Les erreurs d'utilisation des huiles essentielles à éviter

Les erreurs d’utilisation des huiles essentielles à éviter


De menthe poivrée, de lavande, de sauge, ou autres, les huiles essentielles possèdent de multiples vertus et peuvent vous être d’un grand secours dans le traitement ou la réduction de plusieurs problèmes de santé, tels que les troubles digestifs, les sautes d’humeurs, la dépression, l’insomnie, les problèmes de peau, etc. Or, ce qu’il ne faut pas oublier c’est que ces huiles ont un mode d’emploi précis à respecter. Pour vous aider à les utiliser sans s’exposer à leurs effets secondaires, voici les erreurs d’utilisation les plus courantes, à éviter !

D’où viennent les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles viennent des essences de différentes espèces de plantes aromatiques que celles-ci arrivent à produire en transformant les nutriments contenus dans le sol, grâce au processus de photosynthèse. Se situant au niveau des feuilles, des racines, du bois, des baies ou des fruits, ces essences permettent généralement de protéger ces végétaux contre l’attaque des champignons et des insectes ravageurs, ou d’attirer les insectes pollinisateurs.

Pour les extraire, les plantes aromatiques passent par des procédés d’extraction choisis en fonction de la partie de la plante contenant l’essence, tels que la distillation, l’expression, l’effleurage ou encore la macération. Pour éviter la présence de certains résidus chimiques dus à certains procédés, il est conseillé de choisir les huiles pressées à froid, qui gardent la quasi-totalité de leurs propriétés thérapeutiques.

Quelques bienfaits de certaines huiles essentielles

L’aromathérapie est une médecine douce qui utilise les huiles essentielles pour soigner plusieurs maux et troubles de la santé.  Selon les propriétés curatives de chacune, elle détermine la dose à prendre et le mode d’administration à utiliser (voie orale, application locale, inhalation…). Pour mieux vous en rapprocher, voici quelques bienfaits de certaines huiles essentielles :

  • Huile essentielle de lavande : antispasmodique, cicatrisante et sédative, elle permet de soulager les douleurs menstruelles et musculaires, de favoriser la détente et l’endormissement et accélère la cicatrisation cutanée en cas de plaie ou de brûlure,
  • Huile essentielle de sauge : régulatrice de la circulation sanguine, de la sécrétion de sébum et de la production des hormones féminines, elle permet de lutter contre les troubles circulatoires, de traiter les problèmes cutanés dus à l’excès de sébum et de réduire les symptômes de la ménopause,
  • Huile essentielle de menthe poivrée : Stimulante de la digestion, tonifiante du système nerveux et anti-infectieuse, elle  aide à améliorer la digestion et à traiter les différents troubles digestifs, à améliorer les différentes fonctions cognitives en améliorant la mémoire et la concentration, ainsi qu’à éliminer les agents pathogènes responsables des infections.

Pour profiter des vertus des huiles essentielles sans vous exposer à leurs effets secondaires, qui risquent d’être toxiques et conduire à de sérieux problèmes de santé, voici quelques erreurs d’utilisation à éviter absolument de commettre.

Les erreurs d’utilisation des huiles essentielles à éviter absolument :

L’application de l’huile essentielle près des muqueuses

Certaines huiles essentielles favorisent la croissance des cheveux, c’est pourquoi certaines personnes conseillent d’en appliquer sur les cils pour les faire pousser.

Or, cette astuce peut se révéler dangereuse, car le risque que l’huile entre en contact avec les yeux est trop important, pouvant donc conduire à des troubles de la vision ou à des lésions de la cornée. Très difficiles à éliminer et très irritantes, il est vivement déconseillé d’appliquer des huiles essentielles pures dans les yeux ou dans leur contour, dans le nez, les oreilles et près des muqueuses.

La vaporisation de l’huile essentielle sur votre animal de compagnie :

Tout comme les humains, certains animaux de compagnie sont allergiques ou très sensibles aux huiles essentielles. Par exemple, un contact prolongé avec une huile essentielle peut conduire à une toxicité du foie chez le chat, ce qui risque de lui être fatal. Il est donc recommandé de ne les utiliser que sous surveillance du vétérinaire, et d’éviter de les appliquer pures sur leur pelage ou près des muqueuses. De plus, si votre animal de compagnie est une femelle en période de gestation ou d’allaitement, évitez de la mettre en contact avec les huiles essentielles.

Des surdoses d’huile essentielle :

Le respect des doses des huiles essentielles à utiliser est primordial pour préserver votre santé. En effet, un surdosage peut provoquer l’apparition de nausées, de vomissements, d’irritation des muqueuses, des problèmes respiratoires, voire des convulsions et des troubles de la conscience.

Mises en garde :

Les huiles essentielles en général sont déconseillées aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge. Avant de les utiliser par voie interne, il est obligatoire de demander l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin traitant. Il est également recommandé de les diluer, dans une huile végétale, en cas d’application cutanée, pour limiter les risques d’allergies, de brûlure ou d’irritation.


Loading...