang empêche l’oxygène d’atteindre les membres du corps, ces derniers finissent par enfler. Ceci arrive le plus souvent au niveau des jambes, ce qui donne une différence nette au niveau de l’apparence de celles-ci mais aussi une difficulté évidente dans le mouvement.

Douleurs 

La présence d’un caillot sanguin dans un membre se traduit généralement par des crampes. Dans le cas d’une thrombose veineuse profonde (TVP) au niveau de la jambe, des douleurs intenses sont l’un des indicateurs les plus fréquents d’un tel problème selon une étude publiée dans General Internal Medicine.

Essoufflement soudain

Selon une étude publiée dans  The American Journal of Medicine en 2007, la difficulté à respirer fait partie des symptômes les plus fréquents de l’embolie pulmonaire. Ceci indique généralement la présence d’un caillot de sang qui empêche le flux sanguin et l’oxygène d’arriver de façon correcte jusqu’aux poumons, cela rend d’ailleurs la respiration plus difficile et plus rapide.

Toux excessive

Une toux excessive sans aucune raison apparente (comme par exemple un rhume),  est un symptôme qui témoigne d’un stade avancé d’une embolie pulmonaire. Elle résulte aussi d’une certaine difficulté à respirer, ce qui peut pousser la personne à tousser de façon continue et assez violente.

Des ecchymoses

Une partie du corps ou un membre en particulier qui change de couleur pour devenir bleuâtre ou rouge est généralement un indicateur évident qu’un caillot sanguin s’est développé sous l’endroit où la peau a changé de couleur. La veine où le caillot s’est logé change de couleur et engendre une inflammation qu’on peut voir facilement de l’extérieur.

Sensation de chaleur 

En cas de TVP en stade avancé, une sensation de chaleur peut être ressentie à l’endroit où elle se trouve. Cette inflammation est toujours accompagnée de gonflements et de douleurs. Dans le cas d’une personne ayant un caillot sanguin au niveau des jambes, elle éprouvera régulièrement le besoin de s’arrêter dès que la douleur refait surface.

Les facteurs de risque à éviter

Les caillots sanguins surviennent généralement chez les personnes qui restent sédentaires pendant de très longues périodes, cela concerne également les patients en convalescence suite à une opération chirurgicale. Les caillots de sang peuvent aussi se former pendant une grossesse, ils peuvent être dus à un excès de poids ou même à la génétique, notamment en cas d’antécédents de caillots sanguins dans la famille. Les fumeurs, les personnes âgées de plus de 65   ans et les femmes prenant des pilules contraceptives ont aussi plus de risques d’en avoir.