Le secret d’une vie sexuelle épanouie est…

Messieurs – dames, si vous croyiez que les prouesses démontrées au lit ou la fréquence des rapports étaient le secret d’une vie sexuelle épanouie, alors détrompez-vous. Certes, avoir des rapports sexuels réguliers contribue à améliorer la relation entre les partenaires et les rend plus heureux ensemble, mais une nouvelle étude scientifique a démontré que l’ingrédient qui rend la vie sexuelle meilleure, c’est l’affection.

De nombreuses recherches scientifiques ont prouvé que plus de sexe est synonyme de plus de bonheur dans un couple, mais la raison n’a jamais été déterminée. Dernièrement, une nouvelle étude a affirmé que c’est l’affection portée l’un à l’autre pendant l’acte qui conduit à de meilleurs rapports sexuels.

Cette étude a été publiée dans le Personality and Social Psychology Bulletin.           

Ainsi, les chercheurs ont démontré que le sexe en lui-même, n’est pas la raison qui rend les couples heureux, mais c’est plutôt leurs niveaux d’affection (les câlins ou les petits mots doux).

Tout cela suggère que « les aspects relationnels de la sexualité – et plus particulièrement le partage de l’affection – sont essentiels pour comprendre pourquoi le sexe fait du bien.

Selon Anik Debrot, l’auteur de l’étude et chercheuse et professeur à la Cognition and Affect Regulation Laboratory à l’Université de Lausanne, les gens se focalisent beaucoup plus sur le côté mécanique et physique de la sexualité, mais la qualité de la relation et des liens affectifs qui les unit est tout aussi importante.

Elle ajoute que les gens se sentent beaucoup mieux après le sexe, parce qu’ils ressentent plus d’affection de leur partenaire et leur porte également plus d’affection pendant l’acte. 

Le déroulement de l’étude :

Les chercheurs ont fait 4 expériences pour voir s’ils pouvaient déterminer la raison pour laquelle le sexe offre une sensation de bien-être.  Pendant la première expérience, 335 personnes ont été questionnées sur leurs vies sexuelles (fréquence des rapports, les gestes affectueux et la satisfaction).

Les résultats ont démontré que les personnes qui avaient des rapports sexuels fréquents sont beaucoup plus satisfaites dans leur vie, mais quand les chercheurs ont pris en compte le facteur de l’affection, l’effet du sexe a fortement diminué.

Dans une autre expérience, les chercheurs ont  demandé à 106 couples de noter : la date de leur rapport, quand l’affection était manifestée et leur humeur, ceci pendant 10 jours. 

Plus de sexe : plus de bonheur :

Dans l’ensemble, les études ont révélé que les couples étant plus sexuellement actifs avaient tendance à être plus heureux. Ils ont également eu plus « d’émotions positives » – en général après avoir eu un rapport sexuel.

Robin Milhausen, professeure des relations familiales et de la sexualité humaine à l’Université de Guelph, en Ontario, au Canada a affirmé que cette étude apportait des résultats très intéressants. Milhausen, qui n’a pas été impliquée dans la recherche, a aussi ajouté que celle-ci a permis de montrer le lien entre la vie sexuelle et  la satisfaction dans la vie. 

Pour elle, le sexe ne peut  pas être séparé de son contexte et l’affection, y compris post-sexe, est très importante. Et contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, l’affection n’est pas importante que pour les femmes, mais aussi pour hommes !

Cette étude a été très fructueuse, mais les chercheurs n’ont toujours pas réussi à répondre à une question : Est-ce qu’il est possible d’être aussi heureux, en ayant moins de rapports mais en gardant le même niveau d’affection ? Ils prévoient d’ailleurs recherches dans le futur pour cerner ce sujet.

Enfin, il est important de rappeler qu’il n’est  pas possible de donner aux couples une prescription unique pour le bonheur. Les gens n’ont pas tous la même façon d’exprimer leur affection. Si certains n’ont pas de problèmes à extérioriser d’autres montrent leur sentiments et leur affection par d’autres gestes moins communs.

Évidemment, la satisfaction dans la vie ne dépend  pas de l’affection d’un partenaire. De nombreuses études montrent qu’une série de facteurs contribuent au bien-être d’une personne.

Lire aussi Le Peegasm : la dernière et dangereuse tendance sexuelle

Contenus sponsorisés