Se curer le nez est-il dangereux pour la santé ?

On l’appelle la rhinotillexomanie. Cette fâcheuse habitude qu’ont plusieurs personnes à se curer le nez, même en public et parfois sans s’en rendre compte. Cette vieille manie, bien que socialement inacceptable, est en réalité un comportement compulsif. Ainsi, de la même manière que certains vont se ronger les ongles, s’arracher les cheveux ou se triturer le visage, d’autres vont préférer se « mettre le doigt dans le nez ». Mais est-ce réellement sans danger ? Le Dr Erich Voigt, oto-rhino-laryngologiste, fait le point.

Qu’il s’agisse de le faire en public ou en privé, beaucoup de personnes se curent le nez régulièrement mais peu admettent le faire. Pourtant, nous réprimandons les enfants lorsqu’ils se mettent le doigt dans le nez et leur expliquons que cette habitude est « impolie ». On se pose alors la question de savoir ce qui les pousse à faire ce geste qui paraît pourtant dégoûtant et ce, malgré les tabous culturels qui l’entourent.  Cette mauvaise habitude serait en réalité expliquée par la satisfaction que l’on a à « nettoyer » son nez et au fait que ce dernier soit toujours à notre disposition. Mais est-ce sans risque pour notre santé ? 

Se curer le nez pourrait être dangereux 

Le Dr Erich Voigt, un médecin ORL américain, explique dans une vidéo publiée par le magazine Business Insider, que la manie de se curer le nez peut effectivement présenter des risques pour la santé. Cela serait notamment dû à l’introduction de germes tels que le staphylocoque doré qui seraient présents dans nos doigts. Résultat :  nos ongles provoquent des abrasions à l’intérieur de nos narines ce qui occasionne des saignements et une irritation. 

Le Dr Stacy Sampson, affirme quant à elle dans un article du magazine de santé américain Healthline que bien que certains risques soient avérés, il ne faut pas succomber aux messages alarmistes. Si se curer le nez peut présenter certains risques, ces derniers s’appliquent à des cas bien spécifiques. Il s’agit principalement des personnes malades ou dont le système immunitaire est affaibli, notamment les enfants dont les défenses immunitaires ne sont pas encore développées. Pour le médecin, ceux-ci peuvent être confrontés à de « sérieux problèmes » tels que : 

La propagation de maladies : En vous curant le nez, vous risquez de faire propager la poussière, les bactéries et les virus retenus dans vos mucus à travers le reste de votre corps. Une étude a d’ailleurs révélé que les bactéries responsables de la pneumonie étaient principalement transmises par les mains. 

Les infections : Les ongles peuvent provoquer des micro-coupures dans la cavité nasale. Cela pouvant causer des infections. Une étude menée en 2006 a révélé que la rhinotillexomanie était associée à la transmission de S. aureus, une bactérie à l’origine de graves infections. 

Les saignements de nez :Se curer le nez peut endommager les vaisseaux sanguins et provoquer des saignements. 

Un endommagement de la cavité nasale : Mettre ses doigts dans le nez trop souvent et de façon répétitive risque d’endommager la cavité nasale. Selon une étude, les personnes qui se curent le nez peuvent souffrir d’une inflammation du tissu nasal, ce qui peut, avec le temps, réduire les ouvertures des fosses nasales. 

Un endommagement du septum : Le septum est la cloison médiane qui sépare vos narines gauche et droite. Ce cartilage facilite la circulation de l’air dans les voies nasales. Or, se curer le nez régulièrement peut endommager cette partie de votre nez. 

Des plaies : En vous curant le nez, vous risquez d’arracher les poils de leurs follicules, entraînant l’apparition de petits boutons et de furoncles. Des plaies douloureuses peuvent alors se développer provoquant une inflammation. 

Lire aussi Obtenez des abdominaux toniques et des fesses rebondies grâce à cet entraînement de 15 minutes

Contenus sponsorisés