Ces 5 habitudes nuisent à votre relation amoureuse

Voici 5 des causes les plus courantes de problèmes relationnels, qui peuvent vous faire agir et vous aideraient à vous remettre sur les rails.

  1. Laisser les expériences passées, vous influencer vos croyances actuelles sur l’amour.

Vous et votre partenaire avaient eu des expériences de vie différentes. Vous n’avez pas partagé la même enfance et vous n’avez pas non plus reçu la même éducation, ni les mêmes parents d’ailleurs. Il est alors évident que vos perspectives et systèmes de croyance ne soient pas totalement les mêmes.

Vous avez raison de vivre chacun à sa propre manière de voir les choses et d’exprimer  son amour selon votre manière de le sentir.

Mais quelque part au milieu de vos deux vérités et 2 façons d’être, il y’a une certaine convergence qui vous permet d’échanger l’amour et vivre en communion.

Pour trouver cette ligne médiane, vous devez être prêt à accepter le point de vue de l’autre et, de là vous arrivez à trouver un terrain d’entente.
Les relations deviennent plus difficiles quand vous refusez de faire l’effort pour accepter l’autre.

  1. Avoir des attentes sur ma manière de vous aimer.

Tout le monde a ce besoin naturel d’amour et un désir d’être aimé et accepté.

Lorsque ce désir se transforme à une attente, cela conduit souvent à la déception.

La vérité qu’il faut connaitre est que personne ne peut vous aimer comme vous voulez être aimé.  Parce qu’aucune autre personne ne peut se mettre à votre place.

Notre amour à l’autre est basé sur notre façon de le comprendre et de le percevoir. Donc, votre partenaire vous aime du  mieux qu’il sache et du mieux qu’il peut.

Si vous avez des attentes sur la façon dont vous voulez être aimé, cela risque de vous frustrer. C’est irréaliste, et c’est un moyen qui rendra la tâche difficile et compliquera la relation entre vous deux.

  1. Quand le besoin d’avoir raison est plus important que le besoin d’être heureux.

L’un des plus grands défis relationnels de tous est le besoin d’avoir raison.

Ce besoin provoque des luttes de pouvoir, la méfiance et conflit dans les relations. Ce besoin d’avoir raison à un impact négatif sur la communication, et sur l’atteindre des objectifs dans la relation, sur tous les niveaux.

Si vous avez ce besoin, votre partenaire se sentira jugé, et sans importance, et mal aimé et tout ce qui peut en découler.

Votre défi est de donner une valeur à l’autre et de considérer son point de vue. Cela aide à élargir votre perspective sur l’expérience de votre partenaire, et approfondit la signification de la relation.

Faire cela, favorisera le bonheur intérieur, et montrera à votre partenaire que vous vous souciez pour lui et que vous tenez à lui.

  1. Sauter des questions importantes qu’il faut poser.

De nombreuses préoccupations et problèmes relationnels sont négligés ou ignorés à cause de la pression quotidienne qui s’accumule entre (travail, les enfants, réunion de famille…).

Ces responsabilités vous laissent très peu de temps ou d’énergie pour discuter avec votre partenaire.

Peut-être que l’un ou l’autre d’entre vous redoute la confrontation et le conflit, ou peut-être que vous ne prenez pas le temps de discuter de vos problèmes et de leurs trouver des solutions.

Passer à côté de ça conduit très souvent à des conflits encore plus complexes plus tard. Comme dit le proverbe, « Ce que vous résistez persistera. »
Apprenez à accepter et à gérer les problèmes et les conflits au moment où ils se produisent pour éviter de plus grands conflits qui vous blesseront à l’avenir. Utiliser la résolution constructive de problèmes et cherchez à être proactif plutôt que réactif pendant la discussion du problème.

  1. Prioriser les besoins de vos enfants

De  plus en plus de parents divorcés continuent de chercher un partenaire de vie approprié. Pendant la relation de couple la vie parait épanouissante et semble être une merveilleuse expérience mais souvent elle est plus difficile à gérer que ce que vous croyez. La frustration l’incompréhension, le stress et la tension qui monte tout ça n’est pas si facile à gérer.

D’après le chercheur E. Mavis Hetherington (docteur en psychologie), il constate que le taux de divorce pour les seconds mariages est à 50% plus élevé quand il y’a présence de beaux-enfants. Les familles reconstituées n’ont pas tous le même degré de difficultés, le Docteur précise aussi que  chez les «familles recomposées simples » où l’un des deux à un enfant d’un premier mariage on a un taux de divorce global de 65%, alors que chez les («familles recomposées complexes»), avec des enfants chez chacun des deux partenaires, le taux s’élève à 70%.

Souvent les enfants ont une importance majeure chez les deux parents et ces derniers vivent dans la résistance et la lutte. Mais les enfants n’y sont pour rien et se sentent impuissants face à leurs malheureux parents.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close